Clan Rôle Play de Rykke-Errel
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesCalendrierS'enregistrerConnexion

post haec


Partagez | 
 

 [RP] Sur le Requin Jaune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Tsanas
4 Clefs
4 Clefs
avatar


Masculin Divinité Pandawa
Âge Âge : 38
Origines Origines : Terrdala
Compétences Compétences : Maître d'armes
Messages Messages : 124

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   24.08.15 17:39

« Ainsi vous avez lu mon mot. Cela dit, si vous m'aviez pris au mot, vous vous seriez contentés de « Regarder au Nord ». Enfin, je suppose que cela n'a plus trop d'importance désormais. Je vois Ifreann, mais où est la vieille ? Si nous nous dépêchons, peut-être que... oui, on y sera à temps. »

Maintenant qu'il le disait, il se sentait bête d'avoir braver tous ces dangers plutôt que d'avoir prit un point en hauteur pour simplement y jeter un œil.

"La vieille est à moitié endormie à 5 minutes au Nord-Est de cette position. On a deux évanouies sur les bras... Les conditions ne sont pas parfaites... En parlant de ça, puis-je vous demander vos hospitalité pour juste vous prendre un peu d'eau ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibelius
MJ
MJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 35
Origines Origines : Peuple Lenald
Compétences Compétences : Cuisine, bâton, susciter de la pitié
Messages Messages : 1083

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   24.08.15 18:51

"La vieille est à moitié endormie à 5 minutes au Nord-Est de cette position. On a deux évanouies sur les bras... Les conditions ne sont pas parfaites... En parlant de ça, puis-je vous demander vos hospitalité pour juste vous prendre un peu d'eau ?"

Régulus semblait un peu troublé, réfléchissant fiévreusement à la situation.

« Oui oui, bien sûr, buvez. Écoutez, je n'ai pas le temps de vous en dire davantage, mais vous êtes en danger ici. Il faut que nous bougions tout de suite. Je pars devant, suivez-moi. Vous n'auriez pas dû venir. »

Le Quartier-Maître s'enfonça dans la jungle claire en direction du Nord. Laissant juste le temps à Tsanas de boire quelques gorgées s'il voulait pouvoir le rattraper.



Narhuitlalashishtom se réveille lentement. Peu à peu, elle prend conscience de son environnement : un mur circulaire de terre l'entoure. Une trappe laisse passer quelques fins rayons de soleil par ses interstices. Elle semble trop haute pour être atteinte par la petite disciple de l'Avaricieux. Il fait assez chaud, mais elle a le bonheur de trouver un bol d'eau, ainsi que quelques fruits dispersés sur le fond de sa cellule. Dehors, il ne semble pas y avoir beaucoup de bruit, principalement le son des feuilles se faisant balloter par la bise.

Elle se rend compte qu'aucun de ses effets n'est en fait à sa disposition. Ni sac, ni vêtements. Ses ravisseurs ne sont pas des sauvages non plus, puisqu'elle a hérité de quelques haillons qui devaient traîner là.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom

avatar


Féminin Divinité Enutrof
Âge Âge : Septuagénaire
Origines Origines : Terra Amakna - Cidrerie du Rêve de Dragon
Compétences Compétences : Scribe, amatrice de thé et de tisane, hâbleuse
Messages Messages : 375

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   25.08.15 8:39

Les yeux fatigués de Narhuitlalashishtom s’adaptèrent à la pénombre ambiante. Juste assez pour détailler les lieux, pas suffisamment pour s’en faire une idée autre que vague.

Le regard de la vieillarde se posa d'abord sur le bol d’eau puis sur les fruits épars avant de revenir sur les murs de ce qui était devenu sa geôle.

« Faisons contre mauvaise fortune bon cœur… »

Haussant les épaules, le petit bout de femme s’empara du récipient et de quelques fruits. Elle n’arriverait à rien le ventre vide, autant prendre des forces avant de tenter quoi que ce soit. Et, si par malheur on en voulait à sa vie, alors ses mystérieux sauveteurs n'auraient pas pris la peine de la tirer hors du pétrin dans lequel elle s'était fourrée pour finalement l'empoisonner à l'ombre.
Forte de son pragmatisme, Narhuitlalashishtom s’hydrata à petites gorgées et prit bien soin de mâcher longuement chacune des portions fruitées qu’elle portait à sa bouche.

Revigorée, l’ancêtre au chignon défait prit appui sur ses cuisses et se releva lentement.

« Bien, voyons cela… »

Déambulant le long des parois de terre, elle passa ses petites mains fripées sur le matériau friable. Caressant quelque espoir, elle gratta la surface irrégulière du bout de l’index, en appréciant la résistance.

« Ôm’… Avec un outil approprié, passer au travers de cette enceinte serait un jeu d’enfant… Mais il y a de fortes chances qu’il s’agisse d’une fosse, plutôt que d’une hutte. »


Ramassant le bol qu’elle avait délaissé, elle l’ausculta sous toutes les coutures, en éprouvant la densité et en jetant de fréquents coups d’œil aux parois de ce qu’elle pensait être un puits.

« Mmh… Pas de quoi fouetter un Chacha, impossible de creuser quoi que ce soit avec cette camelote. Voilà une situation qui n'est pas sans me rappeler l'histoire d'un pauvre bougre emprisonné au fond d'un puits... »


Narhuitlalashishtom délaissa son pseudo-outil d’excavation, cette pelle futile, et reporta toute son attention sur cette trappe qui se trouvait entre elle et l’extérieur. Entre elle et sa mission. Entre elle et ses compagnons. Et, pire que tout, entre elle et son bagage.

L’adoratrice du Seigneur des Abîmes se racla la gorge et mit ses mains en porte-voix, dans l’espoir de se faire entendre de ce qu’elle appelait mentalement « le Dehors » :

« Ahem… Youhou ! Ici ! Héhooo ! Je suis réveillée ! Il y a quelqu’un ? Du monde dans le coin ? Par ici, les sauveteurs ! Un peu de compagniiiie ! Montrez-vous, voyons ! »


Ne lui répondirent que les échos de sa voix dans le conduit et le souffle du vent à travers les fentes de la trappe.

