Clan Rôle Play de Rykke-Errel
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesCalendrierS'enregistrerConnexion

post haec


Partagez | 
 

 [Accepté] Exposé de Sibelius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sibelius
MJ
MJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 35
Origines Origines : Peuple Lenald
Compétences Compétences : Cuisine, bâton, susciter de la pitié
Messages Messages : 1083

MessageSujet: [Accepté] Exposé de Sibelius   27.10.12 16:26

L'ILE DU MINOTOROR UNE DESTINATION DE CHOIX
POUR VOTRE DERNIER VOYAGE...


PROLÉGOMÈNES

Qui sont ceux qui n'ont jamais entendu parler de la célèbre île du Minotoror ? Qui, étant enfant, leurs parents ne leur ont jamais lu le terrifiant recueil populaire « Minos t'irrite » du fabuliste Jenlafond Tène ? Vous ? Je m'en doutais… c'est pourquoi je vous propose ici un court extrait de ce recueil qui résume excellemment bien la vision que les habitants du monde des douze ont de l'île du Minotoror :


Enfant, si tu...

Enfant, si tu n'es pas sage comme une image
Ils viendront de tes cahiers, arrachant les pages
Ils t’emmèneront sur leur dos sans histoires
Et de toi comme dîner, ils festoieront ce soir

Enfant, si tu ne laves pas souvent tes dents
Ils viendront, se cacher sous ton lit attendant
Que la nuit tombe dans le noir environnant
Afin de te dévorer cru sans condiments

Enfant, si tu préfères jouer plutôt qu'étudier
Ils viendront, de tes amusements t'extirper
Eux s'amuseront de ta dépouille sanglotante
Avant d'en faire un plat parfumé à la menthe

Enfant, si tu crois toujours être le plus fort
Que tu triomphes déjà sur tes mentors
Ils viendront, essayeront de marcher sur ton corps
Hélas, ces gens-là ce sont les minotorors


Et comment s'étonner qu'ensuite, les aventuriers ne voient dans les minos que bestialité et sauvagerie ? Le but de cet exposé est le suivant : vous montrer une autre facette de l'île du Minotoror, celle que la propagande poétique ne vous a pas inculquée !


Nous commencerons par nous intéresser à l'apparition des minos et de la faune sur l'île, puis à l'organisation de cette communauté pour le moins extraordinaire !




UNE HISTOIRE POURPRE


Les récits relatant l'histoire de l'île du Minotoror sont très rares, ce n'est qu'après de longues semaines passées à arpenter les bibliothèques de Bonta et du maître corbac que finalement, j'ai pu dénicher la perle rare entre un clakoss et un livre de recettes de cuisine pour wabbit albinos :


Il y a fort longtemps, l'île du Minotoror était reliée au continent amaknéen et se nommait alors « La presque île du Minotoror ». À cette époque, les minos vivaient en tranquillité et ne recevaient que très rarement la visite d'aventuriers (ou du moins ils ne revenaient que rarement de la presque île en un seul morceau). Ainsi chacun était satisfait, d'un côté les minos et de l'autre les humains. De cette façon, les humains n'avaient pour description des minos que les précieux témoignages des survivants qui les qualifiant de bestiales et démoniaques au vu de leurs cornes. Les minos eux, ne se souciaient guère des humains qu'ils considéraient comme des nuisibles aussi dangereux que des moskitos lymphatiques.

Un jour, le mage qui avait la garde du dofus pourpre s'installa à Falhaq, un village aujourd'hui disparut qui se trouvait adossé contre le massif de Cania et face à l'océan sur la Route de la Roche. Ce mage, dont le nom était Krayl'deu, se trouvait à Falhaq tout à fait incognito, personne ne savait qui il était vraiment, quelle était sa tâche ni l'étendue de ses pouvoirs. Il était curieux, et dès son arrivée, il s’intéressa aux minos, il entreprit malgré la désapprobation des villageois de s'aventurer en territoire ennemi.

