Clan Rôle Play de Rykke-Errel
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesCalendrierS'enregistrerConnexion

post haec


Partagez | 
 

 [RP] Sur le Requin Jaune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Sibelius
MJ
MJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 35
Origines Origines : Peuple Lenald
Compétences Compétences : Cuisine, bâton, susciter de la pitié
Messages Messages : 1083

MessageSujet: [RP] Sur le Requin Jaune   17.07.14 19:00



Il est tôt. Encore trop tôt, presque personne sur les quais rectilignes de Madrestam. Seuls quelques marins épars, et leur gueule de bois se risquent à arpenter les pavés irréguliers des ruelles jouxtant le vieux port. Les nuages sont lourds, le soleil obstrué par un long voile qui enserre les lieux dans une étreinte sibylline. L'air frais amené par la brise marine se faufile entre cordages et voilures avant de se cogner contre le granit de la ville. Un homme est assis face à ce spectacle invisible, il caresse une longue table de chêne. Sa main suit doucement les ramures d'une planche avant de se heurter à une pile de papier lestée d'un encrier massif, empêchant toute évasion fortuite. Un autre homme, plus vieux, mieux paré, se dirige vers lui d'un pas lent et nonchalant. Un pas de Capitaine. Ils discutent, puis le nouvel arrivant emprunte un petit ponton avant de disparaître dans la brume gargantuesque.


Deux heures plus tard, le quai est bondé de marins à l'œil vif, de charlatans au teint enchanteur, de marchands au sourire biaisé, de catins venues chercher leurs arrhes, de gardes prêts à bailler dès qu'on ne les verrait plus, mais aussi et surtout de toute cette plèbe indescriptible dont les origines sont plus diverses et variées que les raisons de leur présence. La brume s'est levée, de puissants rayons tantôt orangés, tantôt jaunâtres illustrent cette scène de foule. Le vieux meuble en chêne n'a pas bougé d'un poil, et son propriétaire fait désormais face à la foule, dos à la mer. Un peu plus loin est fièrement sis, entre deux pontons étroits, et bordé de vaguelettes frivoles, un voluptueux trois-mâts, dont le nom peint en lettres dorées sur la poupe est visible par tous. Le Requin Jaune.


Des tartuffes à sale truffe, des histrions sans modération, des goguenards pas blafards, des esbroufeurs trop aguicheurs, et autres margoulins affluaient sans cesse pour avoir l'occasion de se retrouver au moins un instant face à cette table en chêne, et à son éminent propriétaire. Mais lui, Chi Sygni, recherchait de l'aventurier, du bon, du dur, qui ne se casse pas au bout de trois jours. L'affiche estampillée sur de nombreux murs quelques semaines auparavant était pourtant claire « Le Capitaine Al Débaran cherche quatre aventuriers pour effectuer la traversée jusqu'à l'île de Moon sur le Requin Jaune. Mission commerciale. Prime triplée. » Chi Sygni, le Second d'Al Débaran, ne voulait pas de ces badauds sans importance, il fallait d'abord l'impressionner pour pouvoir monter à bord.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   18.07.14 12:41

Il était rare qu’elle se lève de si bon matin. Ifreann, habituée à rester dans son plumard jusqu’à ce que le soleil soit bien haut dans le ciel, avait pourtant quelques obligations ce jour-ci : une mission l’attendait… Ou tout du moins, une potentielle mission, puisqu’elle ne l’avait pas encore acceptée. C’était l’un de ses assistants, à la forge, qui l’avait avertie de la sorte : « Ils recherchent des costauds à Madrestam pour une mission commerciale très bien payée ! » Elle avait cogité quelques jours et s’était finalement dit qu’elle se rendrait sur place le jour J, afin de savoir ce qu’on attendait d’elle.


Revenir à Madrestam après un si long moment lui arracha un sourire amer. A chaque fois qu’elle remettait le pied sur ce port, les choses avaient considérablement changées dans sa vie. Chaque nouveau passage ici lui semblait différent et elle s’étonnait une fois de plus de redécouvrir ce lieu peu extraordinaire mais chargé de souvenirs plus marquants les uns que les autres. Elle s’efforça de laisser ces derniers de côté pour se concentrer sur le but de sa venue à Madrestam.

Enveloppée d’une vieille cape obscure dont les pans, traînant au sol, étaient abîmés, elle se fraya sans trop de mal un chemin dans la foule. A en déterminer le sens de la marche et la direction du regard des individus, ce qu’elle cherchait ne devait pas s’avérer être très loin. Malgré sa taille, l’amas de gens mouvant l’empêchait de voir ce qui l’attendait de l’autre côté, sur le quai. Il lui fallut bien cinq minutes pour parvenir à l’atteindre.

Levant une oreille attentive, ce fut avec curiosité qu’Ifreann découvrit un individu assis derrière une table taillée dans du chêne. Des personnes se hâtaient devant, se baissaient et échangeaient avec lui. Sur son visage apparaissait tantôt un air ennuyé, tantôt un air intéressé. Visiblement, tous ces gens étaient là pour la même raison qu’elle : la mission. Ce ne fut qu’à ce moment précis que la Mutsou daigna porter attention au navire qui flottait tranquillement derrière l’homme, près du quai, et qu’elle réalisa qu’un détail très important lui avait échappé : si ce trois-mâts était ici, ce n’était certainement pas pour faire joli. Il devait donc faire partie de la mission. Son visage pâlit et elle resta figée jusqu’à ce que quelqu’un lui rentre dedans, heurtant douloureusement son épaule.

- Ne restez donc pas ici si vous n’avez rien à y faire, grommela l’homme qui lui jeta un regard obscur en passant tandis qu’elle se massait le haut du bras en clignant des yeux, encore toute perturbée.

« Bien, résumons… On t’a dit qu’des types cherchaient des gens pour une mission super bien payée. Ca ok. On t’a dit qu’c’était à Madrestam. Ca aurait du m’mettre la puce à l’oreille. Mais on m’avait pas dit qu’ça allait probablement avoir lieu sur un bateau ! »

A vrai dire, elle s’attendait à ce que la mission soit de courte durée, et le trois-mâts ne présageait pas cela. Elle se massa les paupières, la tête légèrement baissée. Voyons… Une mission commerciale. Jusqu’où pouvait se rendre ce navire ? Selon elle, la destination ne pouvait pas être Frigost. Trop loin, et elle doutait que le bateau tienne jusque là. Pandala ? Rouvrant les yeux, Ifreann vit quelqu’un passer devant elle en brandissant une affiche.

- Le Capitaine Al Débaran cherche quaaaatre aventuriers pour effectuer la traversée jusqu'à l'île de Moon sur le Requin Jaaaaune pour une mission commerciaaaale ! hurlait-il de sa voix grasse. La prime est triplée ! Tri-plée ! Hâtez-vous, hâtez-vous, il ne vous reste plus beaucoup de temps !

Une traversée jusqu’à Moon… If’ tenta de calculer la distance qui séparait Madrestam de Moon. A vol de piou, ce n’était pas très loin… Et à priori, il n’y avait rien de dangereux sur le chemin : elle avait beau y réfléchir, elle ne se souvenait pas avoir entendu parler de pirates ou de créatures aquatiques dans ces eaux-là. Cependant, le simple fait d’y penser la fit frissonner. Ce n’était pas tant pour les pirates, mais plutôt pour les bestioles marines qui pourraient potentiellement émerger au moment où ils passeraient.

Si l’on demandait à Ifreann quelle était sa plus grande peur, elle ne répondrait pas qu’il s’agissait de la mort, de Rushu ou d’autres choses et entités plus effroyables les unes que les autres, non. Elle répondrait sans aucun doute qu’il s’agissait des fonds marins et de ce qui les peuple. Elle tenta de se ressaisir, serrant les poings : après tout, elle avait déjà navigué à bord d’un bateau – davantage de force que de gré – et il n’y avait jamais rien eu. Il suffisait simplement qu’elle ne regarde pas trop longtemps l’étendue d’eau et ça allait. Et puis, elle ne s’était pas levée tôt et n’avait pas fait tout ce chemin pour rien… Et la prime était triplée ! Triplée ! Et autant dire que ce n’était pas de refus, surtout qu’elle avait plusieurs projets relativement coûteux en tête. S’il ne s’agissait que de faire un voyage, ça n’était rien. Rien du tout. Ca passerait vite… Du moins, c’était ce qu’elle tentait de se convaincre. Mais est-ce que ça valait la peine de quitter son travail et sa famille pour quelques temps ? Elle ignorait même la prime de base de ce voyage…

Il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour prendre sa décision. Inspirant un grand coup, elle décida d’y renoncer. Tant pis, d’autres opportunités tomberaient un jour ou l’autre, et cette fois-ci, ce serait sur terre ferme. Et puis, elle ne se ferait pas avoir une nouvelle fois : elle se renseignerait un peu mieux avant de faire le déplacement. Alors qu’elle faisait demi-tour, elle rentra dans un petit homme – un marin, à en voir son costume – qui passait par là. Les bras chargés d’une caisse de bois, il la laissa tomber et elle éclata en morceaux en heurtant le sol, son contenu – des fruits et des légumes – explosant et agrémentant les pavés de Madrestam de couleurs. Lentement, le marin leva un regard assassin vers Ifreann qui baissa une oreille.

- Oops, d’solée.

Mais visiblement, l’homme ne voulait pas en rester là, et désirant se venger – ou venger ses fruits et légumes, qu’importe –, il leva le bras dont le poing serré s’approchait dangereusement du visage de la Mutsou. En deux temps trois mouvements, elle intercepta le poing d’une main vive, le serra et retourna le bras du marin qui lâcha un petit cri de douleur. Ifreann lança son autre bras autour du cou de l’homme et le serra légèrement en guise d’avertissement. Elle ne le dominait pas par sa carrure, mais par sa taille et sa vivacité. Doucement, elle le relâcha, vérifiant les alentours tandis qu’il se massait le cou en la dévisageant.

- T’en veux encore ? déclara-elle d’un air désinvolte en serrant puis desserrant les poings.
- Non, non.
- Qu’est-c’qu’tu fais encore là alors ?


Dans un grognement, le marin baissa la tête et tourna les talons pour finalement disparaître dans la foule qui grandissait encore. Bien, il était temps de rentrer avant de s'attirer de nouveaux ennuis…

_____________________
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom

avatar


Féminin Divinité Enutrof
Âge Âge : Septuagénaire
Origines Origines : Terra Amakna - Cidrerie du Rêve de Dragon
Compétences Compétences : Scribe, amatrice de thé et de tisane, hâbleuse
Messages Messages : 375

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   18.07.14 13:52

Narhuitlalashishtom patientait dans la file d’attente qui s’était formée devant le comptoir de Chi Sygni. A chaque passage, une déception. Le cerbère n’avait pas encore laissé entrer quiconque dans son petit monde, immonde. Les mines déconfites succédaient aux soupirs de frustration. Et les heures passaient, les ombres portées du Requin Jaune rétrécissant au fil des désillusions et des « Suivant ! » répétés à l'envi.

La foule des candidats au voyage cuisait sous le soleil ardent. Il exhalait des marins rôtis un fumet rance qui venait se mêler à l'odeur du port et de ses eaux troubles, recouvertes d'une fine pellicule d'huile de Pichon. Pas folle pour un Kama, Narhuitlalashishtom entreprit de se délester de l’imposant sac de toile huilée qu’elle portait jusqu’alors sur ces vieilles épaules avant de le poser sur le pavé irrégulier, évitant soigneusement quelques flaques d’une origine plus que douteuse. Le petit bout de femme sortit une outre et une tasse de terre cuite du ventre de l’objet.