Dans un premier temps.
_______________________________
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   25.08.15 11:00

Lorsqu’elle se réveilla, il n’y avait plus personne et une lumière aveuglante l’empêcha momentanément de voir où elle était : celle du Soleil qui, encore haut dans le ciel, tapait toujours aussi fort. Ifreann s’efforça de se mettre en position assise et dans un grognement, elle toucha son front endolori, les yeux entrouverts. Elle se souvenait vaguement d’une silhouette derrière le disciple d’Ecaflip nu, puis le noir total. Qu’avait-il bien pu se passer ? Où est-ce que les deux individus étaient passés ? La Mutsou s’efforça de mettre de côté son mal de tête pour se concentrer sur le reste : comprendre ce qu’il se passait et ce qu’elle devait désormais faire. Narhuit’ était probablement encore inconsciente aux pieds de la falaise et Tsanas devait veiller dessus...
Tsanas... Tsanas !
C’était lui, la silhouette !
Ifreann maugréa. Elle lui avait dit de veiller sur la petite vieille ! Où diable Régulus et lui-même avaient-ils pu s’en aller ? Elle espérait que c’était auprès de Narhuitlalashishtom, mais étrangement elle ne se faisait pas d’illusions : elle n’arrivait plus à faire confiance en qui que ce soit ici. Après tout, elle avait bien été assommée !

De nouveau habituée à la lumière du jour, Ifreann bondit sur ses jambes. Elle manqua un instant de se retrouver à nouveau les fesses à terre, mais elle tint bon. Puisqu’ils l’avaient laissée seule ici, elle avait la chance de pouvoir fouiller l’endroit. Les cabanes étaient vides – d’apparence – mais peut-être que quelque chose y était caché. Et si ce n’était pas dans les cabanes, ce qu’elle cherchait pouvait se situer à l’extérieur. Elle se mit alors à gratter un peu partout, à taper du pied sur les planches de bois en espérant que l’une d’elles finirait par dévoiler un secret.
____

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsanas
4 Clefs
4 Clefs
avatar


Masculin Divinité Pandawa
Âge Âge : 38
Origines Origines : Terrdala
Compétences Compétences : Maître d'armes
Messages Messages : 124

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   27.08.15 10:10

« Oui oui, bien sûr, buvez. Écoutez, je n'ai pas le temps de vous en dire davantage, mais vous êtes en danger ici. Il faut que nous bougions tout de suite. Je pars devant, suivez-moi. Vous n'auriez pas dû venir. »

Le jeune disciple pandawa n'avait pas le temps de réfléchir qu'il fallait déjà partir... Il ne se sentait pas à l'aise de laisser ses amies dans une mauvaise posture mais il reviendrait aussi rapidement que possible les reprendre... Elles sont coriaces, il avait confiance en elles.

Le rythme était soutenu, le poilu devait puiser dans ses ressources pour pouvoir suivre le deuxième poilu qui ouvrait la marche. Mais à chaque pas, l'adrénaline montait, curieux de découvrir quelque chose de nouveau.

"Où... Hmf... Allons-nous ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom

avatar


Féminin Divinité Enutrof
Âge Âge : Septuagénaire
Origines Origines : Terra Amakna - Cidrerie du Rêve de Dragon
Compétences Compétences : Scribe, amatrice de thé et de tisane, hâbleuse
Messages Messages : 375

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   28.08.15 14:12

Après avoir poussé quelques appels bruyants à différents endroits de sa prison, Narhuitlalashishtom se dit qu'elle n'allait pas y tourner en rond ad vitam aeternam.

Si on ne lui répondait pas, il ne lui faudrait compter que sur elle-même et, dans la situation présente, cela impliquait d'atteindre l'unique issue de l'endroit et donc d'en escalader les parois terreuses, sans atermoyer.
Mais comment faire ?

Elle n'avait à sa disposition qu'un bol d'eau, pot de terre cuite ayant connu des jours meilleurs, et ses petits bras à la peau flasque.
Qu'à cela ne tienne, la septuagénaire opta pour la méthode d'évasion favorite de feu Djauh d'Altonne : l'excavation !

Narhuitlalashishtom entreprit de se tailler des marches dans les murs qui l'entouraient. Enfin, si l'on peut nommer "marches" les encoches qu'elle parvint à réaliser. Loin d'être disposées les uns au-dessus des autres, elles s'étalaient en une diagonale qui devint, petit à petit, une rampe en colimaçon, lui permettant de prendre appui ici et là en répartissant au mieux son propre poids.
Creuser. Tasser. Tester.
Le bol, de piètre qualité, s'ébréchait rapidement, mais cela n'entama pas la détermination de celle qui aspirait à devenir une fugitive.
Creuser. Tasser. Tester. Creuser. Tasser. Tester.
La vieillarde progressait vers cette trappe qui la surplombait, prenant bien soin de ne pas se précipiter et d'économiser ses forces.
Creuser. Tasser. Tester. Creuser. Tasser. Tester. Creuser...

Restait une question en suspens, à l'image de Narhuitlalashshtom au-dessus du vide : Parviendrait-elle à ouvrir la trappe de l'intérieur ?
_________________________________
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibelius
MJ
MJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 35
Origines Origines : Peuple Lenald
Compétences Compétences : Cuisine, bâton, susciter de la pitié
Messages Messages : 1083

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   30.08.15 9:59

"Où... Hmf... Allons-nous ?"

« Au Nord, nous allons au Nord. »

La marche se poursuivit énergiquement avant de s'arrêter sur une paroi de calcaire similaire à celle qui avait bloqué les aventuriers précédemment. Régulus ne chercha en rien à l'escalader, et inspectant rapidement les lieux, bifurqua vers l'Est en longeant le plateau. Après quelques minutes, une grotte se dessina dans la roche. Elle était assez large et on y voyait plutôt bien pour ne pas avoir besoin de torche. Elle remontait en pente douce vers le haut du plateau. À toutes les questions du jeune homme, le quartier-maître restait évasif.