Aux abords d'un ruisseau, en pleine forêt, alors qu'il s'était assis pour reprendre son souffle, un minos de taille moyenne surgit des buissons et tenta de pourfendre le mage d'un vieux glaive rouillé. De toute évidence, Krayl'deu para et maîtrisa le minos sans problèmes, d'une nature pacifiste, il préféra engager le dialogue avec le minos. Contre toutes attentes, le minos comprit le mage et ils parlèrent ainsi de leurs deux races pendant moult heures, si bien qu'au même endroit, tel un rituel, ils se retrouvaient et se racontaient leurs histoires de l'aurore jusqu'au crépuscule. De fil en aiguille, une forte amitié se tissa entre le mage et la bête, on dit même que Krayl'deu le considérait comme un humain à part entière.

Hélas, le minotot Rhamzes III était fourbu et mauvais : s'apercevant que Lybor, l'ami du mage, était fréquemment aux abonnés absents ces derniers temps, il décida de le faire suivre par un petit gamino. Et Krayl'deu, eut l'idée qui causa sa perte, il parla à Lybor de son secret, de ses pouvoirs et du dofus qu'il avait en sa possession. En apprenant cela via son gamino-espion, Rhamzes III vit là une opportunité de faire connaître sa race, il projetait même de conquérir tout le continent grâce à ce dofus ! Ainsi, il forma une armée, constituée par tous les minos capables de se battre. Afin de ne pas transmettre la nouvelle aux humains, il enferma Lybor sur la partie la plus éloignée de la presque île, et décida d'y construire un labyrinthe pour qu'il n'en sorte jamais.

Avant cela, les minos passaient leur journée à paître tranquillement et n'avaient pas de réelles aptitudes au combat. C'est pourquoi Rhamzes III eu l'horrible mais néanmoins brillante idée d'utiliser les autres créatures environnantes pour ramener de la nourriture aux minos qui passaient la totalité de leurs journées à s’entraîner. Cette préparation dura environ un mois, un mois pendant lequel Krayl'deu chercha vainement son ami au lieu habituel. Il décida alors de rentrer plus profondément dans les terres minos afin d'en savoir plus sur cette disparition étrange, et c'est horrifié qu'il constata le nombre de minos suants à l’entraînement. Il ne lui fallut pas un mois de plus pour comprendre, il rentra immédiatement à Falhaq et tenta de prévenir la population, seulement sans preuves, personne ne le pris au sérieux, d'autant plus que tout le monde ne voyait en lui qu'un vieillard sénile (il regretta alors amèrement d'avoir pris cette couverture). Quand bien même, il était trop tard et l'on pouvait déjà entendre rugir la horde qui s'apprêtait à tout dévaster.
Ce ne fut pas un combat, ce fut une mise à mort. En effet, parmi les villageois il ne se trouvait que très peu de guerriers aguerris capables de rivaliser avec une de ces bêtes-là. Mais Rhamzes III n'était pas idiot, il savait qu'il devait trouver un moyen de pression pour forcer le mage à lui donner le dofus, ainsi il ne tua que la moitié du village et garda l'autre prisonnière sur la grand place menaçant de les tuer si le vieillard ne lui donnait pas son précieux œuf de dragon.

Krayl'deu, laissant son côté humain prendre le dessus sur sa quête de garder le dofus à tout prix, livra le dofus au minotot en personne. Ce dernier, avide de puissance, ne put résister à tester l'efficacité de ce don draconien sur le reste des villageois, et c'est dans une gigantesque tornade de feu qu'ils furent tous dissous dans la folie du minotot.

Le mage, fou de rage utilisa ce qu'on appelle « la dernière chance » en magie : il a l'opportunité, pendant un court instant de décupler ses facultés magiques, mais à un prix très lourd, les mages qui l'ont utilisé ne parvenaient plus a arrêter le flot de magie qui s'écoulait de leur corps, et finalement sont tous morts vides de vie. Krayl'deu n'attachait plus d'importance à se vie, ce qu'il voulait c'était venger l'âme de tous les villageois morts. Rhamzes III pris par surprise, et son armée de minos furent repoussés jusqu'au plus profond de leurs terres par le mage furieux, et dans un dernier souffle, ce dernier fit recouvrir la langue de terre qui reliait l'île au continent par les flots vengeurs, pour que jamais plus les minos (qui ne savaient pas nager) ne mettent un pied sur le sol amaknéen. Son rôle joué, le mage s'écroula, et la vie qui l'habitait l'abandonna définitivement, le laissant au monde des morts.