Encore trois personnes et ce serait son tour. Voilà qui lui laissait bien le temps de se servir une rasade de tisane à la menthe. C’est qu’il s’agissait de ne pas faire un malaise ! Une fois le liquide revigorant versé dans l’ustensile d’argile, la vieillarde y trempa ses lèvres. Avant d’aspirer à petites gorgées l’infusion salvatrice. Plus que deux personnes. Ah, non. Certains avaient tenté leur chance à deux.

Narhuitlalashishtom profita donc du passage de celui qui la précédait pour remiser son nécessaire à décoction dans la panse dodue de son sac. Sac auquel elle dédia ces quelques mots :

« C’est bientôt notre tour. »

Et, alors qu’elle remettait le volumineux objet sur son dos, le candidat qui la devançait fut sèchement congédié par le second du Requin Jaune, comme pour illustrer ses paroles.
Si ce dernier fut surpris lorsque la petite femme vint se présenter devant lui avec son visage marqué de rides d’expression, il se garda bien de le montrer. C’est d’un ton rendu monocorde par l’habitude que Chi Sygni débita son laïus :

« Nom, prénom, expérience. »

La figure de la septuagénaire, mangée par un éternel sourire, s’illumina.

« Ne retenez que « Narhuitlalashishtom », déclara-t-elle. Avec un « m », jugea-t-elle bon de préciser alors que son interlocuteur lui lançait un coup d’œil méfiant.
- Expérience ?
- Multiple. Variée. Originale, voire un tantinet désarçonnante. »

L’homme s’apprêta à lever la main pour indiquer au candidat suivant d’avancer lorsque la petite femme l’arrêta, captant son regard pour ne plus le lâcher.

« Trop vieille, c’est ça ? Pas assez souple, peut-être ? Trop peu de force dans les bras ? »

L'aspirant-marin qui était derrière elle ne put s'empêcher de s'esclaffer lors de cet énoncé d'une évidence criante.
Après avoir décoché un regard sévère au malappris, l'originale poursuivit sur sa lancée :

« Je le sais que je suis âgée, mon bon monsieur, vous n’êtes pas le premier à m’en faire la remarque ou, du moins, à le penser assez fort pour que je l’entende. Je le sais que mes bras ne sont plus à même de soulever de lourdes charges ou de me permettre de me hisser aux cordages, comme le ferait un Moon. Je le sais que vous voulez de l’aventurier, du vrai, sinon vous n’auriez pas pris la peine de tripler la prime proposée. Je le sais qu’il n’y a pas de place dans votre équipage pour les fanfarons, les timides, les étourdis et les fainéants. Je le sais, je m’en doute, que je ne paye pas de mine avec mon barda sur le dos, mon chignon malmené par le vent et mes getas aux pieds. Je le sais, oui, je le sais, que j’ai l’âge d’être votre mère, mais réfléchissez un peu. »

Narhuitlalashishtom s'était approchée au plus près de la table de Chêne et en tapota le bois de l'index à plusieurs reprises.

« Serais-je assez sotte pour me présenter devant vous, assaillie par l’âge comme je le suis, sans une bonne raison ? Qui serait assez irresponsable pour prendre la mer dans mon état sans avoir de quoi tirer son épingle du jeu ? »

Chi Sygni ne s’attendait certainement pas à cette diatribe. Se pouvait-il vraiment qu’une telle commère ait quelque chose à apporter à son équipage ? Il baissa le bras et Narhuitlalashishtom saisit cette invitation au vol.

« J’ai roulé ma bosse, mon bon monsieur. Et pas qu’un peu. Pas qu’une fois, non. Loin de là. J’ai traversé Terra Amakna de part en part à une époque où vous n’étiez peut-être même pas une idée. Que ce soit pour le commerce ou non. J’en ai soupé des tempêtes, de la flotte et de la mer, ça oui ! Que ce soit à bord de coquilles de noix ou de fiers vaisseaux, j’en ai écumé des océans ! Les îles et les archipels, je les ai visités à plusieurs reprises. Qu’il s’agisse des Hons, de Moon, de Vulkania et de bien d’autres… »


La vieille femme s'interrompit un instant et leva subitement un doigt vers le ciel.

« Tenez, s'il vous fallait au moins une référence, je vous prie de considérer la suivante : j'ai effectué plusieurs traversées à bord du Vignon lors de l'année des grandes tempêtes. Ah, c'est que sur le pont du Vignon, on y dansait, hein ! Et pas qu'en rond, je dois dire. Il m’est arrivé de tomber dans de sacrés traquenards, au cours de mes voyages, figurez-vous. Et pourtant, oui pourtant, je suis ici, devant vous. »

D'un geste qu'elle aurait voulu plus ample, eu égard à sa petite taille, elle se désigna du chignon aux orteils.

« Entière. Vétuste, certes, mais "apte au service", comme disent les soudards de la milice. »

Puis, poursuivant sur un ton de conspiratrice, elle ajouta :

« Ah, ça, on ne chante pas les louanges de celles et ceux qui ont survécu à une vie d’aventures, hein ! On préfère écrire et parler de ceux qui sont morts dans l’effort… Les aventuriers vieillissent, voyez-vous. Mais peut-être seuls les meilleurs d’entre eux parviennent-ils à un âge avancé ? »

S'écartant du comptoir de Chi Sygni, haussant la voix de manière à être entendue à plusieurs mètres et sans se départir de son éternel sourire, l'adoratrice du plus avaricieux des douze dieux détacha chacun des mots suivants :

« La question que vous devez vous poser, maintenant, là, tout de suite, ce n’est pas « Pourquoi est-ce que je l’engagerais elle, plutôt qu’une autre ? ». Non, ce que vous devez vous demander, très cher monsieur, c’est « Par quel miracle s’en est-elle sortie durant toutes ces années ? »… La réponse à cette question, vous aurez l’occasion de l’obtenir en me faisant rejoindre votre équipage. »

A peine Narhuitlalashishtom avait-elle achevé cette dernière phrase qu’un gloussement tout ce qu’il y a de plus gras retentit dans la file derrière elle. Chi Sygni leva un sourcil et se gratta la joue droite. La vieillarde savait parler, certes, mais qu’en était-il de ses autres « aptitudes » ?
A l’écouter, elle avait effectué bon nombre de périples et y avait toujours survécu, mais comment ? Et, surtout, en serait-il de même pour celui qu’elle envisageait d’effectuer à bord du Requin Jaune ?
Il ne l'écoutait plus, perdu dans ses pensées. C'est ainsi qu'il occulta totalement les questions de la petite femme au sujet du montant de la prime et de la nature exacte de cette « mission commerciale ».

_________________________________________________________

HRP:
 


Dernière édition par Narhuitlalashishtom le 18.07.14 18:49, édité 2 fois (Raison : Rajout de la référence puis de la raison de l'édition.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al Débaran
PNJ
PNJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 48
Messages Messages : 11

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   18.07.14 15:18

Les rideaux finement dorés sont presque tous tirés. Seul un mince interstice amène un soupçon de lumière dans la cabine d'Al Débaran. Un vieux vin tournoie lentement dans son verre incurvé, il approche son nez avec minutie et hume chaque fragrance emprisonnée. Il fait maintenant passer le verre entre lui et la lumière dégagée par le port afin d'apprécier la délicate couleur du nectar suprême. Surprise. Lui qui s'attendait à voir s'écouler de sveltes jambes le long du verre, c'est une petite escarmouche qu'il entraperçoit par delà son vin, par delà sa cabine, par delà le Requin Jaune, dans une ruelle adjacente au comptoir de Chi Sygni.

Un peu à l'écart de la foule, un marin costaud se fait malmené par un... une... une silhouette plutôt élancée. Il monte sur le sixième pont à la poupe pour mieux mirer la scène. Il plisse les yeux, cette silhouette se précise, une femme.

« Voilà qui est original »

Empreint de curiosité, il dégaine sa longue vue personnelle pour se faire une description de la tortionnaire. Elle a quelque chose. Elle est différente. Sur son visage, d'étranges marques sont peinturlurées à la manière de tatouages tribaux. Cela lui rappelle quelqu'un.

« Peut-être que c'est elle... »

Il hèle un larbin.

« Toi, va prévenir Chi Sygni de ramener cette fille là-bas. »

Il l'observe une fois de plus, avant d'engloutir le contenu de son verre d'une traite mûrement réfléchie.


« J'aime l'odeur du vin de Sette au petit matin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chi Sygni
PNJ
PNJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 39
Messages Messages : 26

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   18.07.14 15:18

Cette matinée débutait horriblement mal. Que des chiffes molles qui ne sauraient pas se torcher sans leur matrone. Chi Sygni désespérait de ne tomber que sur des tocards ou des jeunes cons qui avaient jugé bon de quitter trop tôt le nid familial pour partir à l'aventure. Ah toute cette niaiserie, il en avait jusque là.

Il est même tombé sur un cul-de-jatte qui se disait ancien champion de course à pied. Depuis quand les cul-de-jatte ramènent leurs miches sur un pont aussi prestigieux que celui du Requin Jaune ? hein ? Ce monde part en quenouille, et le Second fait partie de cet ancien monde qui ne cesse de se le répéter à longueur de journée. Où sont les épopées épiques d'antan ? L'esprit chevaleresque qui fleurissait naguère dans chaque contrée ? Où sont les ripailles extravagantes fêtant le retour d'une garnison de fiers héros ?

Alors qu'il songeait à toutes ces images désuètes, un sous fifre vint lui parler.

« Monsieur Sygni. Le Capitaine vous dit de ramener cette fille là... »

Une vieille chouette se présente soudainement devant le Second. Celle-là ? Vraiment ? Il émit un soupir de lassitude tout en entamant l'entretien. J'en ai marre des vielles carnes moi... Pourvu qu'Al ait une réelle idée derrière la tête. Le larbin miraud repartit allègrement en direction de son capitaine, le sentiment d'avoir accompli un travail bien fait.

La grand-mère lui débite un discours grandiloquent sur son passé et ses exploits, elle l'interrompt même dans un de ses gestes. Au moins elle semble en avoir une paire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Io-Plait

avatar


Masculin Divinité Iop
Âge Âge : 34
Origines Origines : inconnues
Compétences Compétences : Fauteur de trouble professionnel, combat a distance à l'arc, combat de mélée avec exclusivement l'épée, mais y répugne.
Messages Messages : 57

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   18.07.14 18:17

Après toute ces années de deuilles il cherchait des réponses, pour lui il était inconcevable que son aimée avait mis fin a ses jours de son plein gré, et encore moins de cette façon. L’enquête qu'il avait mené lui avait permis de découvrir quelques indices en plus de ceux qu'il avait déjà mais il n'en avait que très peu, chose normale après dix années. Les seuls dont il disposait étaient un morceau d'étoffe de couleur turquoise, le fait que les responsables de son malheur étaient des marins, marchands ou pirates il n'en avait que faire, et une voix qu'il est loin d'oublier, par sa puissance, son autorité, la peur qu'elle provoque lorsqu'on l'entend, il n'en avait jamais entendu de telle avant ou après la fois ou il l'avait entendu, à savoir au moment ou lui et sa dulcinée étaient tout deux emprisonnés dans une cale de bateau, et lorsque sa dulcinée lui avait demandé si il restait à boire car elle avait soif. Comme il n'en restait plus, il cria "Geôliers du vin pour mon aimée, vite !" cette voix lui avait répondu : "Bois ton sang disciple de crâ, la soif te passera !".
#00cc00

Fort heureusement pour eux, ils furent secourus, par hasard ou non il ne le sut jamais, par plusieurs aventuriers ou pirates qui avaient pris d'assaut le bateau dans lequel ils étaient retenus, ils furent libérés par un disciple de xélor qui les téléporta hors de portée de leurs malfaiteurs avant de retourner dans la bataille.