Sur le plateau, où tout semblait bien dénudé comparée à la jungle luxuriante d'en bas, le vent balayait les hautes herbes.

« Baissez-vous. Faites attention, ne faites pas trop de bruit. »

Tsanas put remarquer le même fanion rouge qu'il avait aperçu depuis le bord du plateau où il avait pour la première fois émergé, sauf que cette fois-ci il était à l'Ouest.

En se dirigeant vers la forêt claire au pied de la montagne — qui consitait en réalité en une série de sommets escarpés emblables à des aiguilles —, on entendit quelques bruits de civilisation. Des voix, indistinctes, des pas sur le sol, des rires d'enfants et même quelques pleurs. Oui, il y avait du monde pas loin, c'était certain.

« Mettons-nous derrière ce rocher, et regardez attentivement. »

Tsanas, débordant de curiosité, de découvrir le tenant de tout ceci, se mit à plisser les yeux vers la forêt. Il put effectivement apercevoir un homme puis deux, puis une femme aussi, tous assez basanés. Mais, il n'eut pas le temps d'en voir davantage car d'un coup sa vue s'obscurcit, ou du moins il venait de fermer les yeux suite à un grand coup dans le bas du crâne.


Les tentatives de Narhuitlalashishtom n'étaient pas vaines, car son système lui permit, en une petite heure, d'être à moins d'une coudée de la trappe qui rongeait ses pensées. Mais elle n'eut pas le temps de creuser davantage le fond de la question, puisque cette dernière s'ouvrit brutalement. De son point d'observation, agrippée à la paroi terreuse, elle put voir deux jambes plutôt maigrichonnes et bien brunes. Leur propriétaire s'affola un instant dans un étrange langage, avant de remarquer la présence de la septuagénaire qui jouait aux acrobates. Il se mit alors à rire, puis déroula une échelle de fortune faite de lianes et de branches qui vint raser le fond du trou.

La petite vieille, bien qu'affaiblie par toutes ces pérégrinations, se sentit tout de même la force de la monter, barreau par barreau. En haut, la lumière lui piqua sévèrement la rétine. Mais ce type, bien que maigrichon, n'eut aucune délicate attention à son endroit, puisqu'il la traîna de force vers un endroit de plus en plus bruyant. Bientôt Narhuitlalashishtom entendit d'autres êtres près d'elle, des hommes, des femmes, des enfants. Peu à peu habituée à la luminosité, elle remarqua en effet qu'elle se tenait maintenant ligotée à une sorte d'attirail en bambou, au centre d'une sorte de village fait de cases sommaires. Les enfants étaient tous attroupés autour d'elle, et trouvaient en son léger embonpoint beaucoup de curiosité, ils lui tâtaient ainsi le ventre avec de petits bâton en riant, comme s'ils venaient d'attraper leur premier poisson.

Elle eut la surprise de constater que son voisin de gauche était lui aussi saucissonné sur quelques tiges en bambou, qu'au vu de sa pilosité abondante, il devait s'agir de Tsanas, et qu'il était dans les vapes.


Après son réveil, Ifreann mit quelques temps à bien se réorienter. Ses recherches effrénées ne furent pas vaines non plus. Elle tomba rapidement sur un nécessaire à écrire qui n'avait pas été rangé, sur une petite table arrangée derrière une des cabanes. La plume était encore dans l'encrier, et un petit carnet trônait sur le meuble étroit. Naturellement, elle se mit à le parcourir.

« Pour ce voyage, une plus probablement trois. Le compte ne sera pas encore bon. Celle de ce matin n'est plus bonne, il s'agit probablement de leur propre fait, mais je me demande pourquoi ils ne l'ont pas prise. Il nous font vraiment faire des horreurs... et ils se permettent d'en gâcher une... »

Une ? Mais de quoi pouvait-il bien s'agir... Elle revenait sans cesse tout au long du carnet (qui ne comptait pas tant de pages que cela).

Avant, ou après qu'Ifreann puisse avoir une idée, elle put repérer les traces de Régulus et Tsanas. Si elle le voulait, elle pourrait les suivre à la trace. Mais jusqu'où ? Et peut-être avait-elle encore d'autres choses à chercher ici, en fonction de sa théorie ? Tout ceci était entre ses pattes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   30.08.15 15:55

Seule et perdue au milieu d’une île qu’elle ne connaissait pas, Ifreann sentit l’angoisse monter. Elle ravala difficilement sa salive et sentit le besoin d’emporter avec elle la page qu’elle avait relu bien plus d’une fois. Petit à petit, le puzzle qu’était leur pérégrination se constituait, mais ce n’était pas assez rapide à son goût ; il lui semblait que tout s’était accéléré depuis leur arrivée ici. La Mutsou se ressaisit tant bien que mal et sortit de la cabane dans laquelle elle avait trouvé le carnet – ce après avoir fourré la page déchirée dans sa poche. A quelques kamètres de là, des pas récents étaient visibles dans la terre ; les empreintes étaient différentes. Il y en avait deux. Aucun doute, il s’agissait de Régulus et de Tsanas, deux personnes dont elle commençait sérieusement à douter.

Tout en suivant la route, les pensées d’Ifreann se dirigèrent vers Narhuit’. Puisque Tsanas était là, où se trouvait-elle ? Avait-elle repris connaissance ? La grande femme envisagea également le pire, mais elle préférait mettre cette hypothèse à l’écart pour le moment. La disciple de l’Avaricieux était de loin la personne à laquelle elle accordait le plus de confiance, et également celle qu’elle appréciait le plus. De toute manière, elle n’avait pas vraiment eu l’occasion de connaître davantage la pauvre Steamer ni même le disciple du Guerrier à l’épée. Quant à Tsanas... Autant dire qu’elle ne voulait plus vraiment se rapprocher de lui.