Depuis cet événement, les minos ne font que maudire les humains de les avoir coincés sur ce minuscule îlot, et les humains essayèrent d'oublier ce tragique incident en laissant les minos croupir sur leur île. Voilà comment, dans le sang, l'île du Minotoror a trouvé son nom et s'est trouvé détentrice d'un dofus. Dofus qui attira, et qui attire encore de nombreux aventuriers à venir défier les terribles minos …


Extrait du Chapitre III des Chroniques amaknéennes





UNE FAUNE DARE'WYHNIENNE


Dare'Wyhn, célèbre explorateur et zoologiste du monde des douze s’intéressa de très près à la faune de l'île du Minotoror et s'en servit même d'exemple dans sa « Théorie de la révolution » dont voici un carnet de notes :


Il est de notoriété publique, qu'après avoir plongé un wabbit dans du lait de bambou, celui-ci devient vert pomme avec des pois orange...
Trois souris vertes... et deux blanches... mais pourquoi de l'huile... Pourquoi les pandawas sont-ils poilus ? Qu'est-ce qui différencie un serpentin d'une cooleuvre ? Pourquoi les bouftons noirs sont-ils noirs ? Le Moon est-il hermaphrodite ? Tant de questions se posent... et si peu de réponses...

3 javian 598 : Je pars en expédition sur l'île du minotoror afin d'en apprendre plus sur la faune locale, d'après ce que m'a raconté le capitaine du navire autrefois l'île était rattachée au continent par un bras de terre. Intéressant... très intéressant... J’apprends également que les créatures de cette époque auraient été réduites en esclavage par les minos... Croustillant !

4 javian 598 : Les effets de la mintorista se font hélas déjà sentir... J'ai établi mon campement sur la plage, et je peux déjà admirer la diversité des créatures environnantes : une masse serpentiforme et rocailleuse se faisant appelée serpiplume, deux sortes de lézards, un vert avec une queue enroulée, le kraméléhon, et l'autre bleu tacheté de jaune, gluant et aux allures obscures, c'est la mandrine.

8 javian 598 : J'ai fini d'explorer la plage et la forêt de l'île. J'ai pu recenser deux autres habitants : les minoskitos bien plus voraces que leurs confrères amaknéens, j'en garde un grattant souvenir... et les scaratos difficiles à observer, car constamment enfouis dans le sable. J'ai aussi pu commencer la lecture des « Chroniques amaknéennes » que le capitaine m'a conseillée.

31 javian 598 : Satané carnet ! Je t'avais égaré dans la forêt de bambou... Je viens de faire une découverte incroyable ! Je pense que les créatures vivants sur cette île étaient autrefois de la même race que leur homologue amaknéens, seulement elles se sont adaptées aux conditions climatiques et aux conditions de travail imposées par les minos ! Je m'explique cas par cas :


Le serpentin, pour mieux tirer les chariots de nourriture (voir les « chroniques amaknéennes » chapitre III) s'est vu doté d'une peau de plus en plus rugueuse de façon à pouvoir traîner de lourdes charges sur le sable sans glisser. Si bien, qu'en quelques siècles, sa taille et l'épaisseur de sa peau ont considérablement augmenté, à un tel point qu'on ne peut plus faire le rapprochement aujourd'hui entre les deux espèces...






Les minos sont même allés jusqu'à utiliser les crabes ! En effet, leurs carapaces bien que de couleur différente de celle des scaratos sont en réalité de même composition : en présence de sang de bouftou elles se désagrègent. De plus, leurs pattes sont exactement de même taille, sauf pour les pinces avant inexistantes chez les scaratos : en effet, leur fonction en tant que récolteur (voir les « chroniques amaknéennes » chapitre III) est la même que les serpiplumes, ils tirent les chariots de nourriture. Ainsi leurs pinces avant, devenues inutiles ont dû tomber... dans l'oubli... À noter que ces pinces ont été remplacées par une unique corne dorée qui permet au scaratos d'avoir un point d'attache pour traîner les différentes charges.