Ses recherches l'avaient menés a Madrestam, ou en arrivant il apprit qu'un recrutement se déroulait en ce moment même grâce a une affiche ou il était écrit « Le Capitaine Al Débaran cherche quatre aventuriers pour effectuer la traversée jusqu'à l'île de Moon sur le Requin Jaune. Mission commerciale. Prime triplée.» La colère s’empara de lui, d'une force telle qu'une aura se dégageait de lui, il se rendit sur les lieux en espérant entendre cette voix si particulière, il savait que la personne en question n'était pas un capitaine, mais un second, il fut donc content de voir que le second se chargeait du recrutement, il pourrait donc vérifier qu'il n'était pas celui qu'il cherchait. Il se rangea dans la file d'attente qui ne désemplissait pas, il eut donc tout le temps de nourrir sa haine en attendant son tour.


Lorsque celui-ci arriva, il dégaina son arc a une vitesse hallucinante et pointa sa flèche entre les deux yeux du recruteur. Celui-ci, imperturbable malgré la flèche pointée sur son front débita son texte : « Nom, prénom, expérience. »



Io-Plait se détendit, et répondit : « Vous n'êtes pas celui que je recherche, Io-Plait suffira, et votre petite aventure ne m’intéresse pas plus que ça, même si le montant de la prime pourrait me faire changer d'avis, si vous avez besoin de moi je serais a la taverne jusque demain matin, ensuite je serais introuvable. Bon vent ! »

HRP:
 


Trop fatigué pour être fatigué.:
 


Dernière édition par Io-Plait le 23.07.14 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chi Sygni
PNJ
PNJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 39
Messages Messages : 26

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   20.07.14 15:37

Après qu'il ait fait signer diverses formalités à la vieille chouette, Chi Sygni demanda à un autre larbin de l'acheminer au ponton d'embarquement et de l'y faire patienter. Il jugea bon d'ajouter que la femme aurait peut-être besoin d'un tonneau ou d'une caisse pour y déposer son séant le temps que les autres aventuriers soient enrôlés.

Le fait qu'une vieille énutrof ait été admise en mis plus d'un en rogne. Tous criaient au scandale, à la discrimination, et allèrent même jusqu'à spéculer sur les goûts du Second en matière de femme et de luxure.

« C'est ça ! En attendant, la petite vieille sait se vendre ! Pas comme le tas d'guiboles sans répartie que j'vois devant moi. Pas de place pour les cul-terreux qui savent pas aligner une phrase sans mouiller leur couche ! »

D'autres complaintes émergèrent avant que les désabusés ne s'en aillent, comprenant enfin qu'ils auraient dû être plus assidus à l'école, ou plus simplement, y aller. L'espace d'un instant, le calme retomba sur le quai, et la foule maigrit d'un coup, comme si l'on venait d'en enlever la mauvaise graisse.

Chi Sygni avait repéré depuis quelques minutes un type qui avait un regard de tueur d'enfants. Le genre de type qu'on a pas envie de bousculer dans une ruelle sombre. Le Second connaissait ce regard, c'était celui d'un homme déterminé à faire quelque chose, convaincu et droit dans ses bottes. Il le voulait ce poste, cette prime triple, il voulait faire le boulot, pas de doute. Peut-être qu'il manquait d'argent ou que sa femme était à Moon, retenue par une horde de Kanniboul en rut, qui sait.

Quand son tour vint, il se mit à bander son arc en direction de Chi Sygni. Celui-ci bondit intérieurement, mais n'en révéla rien au public, le cas échéant ç'en serait fait de sa réputation. Gardant sa contenance, il débita sa phrase habituelle. L'archer se détendit d'un coup, comme déçu ; puis il ajouta :

« Vous n'êtes pas celui que je recherche, Io-Plait suffira, et votre petite aventure ne m’intéresse pas plus que ça, même si le montant de la prime pourrait me faire changer d'avis, si vous avez besoin de moi je serais a la taverne jusque demain matin, ensuite je serais introuvable. Bon vent ! »

Psychologie inversée, ce bougre voulait ardemment ce poste, c'était certain dans l'esprit du Second. Vu tous les bélîtres qui restait à voir, ce type valait probablement la peine d'être recruté. Chi Sygni n'hésita pas une seconde.

« Hop, pars pas mon gars. Toi aussi je vois que t'en as une paire bien accrochée, je te veux à bord du Requin Jaune, on embarque ce matin, alors c'est maintenant ou jamais qu'il faut se décider bonhomme. »

Il se lève, et lui susurre à l'oreille, pour la prime, on s'arrangera plus tard. Si tu es avec nous, signe ici, puis tu pourras aller patienter sur le ponton d'embarquement.



Chi Sygni jette rapidement un coup d'œil sur le Requin Jaune, et vois un larbin qui se précipite sur le pont, sur le ponton, enfin sur le quai, puis vers une silhouette à l'écart de la foule. Une femme étrangement peinturlurée. Peut-être que c'est elle, se dit-il.

Le larbin semble vouloir l'enrôler coûte que coûte, affiche un grand sourire, et dessine des chiffres imaginaires avec ses doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   20.07.14 17:11

- Héééé, hé vous, attendeeez !

Ifreann, dont la seule optique était de rentrer chez elle, de se jeter dans son lit et de se rendormir comme s’il ne s’était rien passé, ne pensait pas que c’était elle qu’on interpellait. Elle continua ainsi son chemin jusqu’à ce que l’illustre inconnu, qui se frayait tant bien que mal dans la foule, attire son attention.

- Madame… Hé vous, la grande femme avec les signes !

Le soudain arrêt de la Mutsou et son demi-tour vif obligea instinctivement le larbin à reculer d’un pas, pensant avoir dit quelque chose qu’il ne fallait pas. Pourtant, Ifreann n’affichait pas un air de mauvais augure : elle se contentait de le regarder avec étonnement, l’interrogeant du regard.

- C’moi qu’vous app’lez ?
- Oui ! Je… Je vous ai vu vous contre ce marin, c’était impressionnant !
- Ha… Merci, se contenta-t-elle de répondre comme s’il s’agissait de quelque chose de tout à fait banal, regardant un instant les alentours en se demandant combien de personnes avaient assisté à cette scène. Alors qu’elle allait reprendre sa route, pensant que son interlocuteur venait simplement à sa rencontre pour la féliciter, ce dernier reprit.

- Est-ce que vous voudriez rejoindre l’équipage du Requin Jaune ? On a besoin de gens de votre trempe !

Ifreann fronça légèrement des sourcils. Le Requin Jaune… Elle était certaine d’avoir déjà vu ce nom quelque part, inconsciemment. Et c’était récent. Levant la tête et les oreilles, elle scruta les alentours jusqu’à ce ses yeux rouges ne tombent sur le fameux trois-mâts. Sur la poupe, un nom était indiqué en doré. Le même que celui que venait de prononcer le larbin. Fichtre… Elle qui pensait passer inaperçue, c’était l’équipage du navire lui-même qui venait l’enrôler ! Légèrement mal à l’aise, la femme passa sa main dans sa tête et se gratta l’arrière du crâne, n’arrangeant en rien ses cheveux déjà en bataille.

- Eh bien, c’est que…

L’homme ne lui laissa pas le temps de poursuivre.

- Vous ne le regretterez pas, je vous assure ! D’autant plus que la récompense est de taille…

Le ton confident sur lequel il avait prononcé sa dernière phrase attira particulièrement l’attention d’Ifreann. Elle voulait en savoir plus sur cette récompense… Et si celle-ci était réellement intéressante, elle pourrait peut-être réfléchir à la proposition et même changer d’avis. Malgré tout, prendre le bateau ne l’enchantait guère… Elle se pencha discrètement vers l’homme en surveillant les alentours.

- A combien s’élève cette prime, hm ?...

Son interlocuteur arbora un très grand sourire. Le sourire de ceux qui sont sur le point d’obtenir ce qu’ils désirent. De l’index, il lui fit signe d’approcher et lui murmura la somme à l’oreille, insistant sur celle-ci en la matérialisant sur ses doigts à plusieurs reprises. Ifreann faillit en perdre l’équilibre. Elle allait effectivement revoir sa décision ! Combien d’individus proposeraient une telle somme à des inconnus pour une simple traversée en mer ?

- Alors, ça vous intéresse ?
- C’est possible, ‘faut qu’j’y réfléchisse, répondit-elle en se grattant le menton d’un air songeur.
- Nous embarquons ce matin, alors prenez vite votre décision ! Vous n’aurez qu’à vous rendre sur le ponton, là-bas (il désigna l’endroit en question, sur lequel se baladaient quelques marins et dont quelques personnes non costumées s’approchaient).
- C’noté.

Tandis qu’il s’éloignait pour retourner sur le Requin Jaune, Ifreann le suivit du regard. Il fallait qu’elle fasse la part des choses. En principe, une mission commerciale n’avait rien de dangereux. Sauf si, évidemment, quelques pirates affamés d’argent s’en mêlaient ; mais il n’y en avait pas dans l’Asse. Pas qu’elle sache, tout du moins. Ensuite, ça ne pouvait pas être bien long : il s’agissait sûrement de livrer quelque chose sur Moon et de repartir. Le temps d’un l’allé et d’un retour, et elle serait de nouveau auprès de sa famille. Enfin, il y avait son invincible peur des fonds marins… Invincible ? Non, elle n’avait simplement jamais pris la peine de vraiment vaincre cette phobie née d’elle ne savait où. Disons qu’elle n’en avait pas eu l’opportunité non plus. Et pour une telle somme, pour revenir triomphante, riche, avec la possibilité de faire plaisir à ses proches et de réaliser ses rêves, elle ferait tout son possible pour passer au-delà de cette maudite peur. Après tout, la définition du possible, c'est qu'il peut avoir lieu, non ? Ainsi, celle qui s’apprêtait à repartir chez elle fit demi-tour pour rejoindre le ponton du Requin Jaune, avec la ferme intention de réussir cette mission et de repartir avec la prime qui lui était due. Et qui sait, elle y gagnerait peut-être davantage, si elle réussissait une bonne fois pour toutes à vaincre cette peur tenaillante de l’eau ?

_______

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaylena

avatar


Divinité Steamer
Âge Âge : 21
Origines Origines : Sufokia
Compétences Compétences : Ingénierie, dékrokilliseuse
Messages Messages : 40

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   22.07.14 3:05

L’aube se levait à peine dans le port de Madrestam lorsqu’une fine silhouette avançait d’un pas lent. Shaylena avait décidé de se rendre tôt sur lieux de l’enrôlement, afin d’espionner les premiers entretiens.  Elle prit place non loin de la massif table où se trouvait déjà le second du navire.

Plus tard, des gens de toutes natures commençaient à se rassembler devant le recruteur. Malgré le brouhaha émanant de la foule, Shaylena put tout de même lire sur les lèvres les points qui semblaient faire réagir Chi Sygni. Certains avaient visiblement mangé du pichon kloon à l’ouïe des bêtises qu’ils mettaient en avant. Une première, vielle femme,  réussi  à se faire recruter en vantant son glorieux passé. Puis un homme à l’air intimidant semblait menacer  le marin en bandant son arc. A la fin du court entretien l’archer fut invité à son tour à rejoindre le ponton.