Son ouïe fine lui permit d’entendre des bruits s’élever. Assez loin, heureusement, pour qu’elle redouble de méfiance. Le piège dans lequel elle était tombée, le cadavre empaillé... L’île elle-même était un appel à la vigilance. Une fois mais pas deux, Ifreann observa autour d’elle et surtout au dessus d’elle en progressant vers les éclats de voix. Bientôt, elle put apercevoir quelqu’un. Basané, une démarche particulière, elle faisait penser à un Kanniboul. Puis d’autres gens. Une véritable civilisation, quoi que primaire. Alors qu’elle s’apprêtait à s’approcher davantage, autre chose, plus loin, attira son attention : des enfants étaient assis autour de deux créatures qui lui faisaient étrangement penser à... Ifreann fut contrainte de plaquer ses mains sur sa bouche pour taire son cri de surprise. Son cerveau bouillonna et elle regarda tout autour d’elle pour s’assurer qu’elle ne courait aucun danger.

Une question toutefois la tenaillait : si Tsanas et Narhuit’ étaient là... Où était Régulus ?

___

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibelius
MJ
MJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 35
Origines Origines : Peuple Lenald
Compétences Compétences : Cuisine, bâton, susciter de la pitié
Messages Messages : 1083

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   31.08.15 9:41

Ifreann n'arrivait pas à discerner quelconque trace de Régulus dans ce qui semblait être un village indigène de l'île du Kanigrou. Le temps passa très vite pour elle, sous le coup de la surprise et de l'observation. Un quart d'heure, ou peut-être une demie heure plus tard, alors qu'elle était toujours dissimulée, une odeur pestilentielle — quoique encore lointaine selon ses naseaux — se fit sentir. Le vent venait du Sud, ainsi il ne pouvait pas s'agir du village, mais de quelque chose qui se trouverait derrière elle.

À force de concentration, grâce à son don naturel, et sa mémoire olfactive, Ifreann reconnut l'odeur d'un cadavre en décomposition mêlée à celle des infâmes cuisines de Bétel Jeuse. Un cocktail pour le moins assommant. Rapidement après, elle aperçut au loin une silhouette se glisser dans les herbes hautes. Il était temps d'agir, mais que faire ? Si la silhouette se mettait à crier, elle pouvait être certaine que les gens du villages l'entendraient.

Actuellement derrière des rochers — les mêmes que ceux où Tsanas s'est précédemment fait assommé — la seule autre option à sa portée était la forêt claire vers l'Est si elle voulait continuer à conserver un camouflage complet.

C'était peut-être le moment d'agir, peut-être pas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom

avatar


Féminin Divinité Enutrof
Âge Âge : Septuagénaire
Origines Origines : Terra Amakna - Cidrerie du Rêve de Dragon
Compétences Compétences : Scribe, amatrice de thé et de tisane, hâbleuse
Messages Messages : 375

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   02.09.15 15:39

Ficelée, ligotée, liée à ce qui avait tout l'air d'un dispositif aux consonances ô combien funestes, la petite Narhuitlalashishtom subissait, sans pouvoir y faire grand-chose, les palpations et autres accès de curiosité de ses hôtes du moment. Entravée comme elle l'était, c'est tout juste si elle pouvait remuer les bras et agiter le bout de ses petons, pataude.
Tant bien que mal, elle tâchait de ne pas glousser sous les chatouilles des plus petits et les regards appréciateurs des autres. Cela faisait belle lurette que ses formes n'avaient plus suscité autant de réactions et, dans un tel contexte, elle était loin d'être certaine qu'il s'agisse d'une bonne chose.

Combien de récits de festins anthropophages avait-elle entendus ? Combien d'histoires de marins dévorés par des tribus de Kannibouls lui avait-il été donné de lire ? Bien trop à son goût.
Et Tsanas qui ne se réveillait pas... Ah, vous parlez d'une équipe !

La vieillarde avait beau héler le Poch'Tronc, celui-ci se contentait de baver sur son torse velu, rêveur.

« Vous savez, commença-t-elle en s'adressant à tout le monde et personne à la fois... »

On s'attroupait autour des deux prises du jour. Les enfants couraient autour des structures de bambou, entre les adultes et aux alentours tandis que les plus grands, les moins jeunes ou les plus vieux s'affairaient à quelques obscurs préparatifs en vue d'une énigmatique cérémonie.

« Je n'ai pas pour habitude de m'insurger devant le sort qui est le mien. Généralement, je le mérite ou, du moins, j'en connais le pourquoi du comment. »

Narhuitlalashishtom levait les yeux au ciel, elle venait de se rappeler une histoire supplémentaire, entendue dans les montagnes alors qu'elle était encore jeune. Le regard dans le vague, l'ancienne continua son intervention, souriante.

« Ce qui implique que je puisse relativiser... Cependant, dans ce cas précis, dans la situation présente... Je ne peux m'empêcher de songer à ce qui s'est dit... A ce qui s'est écrit au sujet des peuplades qu'on qualifie de « sauvages »... Et notamment de leurs coutumes alimentaires. »

On resserra ses liens, elle fit la moue et ironisa.

« Manifestement, avec la grandeur d'esprit qui est la leur, la plupart des explorateurs vous auraient d'office rangés dans pareille catégorie. Rendez-vous compte ! Emprisonner des étrangers avant de les ficeler sur la place publique sans même avoir pris le temps de les connaître ! Voilà des coutumes des plus inhabituelles qu'on serait bien incapable de retrouver sur le Vieux Continent et que l'on s'empresserait de qualifier de « barbares ». »

Plissant les yeux, fronçant ses fins sourcils grisonnants, la fervente d'Enutrof poursuivait son exposé à Qui-Voudrait-Bien-Ecouter.