Pour le minoskito, son lien de parenté avec le commun moskito paraît ici évident, même morphologie, même nombre de pattes et d'ailes, même don pour laisser de joyeux souvenirs de leur passage sur la douce peau humaine... Les minoskitos, probablement trop... stupides... , n'ont pas intéressé les minos dans leur quête de nourriture. L'incroyable robustesse des minoskitos, comparée à celle de leurs cousins moskitos, provient probablement du fait qu'ils adorent sucer le sang des minotorors, met de choix pour leurs petites papilles.





S'il était plus ou moins aisé de trouver les parents des autres créatures, pour la mandrine et le kraméléhon, c'est une autre paire de manche... j'ai beau chercher, je ne trouve rien pouvant les relier à une quelconque espèce amaknéenne. Ainsi, il demeurera toujours une part de mystère quant à ces deux lézards-là ! Peut-être qu’un jour je trouverais la réponse, un jour...









DÉMINOCRATIE


Depuis qu'ils ont été enfermés, les minos ont gardé en leur cœur cette flamme de vengeance envers les humains, en effet l'île était bien trop petite pour que tous puissent s'épanouir en paix, contraints alors d’emménager dans le labyrinthe. Labyrinthe qu’année après année ils ont agrandi jusqu'à en faire un immense réseau de tunnels et de galeries serpentant en dessous de l'île, n'en sortant que pour prendre l'air, au maximum une fois toutes les décennies...

Et pour perdurer ainsi, les minos ont dû prolonger l'esclavage des créatures de l'île. Ce sentiment de vengeance poussait effectivement les minos à s'entraîner dur pour pouvoir être prêt quand les humains reviendront sur l'île (attirés par le dofus pourpre que détient le minotot), et ils n'avaient plus de temps à consacrer à leur alimentation.

Les récolteurs (créatures forcées d'apporter de la nourriture aux minos) s'organisent ainsi :

D'un côté les dénicheurs qui comprennent les kraméléhon et les mandrines. Leur tâche consiste à cueillir des fruits, des racines, parfois de petits animaux qu'ils entreposent ensuite dans une sorte de chariot.

De l'autre les pousseurs qui comprennent les serpiplumes et les scaratos, ce sont les créatures les plus endurantes et puissantes hormis les minos sur l'île. La tâche qui leur incombe est de tirer inlassablement le chariot rempli de victuailles par les dénicheurs jusqu'au labyrinthe.


La communauté minos est étrangement très bien organisée. Cette communauté est dirigée par un unique chef spirituel : le minotot, qui, grâce à sa tunique légendaire et au dofus pourpre dont il est le gardien, est doté d'immenses pouvoirs magiques. Ce titre n'est décerné qu'après un combat entre l'ancien minotot et le prétendant au titre (le minotot en question, par souci d'équité, enlève sa tunique et le dofus). Les minos juvéniles, appelés gaminos, ont un choix capital à faire lors de leur 20e printemps : une cérémonie est organisée, et le gamino doit s'orienter dans la voie de la magie (auquel cas il deviendra disciple des mominotorors), la voie de la force (ce sont alors les déminoboules qui accueilleront le jeune gamino) ou bien la voie de l'adresse (dirigée par les célèbres minotorors) ; cette voie, toute particulière, est très prisée. En effet, les minotorors sont des tireurs hors pair : ils maîtrisent le lancer de tofus à la perfection et peuvent toucher un petit minoskito à l'autre bout de l'île (certes, l'île n'est pas immense, mais tout de même…). C'est le minotot lui-même qui, au terme de cette cérémonie, grâce à ses pouvoirs, trace la voie que devra suivre le gamino tout au long de sa vie.





Sur ce, je pense que vous connaissez maintenant un peu près tout ce qu'il faut savoir sur les minos ! Je vous remercie d'ores et déjà d'avoir pris le temps de me lire, et espère vous avoir convaincu dans ma démarche !

À bientôt en jeu !
:cheers:

Sibelius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunalis
2 Clefs
2 Clefs
avatar


Masculin Divinité Zobal
Âge Âge : Inconnu
Situation Matrimoniale Marié à Lunalis
Origines Origines : Inconnues
Compétences Compétences : Bain de sang, fuite
Messages Messages : 502

MessageSujet: Re: [Accepté] Exposé de Sibelius   27.10.12 17:12

Je pense que mes confrères seront d'accord avec moi...
C'est génial ! Un très bel exposé agréable à lire, et intéressant !