Déjà deux aventuriers avaient rejoint la mission. Malheureusement Shaylena ne savait pas comment se vendre, elle n’avait n’y la carrure, n’y accomplis les exploits des enrôlés.  Tempis, se dit-elle, il va falloir y aller à l’improviste avant que toutes les places ne soient prises. La file d’attente s’était grandement raccourcis, plusieurs gaillards s’étaient finalement désistés. Enfin à son tour Chi Sygni lui posait la question.

« Nom, prénoms, expériences »

« Shaylena d'de Vega » Commençait elle par hésiter. « Pour votre mission vous aurez surement besoin de quelqu’un qui sait s’y faire sur un bateau ? Qu’a pas peur de l’eau ? Qu’en as un peu dans l’ciboulot ? Et bien mon chère, je ne vous l’dirais pas mais je suis de ceux-là ! En effet, la marinventrice que je suis vous sera fort utile. Je connais très bien les mers du monde des douzes, pour y avoir vogué à plusieurs reprises. Je suis aussi habituée à résoudre des problèmes logistiques, même par gros temps, c’est que je ne me laisse pas démonter facilement. »

Chi Sygni qui était en train de griffonner sur sa fiche, et qui avait attendus la fin du discours de la steameuse la pénalisa d’un lourd Suivant !.
Shaylena trouvait qu’elle s’en était pas mal sortis malgré sa timidité, hélas le contrat n’était pas au résultat. Elle tournis les talons et s’apprêtait à retourner chez elle.



______________

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoha

avatar


Féminin Divinité Eniripsa
Messages Messages : 7

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   22.07.14 13:35

Zoha n'avait pas fermé l’œil de la nuit. Ses parents lui ont annoncés qu'ils partaient sur le Port de Madrestam dès l'aube afin de vendre les poissons que son père avait réussi à pêcher la veille. C'était donc une grande première pour elle, elle qui n'avait jamais quittée Pandala jusqu'à présent. Elle était toute excitée et comptait les heures qui passaient...


A l'aube, elle se dépêcha à monter sur la charrette avec ses parents. C'était la première fois qu'ils la prenaient avec elle; ça allait être une nouvelle expérience. Durant le trajet, elle s'imaginait comment pouvait être ce port, d'abord accueillant puis déroutant avec tout ses marins qui lui étaient inconnus. Néanmoins, elle avait hâte de découvrir un nouveau paysage. C'était donc la tête pleine de rêve que le trajet se passa.

Sur le port, Zoha était perdue. Tout ce monde lui faisait peur mais ça la fascinait en même temps. L'odeur lui était étrangère mais ça ne lui déplaisait pas, au contraire: ce mélange d'alcools, de poissons et de mer lui faisait du bien. Elle regardait les gens autour d'elle, ils avaient l'habitude de venir ici, sachant où aller et quoi faire. Zoha, elle, suivait ses parents d'un pas nonchalant en étant émerveillée. Voir de nouvelles têtes lui faisaient du bien, même ci ces personnes lui semblaient peu recommandable. Lorsque ses parents s'arrêtèrent pour déballer leurs poissons et les vendre, elle vit un magnifique bateau assez imposant. Elle semblait rêveuse tout à coup, comme-ci le temps s'était figé et qu'il ne restait qu'elle et ce trois-mâts. Elle s'imaginait partir à l'aventure comme elle avait toujours voulu, naviguer sur les mers et découvrir des secrets cachés ou perdus.

- Zoha... ZOHA ! cria sa mère. Si tu as envie, tu peux faire le tour du port pour te dégourdir les jambes après ce long trajet, mais ne va pas trop loin.

Zoha fit un signe de tête et s'approcha un peu plus de ce bateau. Elle était comme attiré et ne voyait pas les passants autour d'elle qui la regardaient bizarrement. Elle en bouscula un au passage mais continua sa route sans s'excuser. Il devait grommeler quelque chose entre sa barbe comme pour signifier qu'elle état impolie mais ça lui importait peu; seul ce navire avait son attention. Non loin, elle entendit une personne crier que le capitaine Al Débaran cherchait des aventuriers, qu'il ne restait que deux places sur les quatre du début. Elle ne se fit pas attendre et s'avança doucement près de l'homme, ne sachant pas comment attirer son attention. Après tout, qui s'intéresserait à une petite eniripsa sans défense ? Son capitaine cherchait des aventuriers et elle n'y ressemblait réellement pas, elle n'avait rien de tout ça.
Elle chassa ses pensées idiotes et parla d'une voix intimidée :

- Je me prénomme Zoha, je suis intéressée par l'offre.

L'homme la dévisagea de ses yeux ronds, croyant à une blague. Il la scrutait comme pour savoir si elle savait dans quoi elle s'aventurait mais la jeune eniripsa continua avant qu'il puisse dire quoi que ce soit :

- Je suis prête à tout pour monter sur ce navire. Je n'ai peut-être pas toutes les compétences requises mais je sais bien cuisinier et faire le ménage ne me dérange pas, dit-elle dans un souffle. Mon rêve est de découvrir le monde. Je suis peut-être fragile au premier coup d’œil mais je m’endurcis très vite.

Chi Sygni continua à la regarder d'un air stupéfait. Mais elle n'attendit toujours pas de réponse et continua:

- Quand je vous dis que je suis prête à tout, cria-t-elle très fort, je suis sincère. Et en joignant le geste à la parole, elle plongea dans la mer sous l’œil ébahi de la foule qui se demandait ce qui se passait.

Le second la regardait, ne sachant pas quoi faire. Tout ce que Zoha pu voir, en essayant de remonter sur le port, c'est qu'il notait sur sa fiche depuis tout à l'heure. Elle espéra qu'elle avait su être convaincante, même avec son action assez idiote qui aurait pu la noyer, elle qui ne sait pas si bien nager. Elle se dirigea vers l'homme et l'informa de ce petit détail afin de lui montrer qu'elle ne reculait pas devant l'obstacle. On aurait pu penser qu'elle était insouciante mais elle était encore jeune et avait tout à apprendre. On pouvait néanmoins lui noter une qualité, elle était obstiné.

Chi Sygni lui sourit et lui fit comprendre qu'il avait noté son nom sur la fiche, qu'elle aura une réponse bien assez vite. L'eniripsa s'en alla, ne sachant quoi penser mais elle avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour espérer avoir une place et partir à l'aventure.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Io-Plait

avatar


Masculin Divinité Iop
Âge Âge : 34
Origines Origines : inconnues
Compétences Compétences : Fauteur de trouble professionnel, combat a distance à l'arc, combat de mélée avec exclusivement l'épée, mais y répugne.
Messages Messages : 57

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   22.07.14 17:51

A peine eut-il tourné le dos que le second lui donna le change : 


"Hop, pars pas mon gars. Toi aussi je vois que t'en as une paire bien accrochée, je te veux à bord du Requin Jaune, on embarque ce matin, alors c'est maintenant ou jamais qu'il faut se décider bonhomme."

A la suite de quoi il marmonne à l'oreille, de sorte que seul Io-Plait puisse l'entendre, pour la prime, on s'arrangera plus tard. Si tu es avec nous, signe ici, puis tu pourras aller patienter sur le ponton d'embarquement.


Io-Plait se dit qu'après tout il pourrait toujours s'en aller si ce n'était pas à la hauteur de ses attentes. Il signa donc la ou le second le lui indiquait et alla s'installer un peu à l'écart afin d'observer ce qu'il se passait du côté du second et donc par conséquent voir quels seraient les dernières recrues, et surtout entendre leurs voix. 


Lorsque la file se fut rétréci, une frêle eniripsa se présenta devant Chi Sygni, il se demanda ce qu'elle pouvait bien lui vouloir, elle n'avait pas l'air d'une aventurière, encore moins d'une combattante ! A l'expression du second il sut qu'il devait ne pas croire ce qu'il entendait. Lorsque celle-ci s'écria "Quand je vous dis que je suis prête à tout, je suis sincère." et se jeta à l'eau, Io-Plait jura "Par la verge de Djaul ! Si ils se jettent à l'eau pour se faire recruter, ça sera quoi quand ils devront combattre?"


Et finalement il se dirigea vers le ponton dans le but d'embarquer sur le Requin Jaune, il jugeait en avoir assez vu pour cette journée, mais il n'était pas au bout de ses surprises..



HRP:
 


Trop fatigué pour être fatigué.:
 


Dernière édition par Io-Plait le 23.07.14 17:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chi Sygni
PNJ
PNJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 39
Messages Messages : 26

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   22.07.14 19:27

Juste après un vieux croûton plus moisi que rassi, une jeune créature s'avança vers Chi Sygni. Sa démarche était frêle et son regard hésitant. Chiotte, encore une chiarde sortit trop tôt des jupons d'sa mère. D'après son discours bégayant, la femme serait navigatrice et douée en logistique. Elle a peut-être pas de roustons la jouvencelle, mais elle en a dans le ciboulot.

Mais, Chi Sygni est un homme de fait, il lui faut des preuves, des actes qui montrent l'ampleur des dires. C'est ce qui lui revint en tête après qu'il l'ait machinalement congédié.

« Attendez ! Mademoiselle. Revenez... »


L'intéressée s'arrêta dans son pas déçu, et s'immobilisa vers Chi Sygni.

« Ce matin, mon encrier est allé rendre visite au plancher vaseux du port ; si vous arrivez à me le ramener avant que je ne recrute le dernier aventurier, vous êtes prise à bord. Et un peu de verve que diable ! On dirait que vos parent viennent de se pendre ! »

Déjà le second ne portait plus d'attention à cette potentielle recrue, qu'une autre nymphette fit acte de présence devant sa vieille table. Celle-ci en avait à revendre, elle criait de sa petite voix qu'elle ferait tout pour monter à bord. D'abord Chi Sygni cru à un sous-entendu tendancieux, avant de se rendre compte que la mignone avait déjà quitté le granit du quai pour plonger dans les eaux fraîches du port. Elle barbotait comme une bambin, et cela fit rire l'assemblée pour un temps. Puis lorsqu'elle fut retournée sur la terre ferme, Chi Sygni l'accueilla :

« Bonté divine, par tous les Dieux nains et puceaux, en voilà un bout de femme ! Vient par-là mignon, on va régler les formalités administratives... »

Il la fit signer le contrat de mission, en prenant soin d'occulter avec tact l'immense amas de mentions minuscules, et rajoutées à la va vite sur un bout de serviette ou une page de grimoire vermoulu. Chi Sygni ne s'était pas laissé berner, il lui fallait un médecin de bord, et le dernier... a subi un malencontreux « accident ».

« Nous embarquons incessamment sous peu, tu peux aller rejoindre les autres près du ponton d'embarquement. » 


Bon, plus qu'un... On va voir comment se débrouille notre navigatrice...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom

avatar


Féminin Divinité Enutrof
Âge Âge : Septuagénaire
Origines Origines : Terra Amakna - Cidrerie du Rêve de Dragon
Compétences Compétences : Scribe, amatrice de thé et de tisane, hâbleuse
Messages Messages : 375

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   22.07.14 21:33

Sise au sommet d’un ridicule tonnelet d’anchois salés, Narhuitlalashishtom tenait son large sac à bras-le-corps. Dans le brouhaha qui avait succédé l'annonce de son enrôlement, elle murmura quelques mots que l’on aurait pu croire destinés à elle-même :

« Bienvenue à bord. Tâche de te faire plus discret à l’avenir. Les éclats de rire, ça va bien cinq minutes, mais ils seront bien plus ostensibles en pleine mer que sur un quai. »

Puis, comme si de rien n’était, la petite femme entreprit de tourner la tête de droite à gauche, prenant soin de bien détailler les visages des déçus et autres refoulés. Son éternel sourire vissé sur sa figure.