« Or je trouve, pour revenir à mon propos, qu'il n'y a rien de barbare et de sauvage en cette nation qui est la vôtre, à ce que j'en ai pu voir... Sinon que chacun a tôt fait d'appeler « barbarie » ce qui lui est étranger, comme de juste. Il semble, hélas, que nous n'ayons d'autre vision de la vérité, de la raison et de Ce-Qui-Doit-Être qu'en fonction des exemples, des idées reçues... On la picotait du bout de ce qui ressemblait à s'y méprendre à des brochettes. Non, pas aussi fort, s'il vous plaît. Voilà, moins fort, merci... des idées et des opinions ainsi que des coutumes du pays dont nous sommes issus. Pointues, vos baguettes, dites donc. »

Narhuitlalashishtom reportait désormais son attention sur les environs de la place, guettant un signe qui lui permettrait de s'estimer en passe d'éviter de devenir le plat de résistance, si tel était la destinée qu'on lui réservait. Et, si les secours devaient arriver, il fallait leur offrir une diversion.

Le petit bout de saucisson à deux doigts de la péremption, rejeta sa tête au chignon défait en arrière et émit un rire de gorge aussi sonore qu'inattendu. Ce qui eut pour effet de lui attirer l'attention de la majorité des îliens présents sur la place. Poussant son avantage et constatant que Tsanas commençait à remuer à côté d'elle, elle reprit d'une voix forte en fixant, tour à tour, chacun des membres de l'assemblée dans les yeux.

« C'est ce que l'on considère, en fin de compte, comme la parfaite religion, l'irrévocable et accompli usage en vigueur dans les campagnes ! Vous êtes sauvages, c'est un fait ! »

Le gigot sur lit de bambou poursuivit, pénétrante :

« Vous êtes sauvages, à la manière de ces fruits que nous estimons sauvages car issus d'un bienfait du Danseur Aux Semelles de Vent : la Nature, et uniquement par elle,  selon un rythme qui lui est propre. Ce sont les fruits que nous avons altérés par nos artifices et détournés du véritable ordre des choses que nous devrions plutôt appeler « sauvages » ! Dans les premiers, les véritables et plus utiles vertus naturelles sont vivaces et vigoureuses tandis que, chez les seconds, nous les avons abâtardies en les accommodant seulement à notre bon-vouloir et à nos goûts corrompus... »

L'attention de son public faiblissait, aussi l'oratrice décida-t-elle de mettre le paquet, espérant ainsi réveiller son acolyte et, les Douze seuls le savaient, indiquer le chemin à d'hypothétiques renforts.

« Et si pourtant la saveur même et la délicatesse se trouvent être ce que nous recherchons par dessus-tout, à l'image du commun des mortels, on ne les trouve que dans des contrées comme la vôtre, sans « culture ». Et par « culture », il faut comprendre « culture du vice » ! »


Un dernier effort, il fallait tenir, coûte que coûte.

« Il est hors de question que l'art de la transformation, de la modification et du sacrilège prenne le pas sur la grande et puissante Mère Nature ! Nous avons tellement changé la beauté et la richesse de Ses ouvrages avec nos interventions que nous L'avons étouffée ! Si, partout où Sa pureté reluit comme c'est le cas ici, elle fait merveilleusement honte à nos vaines et pathétiques entreprises, alors faut-il véritablement condamner... »

Les geôliers ne goûtaient plus aux envolées philosophiques de Narhuitlalashishtom et le lui firent savoir du regard, avant de s'approcher d'elle, l'air menaçant et semblant lui dire que ça suffisait les bêtises et qu'il faudrait voir à ne pas trop s'énerver pour ne pas gâter la viande.

« ...la gastronomie Kanniboul ? »
________________________________________________________
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibelius
MJ
MJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 35
Origines Origines : Peuple Lenald
Compétences Compétences : Cuisine, bâton, susciter de la pitié
Messages Messages : 1083

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   03.09.15 9:19

À l'ombre d'une case, sur une sorte de transat, le chapeau de Régulus occultait une bonne partie de son faciès, et, à s'y méprendre, on aurait pu croire son propriétaire au beau milieu d'une sieste. Que nenni.

L'essai de Narhuitlalashishtom fut rendu vain par une barrière aussi simple que la langue. Les « sauvages » de l'île du Kanigrou ne parlaient en rien le dialecte des Amaknéens, et n'y étaient accoutumés d'aucune façon. Les enfants s'amusèrent du ton exotique de cette vieille femme, mais cela fut bien la seule répercussion de son discours, hélas.

La voix du quartier-maître, débarrassée de toute convenance qu'Ifreann et Tsanas avaient pu entendre il y a quelques heures, dans tout son naturel, comme lors de leur rencontre dans la sombre cale à biscuit du Requin Jaune, s'éleva d'un recoin invisible pour notre bonne mémère, et notre compère tout de bière amateur.

« Un bien bel argumentaire pour une vieille peau ! Si ces traîne-misères y avaient bitté quelque chose, par mon foie, je suis certain qu'ils y auraient cru à vos histoires de fruits et de nation. Vous avez l'art d'enrhumer les crétins vous. Vous ne travaillerez pas dans un temple par hasard ? Oui, je vous y vois bien, avec vos défroques prêcher la bonne parole et louer les grandes semelles de là-haut. Vous avez bien l'âme de ces gens qui s'en sortent toujours avec des belles formules et de belles tirades, plutôt qu'en tirant l'épée, et en ouvrant quelques bides pour se tailler un chemin. Vous n'êtes probablement pas la plus innocente de nos convives, non, c'est aussi certain que vous êtes actuellement en mauvaise posture. Vous voulez peut-être que je desserre un peu vos liens, afin de soulager votre dos pétri ? Non ? »

On ne le voyait pas, mais on pouvait très certainement imaginer un long sourire se dessiner sur les lèvres de Régulus. Par ailleurs, il ne parla pas assez fort pour que la mutsou puisse entendre quoi que ce soit, de là où elle se trouvait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   04.09.15 10:43

Son odorat et son ouïe l’aidaient non-seulement à ne pas se faire piéger, mais aussi à comprendre peu à peu ce qui était en train de se passer. Le cadavre... Les cuisines... Le mélange de « parfums »... Elle ne pouvait pas oublier cette immonde effluve qui l’avait longtemps hantée. L’odeur était infecte et quasiment identique à celle qu’elle avait connue. Le sale cuisinier du Requin Jaune ! Bétel Jeuse n’était donc pas clair dans cette histoire, et pour sûr que cela avait un lien avec ce clan de « sauvages » ! Ifreann jura et cracha au sol. Son instinct ne l’avait pas trompée : elle avait bien embarquée dans un piège. Comment allait-elle s’en sortir maintenant qu’elle était perdue sur cette île ? Au moins, elle était sûre d’une chose : le Requin Jaune était encore accosté.