Il est évident que je suis favorable à ton intégration, nous avons réellement besoin de personnes comme toi ! Franchement, bravo !

(Et sinon, tout ça est inventé ? Car je ne me rappelle pas avoir lu ça quelque part ^^).


Lunalis, zobal qui n'a plus toute sa tête.
Quand la vie apporte des questions, Google donne les réponses.
Tempora mutantur et nos mutamur in illis.
0n 7h3 !n73rn37, 411 6!r15 4r3 m3n, 4nd 411 k!d5 4r3 und3rc0v3r FB! 463n75 0r P3rv3r73d Ju57!c3 D3c0y5.
7h3 c4k3 !5 4 1!3.
Père Artha, raconte-nous une histoire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katraz

avatar


Masculin Divinité Iop
Messages Messages : 240

MessageSujet: Re: [Accepté] Exposé de Sibelius   27.10.12 17:22

Non, franchement, bravo à toi...
J'ai le même avis qu' Arthalis, c'est un très bel exposé, bien raconté, avec pleins d'informations sur les minos.
Si ce que tu as écrit est déjà inventé, on peut quand même te féliciter de tout réécrire et de tout chercher.
Si tu as tout inventé, tu possèdes réellement une imagination bien garnie !
Ton écriture... aucun défaut.

Exposé bien mis en place, avec des textes explicatifs, une belle chanson pour l'introduction, et de chouettes images racontant l'évolution des créatures !

Je suis POUR qu'on t'accepte dans notre guilde.


Les guerriers dans les plaines,
Dévalent les montagnes,
Poison dans les fontaines,
Traîtrise dans nos campagnes.

Sous une marée de mercenaires,
Nous devons tenir les rangs,
Nous devons tous les mettre à terre,
Nos épées tâteront leur sang.

Que l’on brandisse les épées,
Que l’on fasse sonner le cor,
Vers la gloire, nous devons avancer,
Et demain ...
… nous marcherons sur l’or.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclipseo

avatar


Masculin Divinité Iop
Messages Messages : 222

MessageSujet: Re: [Accepté] Exposé de Sibelius   27.10.12 18:09

Alors là, je sais que j'ai vu moins de candidatures qu'Arthalis, mais tu as écris la meilleure candidature que j'ai jamais vue!
Splendide!
Le petit poème du début pour nous mettre l'eau à la bouche, des noms très bien trouvés, avec des pointes d'humour.
Une ressemblance entre les créatures de l'île et celles du continent, magnifique.
Les différentes tâches des créatures sur l'île, l'histoire (je dis dans le désordre désolé), parfaitement parfait.
C'est évidemment un POUR.

Arthalis, nomme le membre de guilde je te prie Wink


Ablabla

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunalis
2 Clefs
2 Clefs
avatar


Masculin Divinité Zobal
Âge Âge : Inconnu
Situation Matrimoniale Marié à Lunalis
Origines Origines : Inconnues
Compétences Compétences : Bain de sang, fuite
Messages Messages : 502

MessageSujet: Re: [Accepté] Exposé de Sibelius   28.10.12 15:36

Tu es donc accepté dans le chant de guerre, félicitations à toi Wink.
Contacte l'un de nous par Tofu privé pour ton intégration !


Lunalis, zobal qui n'a plus toute sa tête.
Quand la vie apporte des questions, Google donne les réponses.
Tempora mutantur et nos mutamur in illis.
0n 7h3 !n73rn37, 411 6!r15 4r3 m3n, 4nd 411 k!d5 4r3 und3rc0v3r FB! 463n75 0r P3rv3r73d Ju57!c3 D3c0y5.
7h3 c4k3 !5 4 1!3.
Père Artha, raconte-nous une histoire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Accepté] Exposé de Sibelius   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Accepté] Exposé de Sibelius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» éléments exposés et cachés
» Pung caché / kong exposé
» Pandapinpadaploume, l'art de l'alcool. [Accepté]
» Exposé sur le lapin !
» tout chow ou tout exposé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie des Zindes - Rykke-Errel :: PARTIE PUBLIQUE :: Bureau des Enrôlements-