Un sourire qui allait s’élargir quelques instants plus tard en entendant les vociférations et les commentaires de certains candidats au sujet des appétits et autres moeurs du Second du Requin Jaune.
Un sourire qui se mua en grimace lorsqu’un homme, issu de la file d’attente amputée d’un conglomérat d’arrivistes en culottes courtes, mit en joue de son arc ledit Second. L’action s’était effectuée à une vitesse sidérante.

Chi Sygni ne laissa rien paraître de sa surprise, si surpris il avait été. Apparemment, il avait dû en voir d’autres. C'était un bon point et Narhuitlalashishtom hocha la tête en guise d'assentiment. Le Second ne s’en laissait pas compter et, pour ce que Narhuitlalashishtom put apercevoir de la suite de la scène, il s’entretint un instant avec le forcené. La septuagénaire siffla entre ses dents avant de commenter la scène :

« Eh bien, si cet énergumène décoche ses flèches aussi rapidement qu’il les encoche, nous n’aurons pas à nous en faire en cas de négociations… musclées. »

A peine avait-elle achevé sa phrase qu’un trublion quelconque la dépassa en courant, s’engouffrant à toute vitesse dans la foule quelque peu clairsemée qui continuait de se mouvoir sur les quais de Madrestam.

« En voilà un autre qui a la bougeotte. Décidément, que d’agitation ! »

Les candidats se succédaient les uns les autres et les réponses du Second se ressemblaient, pour la plupart. Certes, il lui arrivait de discutailler avec quelques-uns, mais rien ne laissait présager de la suite des événements. Avait-il seulement repéré d’autres aventuriers potentiels ?

Narhuitlalashishtom porta une main à sa bouche et tenta de réprimer un bâillement. Rien de bien palpitant ne s’était produit depuis le coup d’éclat de l’archer. Elle accueillit donc avec plaisir la venue d'un vieillard goguenard.

Le fieffé coquin, pas marin pour deux Kamas, traînait aux alentours du ponton d’embarquement depuis plusieurs minutes. Les mains croisées dans le dos, il ne cessait de lorgner en direction de la septuagénaire, se donnant des airs de vieux beau. Vieux, il l’était. Beau, c’était plus discutable.

Peut-être avait-il cru dénicher une proie facile et une conquête de plus en la personne de Narhuitlalashishtom ?

Toujours est-il qu’il multiplia les allers-retours devant celle qui n’était plus une nymphe depuis longtemps, bombant le torse, les biceps saillants, avant de tenter le tout pour le tout :

« Dites voir ma p’tite dame, j’ai loué une jolie chambrette pas loin d’là. C’est-y qu’ça vous f’rait plaisir de v'nir y admirer mes tatouages ? J’en ai de très gros et… »

L'odieux et prétentieux personnage n’eut pas le temps d’achever ce que l’on aurait pu qualifier de « cour », nonobstant le ridicule de celle-ci, que l’objet de ses désirs le coupa en plein dans son élan :

« Tâte-toi donc ton tatouage tout seul, tonitruant tire-au-flanc ! Le ridicule ne tue pas, mais, si c’était le cas, j’aurais déjà dansé sur ta tombe. »

Le rustre était estomaqué. Se pouvait-il qu’une voix si grave, si rauque, si acerbe, soit issue d’une gorge si délicatement fripée ?
Pourtant, il n’y avait personne d’autre qu'eux sur ce ponton, il ne pouvait donc s’agir que de la vieillarde qui lui faisait face.
Le séducteur était aussi défait qu'abasourdi. Alors qu’il tentait de reprendre la contenance qui lui faisait cruellement défaut, ses efforts furent occultés par un concert d’éclaboussures.

L’attention de Narhuitlalashishtom se reporta entièrement sur la source de cette cacophonie aquatique : une jeune femme venait de se jeter à l’eau. Au sens propre. Contrairement à la pauvrette, étant donné l’odeur fétide qui émanait des flots.

Quelle folle ! Se précipiter dans les eaux sales du port de Madrestam... Entre un navire et le quai, qui plus est. C’était un coup à se faire écraser entre le premier et le second à la moindre vaguelette un peu trop conséquente, ça !

Enfin, la nageuse avait pu regagner le quai saine et sauve, tout était bien qui finissait bien.
Chi Sygni n’avait d'ailleurs pas l’air d’être étranger à ces ablutions peu ragoûtantes, mais l’observatrice septuagénaire ne put s’en assurer, l’archer venant de réapparaître dans son champ de vision. L’homme était en train de remonter le ponton.

Imperceptiblement, Narhuitlalashishtom serra son imposant bagage contre elle. L’encocheur fou venait dans sa direction, il s'agissait de parer à toute éventualité.

« A tous les coups, il tire aussi vite qu’il pointe. »

Camouflant cette déclaration avec une quinte de toux factice, l’adoratrice de l’Avaricieux décocha un joyeux sourire au nouveau-venu.

« Une petite tisane, jeune homme ? »


_______________________________________________

HRP:
 


Dernière édition par Narhuitlalashishtom le 22.07.14 21:48, édité 2 fois (Raison : Rajout du défi et de la raison de l'édition.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   23.07.14 10:26

Alors qu’elle se dirigeait tranquillement vers le ponton d’embarquement, faisant mentalement l’inventaire de ce qu’elle avait embarqué avec elle, Ifreann entendit des éclats de voix aigue sur le bord du quai. Tournant la tête, elle s’aperçut rapidement qu’il s’agissait d’une jeune femme qui tentait de se vendre auprès de l’homme en charge du recrutement des aventuriers. La Mutsou sourit : elle n’avait pas eu besoin de passer par là, elle. Mais il lui fallait tout de même signer ce fameux bout de papier qui attesterait de sa présence et de son approbation de la mission… Elle haussa des épaules en reprenant sa route. Elle le ferait à bord du Requin Jaune. Ca détournerait un peu son attention de la mer dès le départ.

Bientôt, un « plouf » sonore suivi d’une foule de rires attisa de nouveau sa curiosité et Ifreann fut contrainte de regarder vers la table de chêne. Cependant, des éclaboussures et une petite tête émergeant de l’eau, entre le trois-mâts et le quai, attira son regard. C’était la jeune femme à la voix délicate qui s’était… Jetée à la mer ? Non, on l’y avait probablement poussée. Mais pourquoi faire ? Et puis c’était très dangereux à cet endroit ! Lorsqu’elle remonta sur le quai, la première hypothèse d’If’ se confirma grâce aux propos du Second. La fille avait volontairement plongé dans l’eau. If’ secoua vaguement la tête, dépitée. Avec ce genre de personnes, il y avait de quoi se mettre la rate au court-bouillon ! Si elle se jetait à la mer pour si peu, qu’en serait-il pour les autres épreuves – s’il y en avait ? Décidant d’avancer avant qu’un autre incident intervienne, Ifreann s’immobilisa un instant en entendant le vieux bois craquer sous son pied. Voilà, elle était sur le ponton. Au dessus de la mer. Elle inspira un grand coup en bombant le torse et continua d’avancer, quoi que plus prudente. Deux personnes se trouvaient déjà à quelques pas de là ; une petite vieille serrant ses affaires contre elle – probablement une disciple du Dieu de l’Avarice, à en voir son comportement – et un homme armé d’un arc. Il y avait donc d’ores et déjà trois voyageurs confirmés. Quatre, avec l’autre folle. Ifreann jeta un coup d’œil derrière elle avant de s’avancer vers les deux personnes.

- ‘jour, fit-elle en laissant tomber son sac chargé à ses pieds, serrant les dents en entendant un petit « cling » qui ne présageait rien de bon. C’vous mes nouveaux compagnons d’route ?

Elle les regarda alternativement de ses yeux rouges, dévoilant ses canines pointues en souriant.
_______

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaylena

avatar


Divinité Steamer
Âge Âge : 21
Origines Origines : Sufokia
Compétences Compétences : Ingénierie, dékrokilliseuse
Messages Messages : 40

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   23.07.14 17:03

Après que le second ait rappelé Shaylena, celui-ci lui offre une nouvelle chance  de participer à la mission au moyen d’une requête. En effet l’encrier de ce dernier serait tombé et aurait disparus dans les eaux troubles du port. Il fallait donc que la jeune femme aille le récupérer aux moyens qui lui seraient disponibles.

Fort heureusement la tâche ne devait pas s’avérer compliquée pour notre steameuse, elle avait déjà exploré des milieux aux conditions bien plus hostiles ou difficiles. Sans trop tarder elle ce mis, toujours dans la lenteur qu’est sienne,  à l’action. Elle décrochait de sa ceinture un étrange objet qui ressemblait à s’y méprendre à une bourse, mais l’objet en question était un havresac. Ce qu’elle en sortait fut tout aussi étrange ; divers objets en cuivre et une combinaison en cuir épais.  Après avoir enfilé le tout, Shaylena qui était désormais méconnaissable, emprunta une rampe pour s’enfoncer dans l’eau quelque peu agité du port.  Une fois totalement immergé un immense spectacle s’offrait  à ses yeux, visiblement Chi Sygni n’était pas le seul à avoir égaré quelque chose dans les flots.  Au vus des quelques squelettes présent, certains y avait probablement perdus la vie. D’autres objets avaient été perdus non pas par des personnes mais par des navires, ainsi Shaylena pouvait apercevoir de nombreux cordage, quelques reste de barre, une ancre, des canons ... Bref, tout un tas d’immondice auquel elle n’avait pas le temps d’accorder plus d’attention.

La plongeuse qui arrivait enfin à proximité de la partie immergée du grand trois-mâts, se faufila entre sa coque et le bord du quai pour se diriger vers le plausible endroit de la chute du récipient. A mesure qu’elle en approchait, sa vision s’assombrissait.

« Il ne doit pas être bien loin, se dit-elle. La noirceur des alentours ne peut que venir de l’encre qui se trouvait encore dans le pot. »

Shaylena cherchait à tâtons dans la partie la plus sombre de l’épais nuage noir, pour rapidement tomber sur un objet au volume adéquat. Après l’avoir plus amplement palpé, elle retourna vers la surface, serrant l’objet dans sa main avec la certitude de l’avoir reconnus.

Maintenant qu’elle était hors de l’eau elle commença par retirer d’une main son casque. L’autre main elle l’ouvrit, dévoilant l’encrier de Chi Sygni. Son visage s’illumina d’un sourire, elle pourrait donc allez le rendre et faire partis de l’aventure s’il était encore temps.  Sans ce changer d’avantage, de l’eau ruisselant le long du cuir, elle se dirigeait vers le second du capitaine, lui tendis l’objet et déclara :

« J’ai fait au plus vite m’sieur, le voilà. Vous y teniez ? Puis elle ajouta ; J’espère qu’il  y a toujours une place à bord ? »


_____________________

HRP:
 


Dernière édition par Shaylena le 24.07.14 13:15, édité 2 fois (Raison : Précision du défis réalisé)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoha

avatar


Féminin Divinité Eniripsa
Messages Messages : 7

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   23.07.14 17:51

Zoha n'en croyait pas ses oreilles lorsque Chi Sygni lui annonça qu'elle pouvait embarquer. Avait-elle réellement réussi ? A en juger par son sourire, cela ne faisait aucun doute. Elle pouvait bel et bien monter à bord !