La présence non-loin derrière elle l’obligea à changer de place ; elle n’opta pas pour la forêt mais choisit de se déplacer dans ce qui s’apparentait à un village. Naviguant entre les cases, elle fit de son mieux – malgré sa taille – pour passer le plus discrètement possible.

Lorsque la voix de Régulus, si distincte aux oreilles d’Ifreann, s’éleva du côté d’une de ces nombreuses petites maisons, elle ne put réprimer un léger grognement. Il était bien derrière tout ça ! C’était peut-être lui qui était la cause de la soi-disant malédiction du Requin Jaune ! Bien sûr, il devait avoir des acolytes. Elle était certaine que le cuisinier était déjà dans le coup. La mutsou pensa vaguement à sa nourriture et eut un haut-le-cœur en imaginant qu’elle avait peut-être mangé de la viande humaine. Pour sûr, elle ne mangerait plus aussi sereinement qu’avant. Ses pensées l’empêchèrent de se concentrer sur les propos de Régulus – qui avait en plus de cela parlé doucement – det elle se maudit intérieurement. Pourquoi fallait-il qu’elle soit inattentive au mauvais moment ?

___

HRP:
 


Dernière édition par Ifreann le 04.09.15 13:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayn

avatar


Féminin Divinité Athée
Âge Âge : 25
Origines Origines : Pandala
Compétences Compétences : Peintre, bonnes connaissances en alchimie (notamment curative) et en arts défensifs, dotée d'un excellent sens de l'observation
Messages Messages : 11

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   04.09.15 10:58

Elle avait quitté le navire lorsqu’elle avait eu l’occasion de le faire, dans la plus grande des discrétions. Son apprentissage des arts du Dieu Sram l’avait aidée à de nombreuses reprises sur le bateau, pour enquêter et pour qu’on ne la repère pas. Toutefois, elle avait senti que Régulus, servant d’Ecaflip de son état, s’était douté de quelque chose. En revanche, il ne s’était peut-être pas assez arrêté dessus pour se douter que quelqu’un pouvait éventuellement ficher en l’air ses plans. Comme si elle connaissait l’île par cœur, elle s’était dirigée vers le Nord et n’avait pas eu de mal à trouver le petit village.

La jeune femme s’apprêtait à quitter son capuchon et ses vêtements sombres quand elle se fit la réflexion que ce n’était pas forcément une bonne idée. Ainsi, elle se ravisa bien vite. Elle ne connaissait pas les coutumes des indigènes, et même si ceux-ci étaient a priori moins évolués que les civilisations continentales, il ne fallait pas prendre de risques et sous-estimer leurs capacités. Leurs rituels et rythme de vie pouvaient être singulièrement différents et ils pouvaient très vite se rendre compte de la présence de quelqu’un qui ne devait en principe pas être là. Elle avait l’avantage de pouvoir se rendre invisible aux yeux de presque n’importe quelle entité – certaines étaient capables de la sentir, si ce n’était de la voir –, autant en profiter.

Elle choisit donc de errer autour du petit village, mais avant d’étudier ses habitants, elle prit connaissance des alentours : elle voulait savoir s’il y avait des pièges, si d’autres petits groupes s’étaient installés ailleurs. Elle voulait connaître tout ce qui pouvait lui servir, non-seulement pour échapper aux problèmes mais aussi pour mieux les appréhender si elle venait à devoir leur faire face. Quelle idée d’avoir suivi Ifreann, aussi !...


Dernière édition par K le 04.09.15 13:13, édité 2 fois (Raison : (Une faute.))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom

avatar


Féminin Divinité Enutrof
Âge Âge : Septuagénaire
Origines Origines : Terra Amakna - Cidrerie du Rêve de Dragon
Compétences Compétences : Scribe, amatrice de thé et de tisane, hâbleuse
Messages Messages : 375

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   04.09.15 11:55

Les rires et les conversations abstruses résultant de son discours n’avaient pas laissé grand espoir à la vieillarde sur ses capacités à se faire comprendre de son public. Elle avait tenté sa chance, voulu gagner du temps et tout ce qu’elle avait obtenu c’était un bref sursis avant… Avant quoi, d’ailleurs ?

Narhuitlalashishtom n’eut pas le temps que l’on formule une réponse à ses pensées car, d’un endroit que son regard fatigué ne pouvait atteindre, un timbre railleur et familier s’éleva :

« Un bien bel argumentaire pour une vieille peau ! Si ces traîne-misères y avaient bitté quelque chose, par mon foie, je suis certain qu'ils y auraient cru à vos histoires de fruits et de nation. Vous avez l'art d'enrhumer les crétins vous. Vous ne travaillerez pas dans un temple par hasard ? Oui, je vous y vois bien, avec vos défroques prêcher la bonne parole et louer les grandes semelles de là-haut. Vous avez bien l'âme de ces gens qui s'en sortent toujours avec des belles formules et de belles tirades, plutôt qu'en tirant l'épée, et en ouvrant quelques bides pour se tailler un chemin. Vous n'êtes probablement pas la plus innocente de nos convives, non, c'est aussi certain que vous êtes actuellement en mauvaise posture. Vous voulez peut-être que je desserre un peu vos liens, afin de soulager votre dos pétri ? Non ? »


Surprise, à défaut d’être rassurée, l’adepte du Grand Avaricieux s’étonna :

« Que… ? Mais... Ne serait-ce  pas là la voix d’un greffier tantôt fier, tantôt froussard ? Un coup patraque, un autre prétentieux comme pas deux ? Ne s’agirait-il pas du Sieur Régulus ? Le seul, l’unique et inégalable agent trouble au soi-disant service du Capitaine Al Débaran ? Ce même Régulus qui se gausse et menace dans les ténèbres ou les ombres, mais qui geint sur sa couche ou, du moins, aime à le faire croire ? »