Cette joie fût néanmoins de courte durée. Elle se devait de prévenir ses parents et ça n'allait pas être aussi amusant qu'un plongeon dans la mer.

---

Près du ponton, elle était hésitante, ne sachant pas dans quoi elle s'embarquait réellement. Sa marche était lente et elle du se pincer pour se prouver à elle-même qu'elle ne rêvait pas. Au loin, elle vit trois aventuriers qui la détaillaient de la tête au pied; ça devait être les trois recrutés il y a peu. Savaient-ils comment elle s'y était prise pour rejoindre l'équipe ? A en croire leur visage, la réponse était positive. Elle déglutit péniblement et regarda droit devant elle: le fameux trois-mâts lui faisait bientôt face. Il avait l'air plus imposant que tout à l'heure, comme ci quelque chose en lui avait changé. En fait, ce bateau la fascinait depuis son arrivée au port, comme ci un lien existait entre lui et elle. Chose totalement impossible.

Après avoir oublié ses pensées idiotes, celles-ci vaguèrent à sa future aventure, à ce qui l'attendrait les jours à venir, ce qu'elle devrait accomplir et ce qu'elle allait découvrir. Alors que son regard s'attarda au port derrière elle, elle vit ses parents et son coeur s'arrêta de battre un moment. Alors qu'ils l'avaient suppliés de ne pas partir, elle leur avait expliqué que c'était ce qu'elle avait toujours rêvé, qu'ils n'avaient pas le droit de ne pas être d'accord. Alors qu'elle les avait écouté d'une oreille distraite, elle avait pensé qu'elle perdait son temps à essayer de les convaincre, que jamais ils ne comprendraient. Alors à quoi bon rester là et perdre son temps ? Alors soit, elle faisait peut-être une erreur mais sur le moment, c'était la meilleure chose à faire, elle en était convaincue. Alors qu'elle était perdue dans ses pensées, elle ne fît pas attention à ce qui l'entourait et du cligner des yeux pour remarquer qu'elle était à la même hauteur que les trois autres aventuriers, n'ayant pas fait attention que sa marche l'avait déjà amenée jusqu'ici. Elle les détailla brièvement : un jeune homme assez mignon, la tête dans les nuages, une vieille dame très ridée ainsi qu'une jeune femme avec des bandages sur les bras. Etait-elle blessé ? Sans aucun doute.

Zoha respira profondément : 

- Bonjour, je suis Zoha. Je crois qu'on va faire une longue route ensemble, non ? dit-elle d'une voix non rassurée.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom

avatar


Féminin Divinité Enutrof
Âge Âge : Septuagénaire
Origines Origines : Terra Amakna - Cidrerie du Rêve de Dragon
Compétences Compétences : Scribe, amatrice de thé et de tisane, hâbleuse
Messages Messages : 375

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   25.07.14 12:06

L’interlocuteur de Narhuitlalashishtom n’eut pas le temps de lui répondre, une jeune femme à l’allure singulière venait de les rejoindre sur le ponton d’embarcation.

« 'jour, fit-elle en laissant tomber son sac chargé à ses pieds, serrant les dents en entendant un petit « cling » qui ne présageait rien de bon. C'vous mes nouveaux compagnons d'route ? »

La vieillarde reporta son attention sur la nouvelle venue.
Elle était grande, les cheveux en bataille, et arborait ce qui ressemblait à des tatouages en plus de certains attributs que l’on avait l’habitude de retrouver chez les disciples du Dieu du Hasard… Mais, plus important que le reste, celle qui devait faire trois têtes de plus que Narhuitlalashishtom souriait.
La bonhomie coutumière de la septuagénaire s'en trouva donc renforcée et celle-ci lui répondit dans un petit rire :

« Il semblerait bien, en effet ! Même si « traversée » serait un terme plus approprié. Oh, mais je manque à tous mes devoirs ! Je me nomme Narhuitlalashishtom. Et vous donc ? »

La vieille femme caressait machinalement son sac, mais sa question demeura sans réponse. Elle venait d’être coupée dans son élan, une fois de plus, par l’arrivée d’une jeunette à la peau basanée toute ruisselante. Cette dernière sembla remarquer le trio au dernier moment et s’exprima d’une voix mal assurée :

«  Bonjour, je suis Zoha. Je crois qu'on va faire une longue route ensemble, non ? »

Scandalisée par l’état de la nymphette, Narhuitlalashishtom s’exclama :

« Ma pauvre enfant, vous êtes toute trempée ! Allons, venez donc par ici, je dois avoir de quoi vous sécher. »

Joignant le geste à la parole, l’adepte du Dragon d’Or Flamboyant entreprit de déverrouiller le système de fermeture de son imposant bagage et y plongea une main suivie d’un bras tout entier. Fouillant, jurant, elle levait les yeux au ciel :

« Voyons voir… Pas ici, pas là non plus… Mais où est-ce que tu l’as mis ? Om’, tu ne m’aides vraiment pas… J’étais pourtant certaine que c’était… Ah, voilà ! »

Rayonnante de bonheur, le petit bout de femme extirpa des entrailles du sac une épaisse serviette qu’elle tendit à Zoha.

« Tenez, ma petite. Frictionnez-vous un bon coup. Il ne s’agirait pas de tomber malade avant même d’avoir posé le bout des orteils sur ce fier bâtiment. »

Riant de sa propre remarque, la vieillarde se remit à farfouiller dans son barda. Plus rapidement que précédemment, elle trouva l’objet de ses recherches et en sortit une longue plaquette de chocolat.
Les yeux pétillant de bonheur, elle en rompit un gros morceau avant de le proposer à la petite nageuse.

« Prenez-en un, cela vous fera du bien. Vous vous réchaufferez de l’intérieur. A-t-on idée de plonger dans de pareilles eaux ? Ah, la jeunesse… »

Sur ces derniers mots, elle décocha un clin d’œil aux deux autres membres de leur petite équipe et elle leur tendit successivement la plaque gourmande.


____________________________________

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chi Sygni
PNJ
PNJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 39
Messages Messages : 26

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   26.07.14 14:21

Un peu avant midi, la dernière candidate avait été recrutée avec brio, récompensant même Chi Sygni de son vieil encrier. En l'emmenant vers le ponton d'embarquement, il ne put se retenir d'émettre une exclamation interrogative en constant que ses frais aventuriers et aventurières étaient au nombre de cinq, au lieu de quatre, puis il se ravisa calmement en constatant que le clandestin n'était rien d'autre que la jeune femme peinturlurée. On n'allait pas en travers des intentions du fameux Al Débaran. Soit, ils seraient cinq. La vieille chouette, une certaine Narhuitlalashishtom avait déjà pris la petite nymphette sous son aile en lui distribuant serviette et gourmandises. Chi Sygni se demanda un instant s'il avait fait le bon choix en les prenant avec lui.
Voyant une sorte d'éclat dans la prunelle de ses recrues, il ne put contenir un sourire fier, celui-là même qui annonce la venue d'explications sur son plus tendre enfant, le Requin Jaune.
« Admirez ! Admirez, pauvres fous, tant que vous pouvez encore le voir de face ! Mirez cette coque précisément agencée, particulièrement luisante ! Imaginez, le nombre de fois que cette proue a pu transpercer les flots et leurs vagues redondantes ! »
Sentant que la minute histoire arrivait dans l'ordre des choses, il se rasséréna légèrement.
« Des joyaux comme le Requin Jaune on n'en fait plus. Sa construction fut achevée en 629 pour le compte d'un noble du Château d'Amakna. Lequel aurait, selon la légende, eu une vision dépeignant son pire ennemi noyé près d'un aileron au soleil couchant, lui donnant une teinte dorée. Il avait besoin d'un navire trempé pour la guerre, afin de se débarrasser de ses nombreux ennemis marins. Depuis que son précédent protecteur, la Compagnie des Zindes, avait chu, ou du moins n'était plus en mesure d'accomplir les prestations nécessaires, un engouement général pour les mers orientales avait émergé. Les vieilles rancœurs entres grandes familles du continent se poursuivaient en mer, où tous les coups étaient permis. Chaque déplacement était effectué en convois serré, les transporteurs au centre, les premières lignes sur les flancs et en avant. Sans compter que la piraterie avait repris du poil de la bête en cette époque, et plusieurs capitaines ambitieux tentaient de former des alliances pour assaillir ces convois de mieux en mieux gardés. »
Une note d'émotion lui enserra le cœur.
« Et naturellement, il fallait un Capitaine pour ce Requin Jaune. Un Homme dont la trempe en ferait trembler d'effroi et les forbans, et les autres familles. Al Débaran, homme d'expérience qui était exaspéré du formalisme de la marine Bontarienne. Le poste lui était destiné. »
Avant d'entendre un éventuel « Et vous ? » de la part de son audience, il poursuivit.
« Et moi... Un repenti, un rescapé de l'abomination qu'est la piraterie. Mais... là n'est pas notre propos. Revenons à des choses plus prosaïques, vous devez bien vous demander pourquoi nous avons besoin de quatre... enfin cinq aventuriers pour une mission commerciale de coutume ? Eh bien... je laisse le soin au Capitaine de vous en expliquer les raisons. C'est... un peu compliqué. Vous verrez bien. »
Vu que l'ambiance venait d'en prendre un sacré coup dans les boyaux, il prit un ton plus enjoué.
« Savourez vos derniers instants sur la terre ferme, puis vous savourerez encore davantage le parquet du Requin Jaune qui flottera sous vos pieds ! Une petite visite s'impose. »
 

4E PONT – EXTÉRIEUR
 
Après avoir gravi le ponton, notre poignée d'aventurier se déversa sur le 4e pont, fraîchement astiqué, comme pour parader devant les autres navires du port. Des matelots s'agitaient dans tous les sens, transportant caisses et tonneaux, ou beuglant des consignes à quelques larbins restés à terre.
« Comme vous pouvez le voir, le Requin Jaune est dépouillé de ses canons sur ce pont-ci afin d'embarquer plus de marchandises en soute, n’oublions pas que nous voguons pour une mission commerciale, mais… le Capitaine vous en dira davantage à ce sujet. »
Juste avant de suivre Chi Sygni dans la visite du bâtiment, nos cinq lurons remarquent çà et là des marques blanches, sur des morceaux de bois, des colonnes du bastingage, et même des cordages. Pas le temps de poser des questions, Chi Sygni semble pressé.
 
4E PONT – INTÉRIEUR PROUE
 
Une petite porte vers la poupe donne accès à un espace très étroit où le capharnaüm est de mise. Un festival d’odeurs immondes assaille les narines de nos aventuriers sans qu’ils ne puissent rien y opposer.
« Voici les cuisines ! Normalement vous n’aurez pas vraiment à y mettre le nez, Bétel Jeuse, le cuistot, n’aime pas trop qu’on vienne fouiner dans son lieu de travail… Ça a l’air de rien comme ça, mais vous verrez les prouesses que ce petit crasseux arrive à nous mijoter. »
Chi Sygni emmène ses aventuriers tout droit, débouchant sur la plateforme de poulaine.
« C’est ici mes gaillards, qu’il faudra se rendre pour se prendre en pleine face, toutes ses tripes de dehors, le souffle violent de l’aventure ! Accessoirement, vous pourrez venir ici pour dégobiller en toute intimité… Tant que ça ne tâche pas la coque de ce bon vieux Requin Jaune ! Il ne s’agirait pas de le renommer en autre chose. »
« Sur tous les ponts inférieurs de la proue, il n’y a que des marchandises ou du matériel de navigation. »
 
4E PONT – INTÉRIEUR POUPE
 
En remontant vers la poupe, on remarque que les matelots se pressent de plus en plus, comme s’ils avaient un échéancier à remplir. Des ballots contenant probablement du tissu sont empilés et harnachés partout où il y a un espace libre. Chi Sygni ouvre une autre porte, plus large, menant à une partie plus finement décorée du navire. Les bois paraissent plus vernis, les finitions mieux travaillées, et on distingue même quelques ornements sculptés à des endroits impromptus, comme sur l’échelle permettant d’accéder au 5e pont, ou la face cachée de l’écoutille qui semble dépeindre une lutte épique entre un requin et une sorte de serpent de mer.
« Ce compartiment accueille deux bordées de canons de 24 livres en temps normal, mais il va être incessamment sous peu rempli de caisses, tonneaux, et autres marchandises à transporter. Profitez, bientôt nous ne pourrons plus y circuler ! »
La troupe arrive au bout du compartiment, où une porte massive siège impérieusement. On peut y lire en lettres gravées « AL DÉBARAN – CAPITAINE » et plus en dessous, en moins imposant « CHI SYGNI – SECOND ».
« Ce sont nos cabines respectives, n’y entrez que sur invitation. »

5E PONT – EXTÉRIEUR POUPE

 Après avoir emprunté l’échelle, nos aventuriers se retrouvent déjà en position dominante sur le navire, et peuvent avoir une vue d’ensemble de celui-ci.
« Belle vue hein. Aller, venez par là. Voyez, juste derrière le mât d’artimon se trouve la barre et son bon vieux timonier, le vieux Timothée, mais tout le monde l’appelle le vieux Tim’. C’est un sacré baroudeur, et on peut sans conteste affirmer que c’est ce vieux bougre qui a passé le plus de temps en mer parmi tout notre équipage. Qu’il pleuve ou qu’il vente, il sera là à tenir la barre, ou bien à se reposer dans sa cabane juste là. Bon, maintenant je crois qu’on va arriver au moment que vous préférez. »

5E PONT – INTÉRIEUR POUPE

Le Second présente leur cabine aux aventuriers, et présente ses aventuriers à la cabine. Quatre portes se distinguent dans l’étroite antichambre. Il ouvre celle immédiatement à droite.
« Je vous arrête tout de suite, ce n’est pas une tête de pichon par chambrée, mais vous allez tous pioncer dans celle-là. C’est prévu pour quatre, mais il semblerait qu’une invitée privilégiée se soit jointe aux festivités. Les autres cabines sont occupées par des quartiers-maîtres. Faites attention, ce ne sont pas des commodes. »
« Nous mangeons trois fois par jour, lorsque la cloche retentit, c’est qu’il est temps de mettre les pieds sous la table. Les festivités ont lieu au 3e pont. Pour le moment je vous laisse vous délasser, puis dans un quart d’heure une demi-heure, rassemblement sur le 4e pont pour écouter le discours du Capitaine. »
La chambrée fait à peine deux kamamètres de large pour quatre de profondeur. Des sortes de matelas sont calés de part et d’autre des coins de la pièce, et un hamac est installé dans le sens de la largeur au-dessus de tous ces sommiers.
« Croyez-moi, votre piaule c’est du luxe pour n’importe quel matelot séjournant sur le Requin Jaune. Sur ce, si vous avez des questions, c’est le moment, il faut que j’aille m’entretenir avec les quartiers maîtres. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Io-Plait

avatar


Masculin Divinité Iop
Âge Âge : 34
Origines Origines : inconnues
Compétences Compétences : Fauteur de trouble professionnel, combat a distance à l'arc, combat de mélée avec exclusivement l'épée, mais y répugne.
Messages Messages : 57

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   26.07.14 15:47

Io-Plait marchait tranquillement lorsqu'une quinte de toux qui devait masquer un autre sentiment le sorti de sa rêverie, une vieille enutrof était assise la et attendait, ce qui ne présageait rien de bon pour le voyage :


« Une petite tisane, jeune homme ? »


Avant même qu'il ne daigne répondre, une femme bizarrement peinturlurée les rejoignit :


« 'jour, dit-elle en laissant tomber son sac chargé à ses pieds, dans un léger "cling". C'vous mes nouveaux compagnons d'route ? »


Io-Plait se tourna vers elle sans répondre, en revanche la chouette se jeta sur l'occasion.


« Il semblerait bien, en effet ! Même si « traversée » serait un terme plus approprié. Oh, mais je manque à tous mes devoirs ! Je me nomme Narhuitlalashishtom. Et vous donc ? »


Io-Plait en fut surpris, le second avait donc accepter celle-la a bord de son équipage. Il essaya de comprendre les raisons de ceci, lorsqu'une jeune eniripsa manqua de les louper, et fut la deuxième a leur poser la question :


«  Bonjour, je suis Zoha. Je crois qu'on va faire une longue route ensemble, non ? »


Celle-la au moins Io-Plait comprenait pourquoi le second l'avait choisie, même si elle n'avait pas l'air rassurée, et cette fois encore l'ami enutrof fut la première a répondre, paraissant scandalisée par son état.


Il se détourna de la scène, il n'aimait pas les gens qui ne savent pas se débrouiller et cette eniripsa avait l'air d'être le parfait exemple, il en jugerait une fois embarqués. Il mit donc du temps a remarquer qu'elle lui tendait une plaque de chocolat d'une taille impressionnante, qu'il refusa poliment.


Peu après, le second les rejoignit accompagnée d'une personne étrangement vêtue, c’était une sorte de scaphandre, qui avait du lui permettre de s'enfoncer dans l'eau, si on en jugeait par l'eau ruisselant de sa tenue, celle-ci étant surement faite de cuivre.


Io-Plait n'écouta qu'a moitié les paroles de Chi Sygni, il n'avait que faire de l'histoire de ce navire, lorsque ce dernier leur dit d'une voix enjouée , « Savourez vos derniers instants sur la terre ferme, puis vous savourerez encore davantage le parquet du Requin Jaune qui flottera sous vos pieds ! Une petite visite s'impose. » il suivit le groupe sur le quatrième pont, toujours en écoutant a moitié les explications du second, il découvrirait le requin jaune par lui-même.


Lorsqu'ils arrivèrent dans leurs cabines, Io-Plait fut pour la première fois attentif a ce qu'il se disait. « Je vous arrête tout de suite, ce n’est pas une tête de pichon par chambrée, mais vous allez tous pioncer dans celle-là. C’est prévu pour quatre, mais il semblerait qu’une invitée privilégiée se soit jointe aux festivités. Les autres cabines sont occupées par des quartiers-maîtres. Faites attention, ce ne sont pas des commodes. » Ainsi donc il devrait partager sa cabine avec quatre femmes durant toute la durée du voyage, ça ne le dérangeait pas outre mesure tant que l'idée de faire un plongeon pendant la nuit ne leur venait pas.


« Nous mangeons trois fois par jour, lorsque la cloche retentit, c’est qu’il est temps de mettre les pieds sous la table. Les festivités ont lieu au 3e pont. Pour le moment je vous laisse vous délasser, puis dans un quart d’heure une demi-heure, rassemblement sur le 4e pont pour écouter le discours du Capitaine. »


« Au moins on mange sur ce rafiot ! J'espère juste que l'odeur pestilentielle de cette cuisine ne s'invitera pas à table. » marmonna Io-Plait pour lui-même, mais la petite eniripsa sembla l'avoir entendu car elle laissa échapper quelque chose qui ressemblait a un rire. La chambre était extrêmement petite, mais le second répondit a son objection avant même qu'il ne la formule.


« Croyez-moi, votre piaule c’est du luxe pour n’importe quel matelot séjournant sur le Requin Jaune. Sur ce, si vous avez des questions, c’est le moment, il faut que j’aille m’entretenir avec les quartiers maîtres. »



Il n'avait pas de questions, et aucune envie de rester dans cette cabine exigu, il s'en alla donc sur le 4e pour attendre le discours du fameux capitaine.

HRP:
 


Trop fatigué pour être fatigué.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom

avatar


Féminin Divinité Enutrof
Âge Âge : Septuagénaire
Origines Origines : Terra Amakna - Cidrerie du Rêve de Dragon
Compétences Compétences : Scribe, amatrice de thé et de tisane, hâbleuse
Messages Messages : 375

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   03.08.14 9:42

« Croyez-moi, votre piaule c’est du luxe pour n’importe quel matelot séjournant sur le Requin Jaune. Sur ce, si vous avez des questions, c’est le moment, il faut que j’aille m’entretenir avec les quartiers maîtres. »

L’archer était ressorti de la cabine peu après cette déclaration du Second, bousculant Narhuitlalashishtom au passage. Vu l’exiguïté des lieux, la vieillarde ne s’en formalisa pas outre mesure.

« Ma foi, nous nous en contenterons, déclara-t-elle jovialement. Mais, puisque nous en sommes aux questions, pourriez-vous éclairer ma lanterne au sujet de ces marques blanches qui fleurissent, çà et là, sur votre beau bâtiment ? J’ai pu en voir un peu partout, que ce soit sur le bastingage ou même des cordages… Cependant je ne parviens pas à saisir leur utilité ou, à défaut de, leur signification. »

Coupant court à toute récrimination, la petite bonne femme s’empressa d’ajouter :

« Le moindre détail compte lorsqu’on veut mener à bien une tâche, il nous est nécessaire, pour ne pas dire indispensable, de ne pas demeurer dans l’ignorance. Qui sait, peut-être cette information nous sera-t-elle utile en cas de… problème ? »

Narhuitlalashishtom tapota machinalement son bagage avant de s’en défaire et d’y ranger ses getas. Celles-ci ne lui seraient plus utiles à bord et elle serait bien plus à son aise pieds nus.

« Comprenez bien… Je m’en voudrais de passer à côté de la réussite de notre mission pour un détail que l’on aurait pu juger « sans importance ». Après tout, qui veut la paie, prépare la guerre. »

La septuagénaire souriait à pleines dents.


________________________________________________

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chi Sygni
PNJ
PNJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 39
Messages Messages : 26

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   04.08.14 16:51

Depuis que la vieille chouette avait fait part de ses interrogations quant aux marques blanches, une crispation musculaire avait fendu le visage de Chi Sygni en plusieurs endroits. Ses sourcils se froncèrent, comme annonçant la venue d'un terrible ouragan. Il serra sa poigne contre le pan de l'étroite porte de chêne, jusqu'à en faire sortir de délicats craquements.

Puis se ravisant, il s'approcha doucement de la brochette d'aventurières, et déclara d'un ton ni rassurant, ni vraiment alarmant :

« Pour le moment, essayez simplement de ne pas y toucher. On aura tout le temps de vous parler des coutumes du Requin Jaune... une fois en mer. »

Il ponctua cela par un magnifique sourire, dévoilant quelques molaires argentées.