L’ironie était palpable dans le ton du petit bout de bonne femme.
Narhuitlalashishtom lançait ses piques comme les Kannibouls avaient coutume de pointer leurs brochettes : à tout-va. Il n’y avait nulle colère dans sa voix, rien que de la lassitude. Son sourire, grimaçant, était empreint de tout l’ennui que les mystères du Requin Jaune lui avaient causé. Tant de mensonges, tellement de silences…

La vieille femme soupira avant de s’exclamer, sur un ton enjoué qui ne trompait personne :

« Quelle surprise, Monsieur le cartographe ! Ainsi, vous êtes donc coutumier des lieux ? Feriez-vous partie de cette riante tribu d’indigènes ou bien votre présence n’est-elle due qu’à un hasard des plus… pratiques ? »


Narhuitalashishtom tira un tantinet sur ses entraves avant de déplier ses doigts à plusieurs reprises.

« Si votre proposition de desserrer mes liens tient véritablement, n’hésitez pas : je ne sens plus ma main droite. La pauvre vieille bleuit à vue d’œil… Et ce ne sont pas les sermons ou autres prières dédiées à telle ou telle divinité du Panthéon, aussi peu utiles soient-ils, qui y changeront grand-chose. Non, vraiment, n’hésitez pas ! »


La traiter de bigote… Elle ! Décidément, ce Régulus avait le don de la ramener uniquement lorsqu’il s’estimait en position de force. Une attitude qui avait toujours déplu à la septuagénaire et lui avait rendu bon nombre d’interlocuteurs antipathiques. Elle se mordit l’intérieur d’une joue :

« Mais… S’il s’agissait de paroles en l’air, mon chaton charrieur, je vous prie de croire que leurs chances de me plaire avoisinent le néant. »

Haussant les sourcils, l’ancêtre poursuivit :

« Allons bon, qu’avez-vous à craindre d’une tailleuse de bavette plutôt qu’une trancheuse de tripes ? Cernée comme je le suis, où pourrais-je fuir ? Je ne constitue, comme vous vous êtes plu à le rappeler, aucun danger. Me détacher ne représente, il faut bien le dire, pas la moindre menace. »


La foule grossissait, enflait et se défaisait au fil des questions de Narhuitlalashishtom, vaquant à ses occupations comme si de rien n’était. Sa vétuste prisonnière tendit l’oreille :

« Non ? Rien de rien ? Nulle pitié ? Trop de sadisme ? Aurais-je, par mégarde, dévoré un biscuit de votre précieuse cale, Quartier-Maître ? »

Songeuse, elle ajouta :

« Oh ! A moins qu’il ne s’agisse de nouveau de cette peur qui caractérisait, justement, votre… personnage… de quartier-maître ? »

Le regard de Narhuitlalashishtom s’illumina, en même temps que son sourire, de las, devint carnassier.

« Qui êtes-vous, Régulus ? Que cherchez-vous ? A quel obscur jeu du Chacha et de la Sousouris jouez-vous et, surtout, dans quel pétrin nous avez-nous jetés, naïfs membres d’une escorte dont vos, la vieille tiqua, supérieurs… se sont empressés de louer les services ? »

Sa bouche s’arrondit, ses lèvres crevassées se fripèrent puis il en sortit une énième interrogation :

«  D’ailleurs… En parlant de nous… Quel sera notre sort ? »


Taquine, la vieillarde ne put s’empêcher de glisser une dernière remarque :

« J’aurais bien posé la question à nos hôtes, mais, comme vous avez eu plaisir à l’énoncer, je me serais fracassée contre un mur d’incompréhension. Figurez-vous que, sans être libre de mes mouvements, il me sera difficile… Pour ne pas dire compliqué, gloussa-t-elle… de communiquer par signes. »

Ses fossettes plurent aux gamins qui l’observaient et l'écoutaient encore déblatérer un charabia incompréhensible, saucissonnée aux montants de bambou. Aussi lui sourirent-ils en retour. Narhuitlalashishtom leur rendit la politesse et tourna la tête dans la direction dont lui avait semblé provenir la voix du matoux-maton mateur et mythomane :

« Alors, Régulus, Enigmatique-Félin-Pour-l’Autre, que choisissez-vous entre le silence, l’inaction, les réponses et les actes ? »

____________________________
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibelius
MJ
MJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 35
Origines Origines : Peuple Lenald
Compétences Compétences : Cuisine, bâton, susciter de la pitié
Messages Messages : 1083

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   04.09.15 17:42

« Que… ? Mais... Ne serait-ce  pas là la voix d’un greffier tantôt fier, tantôt froussard ? Un coup patraque, un autre prétentieux comme pas deux ? Ne s’agirait-il pas du Sieur Régulus ? Le seul, l’unique et inégalable agent trouble au soi-disant service du Capitaine Al Débaran ? Ce même Régulus qui se gausse et menace dans les ténèbres ou les ombres, mais qui geint sur sa couche ou, du moins, aime à le faire croire ? »


Le sourire quasi-sadique de notre quartier-maître se transforma en crispation acide. Toujours caché à l'intérieur d'une case, il rétorqua sur un ton qui avait fait sa réputation.



« Ne vous avisez pas de remettre en cause ma dévotion au capitaine... c'est un homme bon et respectueux. Nous lui devons tout, et lui ne nous doit rien. Je serai à son service jusqu'à ce que mes clavicules claquent, et que mes fémurs fassent le mur. Et s'il me demande de sauter par dessus bord, je sauterai, bon Dieu. N'en déplaise à ces jeteurs de sort, on sentit qu'il désignait par là les sauvages du village. Capitaine et matelots, sur le Requin Jaune, il n'y a pas d'enfants de salauds. Geindre était une bonne manière de vous attendrir, non ? On ne torgnole jamais les malades. Et il se trouve que je n'aime pas les torgnoles quand il s'agit de les recevoir. »

« Quelle surprise, Monsieur le cartographe ! Ainsi, vous êtes donc coutumier des lieux ? Feriez-vous partie de cette riante tribu d’indigènes ou bien votre présence n’est-elle due qu’à un hasard des plus… pratiques ? »



Régulus se mit à entonner un long rire, à peine forcé.