« Maintenant si vous n'avez rien d'autre à ajouter, je vais vous emprunter cette demoiselle quelques instants ! Le voyage était prévu pour quatre et non pour cinq... cela nécessite quelques formalités administratives, entre autre. »


Déjà, le Second s'était délicatement emparé de la main de la femme peinturlurée. Celle-ci afficha un air plutôt étonné, mais consenti néanmoins à suivre le maître des lieux. Avant de descendre de pont, il ajouta :

« N'oubliez pas, sur le pont dans un quart d'heure ! »

Il remarqua que l'archer, le dénommé Io attendait effectivement sur le 4e. Par ailleurs, un matelot tout penaud s'avançait vers lui, probablement pour entamer la conversation. En passant plus près de lui, Chi Sygni entendit le marin lui déclarer ceci :

« Ah... salut toi... C'est aussi ta première fois sur le Requin Jaune ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Io-Plait

avatar


Masculin Divinité Iop
Âge Âge : 34
Origines Origines : inconnues
Compétences Compétences : Fauteur de trouble professionnel, combat a distance à l'arc, combat de mélée avec exclusivement l'épée, mais y répugne.
Messages Messages : 57

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   07.08.14 21:29

Au moment ou il sortait, la disciple de l'Avaricieux posa une question assez ridicule qui lui tira néanmoins un sourire, Io-Plait ne prît pas la peine d'écouter la réponse et retourna sur le pont extérieur, la il posa son arc a portée de main et attendit. Il n'eut pas à attendre longtemps avant de voir le second reparaître, mais quel ne fut pas son étonnement lorsqu'il vit qu'il tirait derrière lui la grande femme qui avait l'air toute aussi étonnée que lui. 

« Baaaaah il veut surement lui faire signer toute sa paperasse.. »

Il les suivit du regard et ne vît donc pas le matelot qui se dirigeait vers lui et qui l'interpella : 

« Ah... salut toi... C'est aussi ta première fois sur le Requin Jaune ? »

Dans un mouvement de réflexe il lança son bras droit directement dans le ventre de celui qui l'interpellait, celui-ci ne se faisant pas prier pour empêcher l'attaque, mis ses deux mains en barrage. Io-Plait recula, se dégageant la main, puis lança d'un ton sarcastique « Si t'as besoin de tes deux mains pour parer ça, que feras-tu si je m'y met sérieusement? » et il reparti à l'assaut de ce qui ne devait pas être un ennemi. Celui-ci ne se laissa pas faire et redoubla d'effort pour empêcher Io-Plait de prendre le dessus. Prenant le iop de court, le matelot pu lui asséner un violent coup sur la jambe gauche, faisant basculer le point d'appui de celui-ci qui se rattrapa d'extrême justesse, mais le temps qu'il avait pris a se rétablir avait permis a son adversaire de dégainer son épée, qui, dans un grand éclat de rire, se jeta sur l'archer désarmé. Il dut jouer de toute son adresse dans le domaine de l'esquive pour empêcher son adversaire de l'embrocher. lors d'une esquive spectaculaire il sorti la paire de dagues qu'il cachait toujours dans ses bottes, non pas pour les utiliser puisqu'il ne savait pas les manier, mais pour s'en servir comme projectile, puis en jeta une vers l’extrémité de son arc le faisant valser dans les airs, le rattrapa d'un bond, esquiva un coup d'épée, encocha la dague restante comme il encocherait une flèche, et la pointa sur son adversaire :


« Je pense qu'on va s’arrêter la, je ne voudrais pas avoir a mettre fin à tes jours, je devrais m'expliquer au capitaine, et je n'en ai pas vraiment envie. Et pour répondre à ta question, oui, et c'est surement la dernière également. »

Le marin approuva de la tête et d'un même mouvement ils rengainèrent leurs armes. Lorsque Io-Plait se retourna, il vit que les autres aventuriers et le capitaine étaient déjà arrivés sur le pont et les observaient.

« C'est pas bon du tout, il faut que je fasse plus attention a mon environnement quand je me bat, même si je me bats rarement dans ces conditions ! » marmonna-t-il pour lui-même. 




Et sans plus tarder il alla rejoindre ses compagnons de route..




HRP:
 


Trop fatigué pour être fatigué.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaylena

avatar


Divinité Steamer
Âge Âge : 21
Origines Origines : Sufokia
Compétences Compétences : Ingénierie, dékrokilliseuse
Messages Messages : 40

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   09.08.14 2:50

Après que le second ait rapidement et sans interruptions fait le tour des différents compartiments du Requin Jaune, il en arriva à présenter la chambrée. Etroite pièce où Shaylena devras cohabiter avec les autres recrues du jour. Elle qui appréciait et était habitué à  plus d’intimité lors de ses périples en mer, n’était guère enchanter par l’endroit. Mais cela faisait partis des contraintes du voyage et de la mission.  L’archer fit un peu de place puisqu’il ne resta pas bien longtemps dans la cabine, et s’en allait sur le pont ou tous se rejoindrons plus tard.

Shaylena, n’avait jusque-là pas osé interrompre les explications de l’homme qui se tenait devant eux pour demander  des informations sur les marques blanches présentes çà et là sur le bateau. Quand vint enfin le moment venu des questions, sa timidité l’empêcha une fois de plus de comblé sa curiosité. Fort heureusement pour notre steameuse, la dame à l’âge avancé posa des questions sur ces traces qui semblaient mettre mal à l’aise Chi Sygni.  La réponse que donnait ce dernier restait très vague, et Shaylena se mit à imaginer tout un tas de possibilité sur les coutumes du requin jaunes ;  Ces traces étaient elle liée au bateau lui-même ou à celle de créatures étant venus rendre visite à son bord ?

Sa rêvasserie fut interrompue par l’intervention du second  qui emmenait avec lui la  femme aux longues oreilles et rappela à tous que le discours du capitaine aurait bientôt lieu. Après leur départ Shaylena posa ses quelques affaires dans un coin de la pièce et posa un regard sur la toile qui était tendus.
Elle commença à rougir, pour demander enfin :
« On … on tire le hamac à la courte-paille ? »


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom

avatar


Féminin Divinité Enutrof
Âge Âge : Septuagénaire
Origines Origines : Terra Amakna - Cidrerie du Rêve de Dragon
Compétences Compétences : Scribe, amatrice de thé et de tisane, hâbleuse
Messages Messages : 375

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   10.08.14 11:55

L'une des compagnes de chambrée de Narhuitlalashishtom demanda d'une voix fluette :

« On … on tire le hamac à la courte-paille ? »

La question fit sourire la septuagénaire.

« Je vous le laisse bien volontiers et, notre archer ayant quitté les lieux, l'obtention de ce couchage se jouera entre vous notre jeune nageuse. A moins que notre amie tatouée ne revienne partager cette cabine avec nous. »

Se saisissant de son volumineux bagage, Narhuitlalashishtom repassa l'étroite porte qui la séparait du cinquième pont.
Quelle ne fut pas la surprise de l'ancêtre lorsqu'elle tomba sur le duel acharné qui s'y déroulait et se solda sur la victoire de son camarade à l'arc.

« Décidément, il a l'art de ne pas passer inaperçu, celui-ci ! »

Cette réflexion fut ponctuée d'un rire gras, jailli d'on ne sait où, qui fit tiquer l'adoratrice d'Enutrof.

« Comme toi, Om'. Comme toi... Bon, il n'y a plus qu'à attendre le discours de notre illustre capitaine. »

Et la petite femme s'installa le long d'un bastingage, non loin du mât d'artimon.

____________________________
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al Débaran
PNJ
PNJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 48
Messages Messages : 11

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   10.08.14 20:41

Ça y est, tout le beau monde, et le moins beau était réuni sur le pont du Requin Jaune. Tous, ou presque, attendaient la venu du maître des lieux, de l'incontesté commandant du vaisseau, de l'amphitryon généreux qui permettra à toutes ces âmes de prendre un grand bol d'air marin. Chi Sygni se frottait vigoureusement les mains, tout en gardant un œil sur la femme tatouée qui remplissait une grande pile de formalités ennuyeuses au possible.

Notre ribambelle d'aventuriers, mais surtout d'aventurières, était elle aussi présente, regroupée sur un bord du bastingage, tantôt excitée, tantôt intriguée, tantôt relaxée, tantôt anxieuse. Étrangement, ils n'étaient pas les seuls, à être anxieux.

La lourde botte de cuir doublé du Capitaine fit trembler les planches de chêne à leur passage. L'homme au grand panache, nonobstant un âge déjà avancé pour son temps, vint étendre ses deux bras contre le balcon du 5e pont, et jaugea ses ouailles d'un regard endurci. 

« Je suis venu, j'ai vu, j'ai vogué. Voilà ce que chacun d'entre vous devrait se dire ! Le vie est trop courte, trop abrupte, pour que l'on se prive d'un voyage sur le Requin Jaune. Il ne s'agit peut-être que d'une simple liaison entre Madrestam et Moon, pourtant, vous en sortirez... changés. Ce navire n'est pas comme les autres, il a une âme, un cœur, derrière chaque lame de parquet, sous chaque mât, entre chaque fibre de chaque voile, il respire ! »

« Beaucoup d'entre vous n'ont jamais navigué sur ce bâtiment. Peu d'entre vous me connaissent, pourtant, bientôt vous ferez, tout comme moi, partie des meubles. »

« Revenons-en à des choses plus prosaïques, j'annonçais précédemment qu'il s'agissait d'une liaison entre Madrestam et Moon. Notre mission consiste en l'approvisionnement en laine, métaux, et autres marchandises aux ressortissants Amaknéens installés sur l'île. Chose plutôt inhabituelle pour un navire de guerre, non ? En effet, ça l'est. Notre commanditaire a préféré garder l'anonymat, et possède ses propres raisons pour faire appel à nos services. »

« Ce commanditaire, a notamment souligné la forte probabilité que nous soyons attaqués durant le voyage. »

Cette nouvelle provoqua de vives réactions parmis les marins qui avaient déjà trop connu les massacres engendrés par de telles escarmouches marines, d'autres dont les intérêts divergent, criaient un ode à la violence, et s'engouaient d'une pareille nouvelle qui allait enfin pimenter la traversée.

« Mais, ne vous affolez point. Le Requin Jaune est un navire taillé pour la guerre. Le 3e pont est pourvu de vingt canons de 32 livres, et le reste des bordée est dissuasive d'en contenir davantage. Très peu de navires seraient capable de nous aborder sans avoir été envoyés par le fond avant ! Quand bien même, et pour dissiper vos craintes, nous avons fait appel à quatre... »

Chi Sygni attire l'attention du capitaine, et montre bien en évidence le cinq représenté par les cinq doigts de sa main.

« ... à non pas quatre, mais cinq aventuriers chevronnés, qui pourront au besoin nous prêter main forte en cas d'abordage. Toutefois, les risques sont proches de zéro. Jamais un navire n'a mouillé sa cale en voyant le Requin Jaune pointer ses canons sur sa coque. Et il en sera toujours ainsi. »

« Détachez les amarres ! Levez l'ancre ! Hissez la grande voile ! » Beugla Chi Sygni, en arrière plan.

« Maintenant, que les couards et les sans-burnes rejoignent la rive à la nage avant que nous ne nous soyons trop enfoncé dans ce qui semble être une mer magnifiquement violente. »

Sur ce, le Capitaine tout gracieux qu'il fût, s'en retourna vers ses quartiers, laissant Chi Sygni crier ses instructions aux matelots sur-motivés. En effet, pas un seul ne s'est jeté à l'eau, tous semblaient rassurés par ce que le Capitaine venait d'annoncer, ils étaient... rassurés.

Déjà, le Requin Jaune venait de quitter lentement le port, un sillon parcouru d'eaux tourbillonnantes le suivait à la trace. Les gélikans criaient, les crabes claquaient des pinces, les moumoules s'accrochaient à la coque, et... l'aventure pouvait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   

Revenir en haut Aller en bas
 

[RP] Sur le Requin Jaune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 11Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

 Sujets similaires

-
» Jaune ?
» "Shark Attack 3", quand l'attaque d'un requin vire au vaudeville!
» Comment travailler le jaune ?
» Désert Jaune Lasure
» tout jaune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie des Zindes - Rykke-Errel :: PARTIE RÔLE PLAY :: Les Pérégrinations Pélagiques-