« Vous voyez, je me suis trompé en vous affublant de bigote tout à l'heure, puisque vous semblez plutôt en tenir de la comique de cour, la bouffonne potelée du patelin qu'on monnaye à petits sous, ou à coup de pied au cul en cas de mauvaise prestation. Ahah... moi, faire partie de ces décérébrés... »

« Si votre proposition de desserrer mes liens tient véritablement, n’hésitez pas : je ne sens plus ma main droite. La pauvre vieille bleuit à vue d’œil… Et ce ne sont pas les sermons ou autres prières dédiées à telle ou telle divinité du Panthéon, aussi peu utiles soient-ils, qui y changeront grand-chose. Non, vraiment, n’hésitez pas ! »
« Mais… S’il s’agissait de paroles en l’air, mon chaton charrieur, je vous prie de croire que leurs chances de me plaire avoisinent le néant. »


« Tout juste ma vieille. C'était... comment vous dites déjà ? Une figure de style... »

« Allons bon, qu’avez-vous à craindre d’une tailleuse de bavette plutôt qu’une trancheuse de tripes ? Cernée comme je le suis, où pourrais-je fuir ? Je ne constitue, comme vous vous êtes plu à le rappeler, aucun danger. Me détacher ne représente, il faut bien le dire, pas la moindre menace. »


« Oh tu sais, ma cocotte, si cela ne tenait qu'à moi, je t'aurai délié les jambons depuis quelques lurettes. Mais j'ai pas envie qu'on me tape sur les doigts si on voit que l'andouillette s'est sauvée avec la cordelette. »


« Non ? Rien de rien ? Nulle pitié ? Trop de sadisme ? Aurais-je, par mégarde, dévoré un biscuit de votre précieuse cale, Quartier-Maître ? »


Régulus soupira.


« Je me dois de vous avouer, bien que cela m'attriste réellement, que... vous n'avez rien fait pour mériter tout ceci, ma pauvre croulante. C'est... le destin, ou quelque chose du genre. Ça doit vous parler ça. »


« Qui êtes-vous, Régulus ? Que cherchez-vous ? A quel obscur jeu du Chacha et de la Sousouris jouez-vous et, surtout, dans quel pétrin nous avez-nous jetés, naïfs membres d’une escorte dont vos, la vieille tiqua, supérieurs… se sont empressés de louer les services ? »


« Moi je ne suis qu'un humble officier madame, et je n'aime pas jouer... longtemps. »


«  D’ailleurs… En parlant de nous… Quel sera notre sort ? »


« Il est probable que d'ici la fin de la journée... Régulus fit mine de faire des calculs à voix basse, oui d'ici la fin de journée vous devriez être en mesure de serrer la pince de votre aïeul Robert le purineur. Avec une rate en moins, mais cela ne vous gênera pas trop je présume. »


Pendant que la vieille débitait le reste de ses âneries, Régulus se souleva de sa chaise longue non sans quelques difficultés et craquements d'os. Il rajusta son couvre-chef, puis passa devant Narhuitlalashishtom sans y prêter attention. Il humait l'air comme un mulou après sa proie, puis déclara, assuré en suivant une silhouette sur l'horizon :


« Voici notre ami Bétel qui ramène ses fraises. De quoi accélérer le processus, il ne manque plus que le dernier, pas le moins triste, et nous pourrons repartir de cette maudite île. »




Kayn usa de son sens de l'observation pour cartographier précisément les lieux, elle repéra un éventuel chemin de fuite qui permettait de s'enfoncer directement dans la forêt depuis l'endroit où étaient ligotés Narhuitlalashishtom et Tsanas. Elle estima la population à environ 30 villageois, une bonne quinzaine d'hommes et de femmes apparemment équipés pour la chasse, disposant de lances et de frondes rudimentaires. Elle ne trouva aucun piège, et conclut qu'il ne devait pas y en avoir. Quant aux autres villages, il n'y en avait pas à vue, mais si elle prenait le temps d'explorer l'île, elle en trouverait peut-être d'autres. Elle ne put toutefois pas s'approcher trop près de cette populace, le sol étant peu apprêté à l'invisibilité (le sol est parcouru de feuilles mortes craquantes).


Une feuille morte craquante, ce fut justement ce qui troubla la quiétude d'Ifreann, puisqu'elle remarqua dans son dos un jeune adolescent arborant la terrible mais néanmoins traditionnelle coupe au bol renversée du village ; il était tout aussi peinturluré que les autres, et était prêt à saisir sa lance aiguisée. Il n'y avait a priori personne d'autre à vue dans les environs. Kayn n'avait pas la situation en visuel, elle se trouvait de l'autre côté à exécuter son inspection méticuleuse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   04.09.15 18:10

Ifreann fit immédiatement volte-face lorsque le bruit perceptible d’une feuille morte sur laquelle on marchait tinta à ses oreilles. Elle se retrouva nez à nez avec un jeune adolescent qui la regardait fixement. A l’inverse de la Mutsou, il arborait de fausses peintures – là où « celles » d’Ifreann étaient des signes innés et indélébiles – et sa peau était halée. Méfiante avant d’être barbare, la grande femme leva tout doucement ses mains et lui indiqua, d’un léger mouvement de celles-ci, qu’elle ne lui voulait rien. Elle resta immobile et ses yeux rouges observèrent tantôt le garçon, tantôt les alentours. S’il n’y avait pas que lui, elle était cuite ! Et c’était peut-être le cas de le dire... Elle avait encore trop de choses pour finir en velouté onctueux, puisqu’il ne faisait aucun doute qu’elle serait tout de même bonne à manger, vue sa taille et ses muscles ou à boire une fois hachée jusqu'au moindre morceau.  
___

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibelius
MJ
MJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 35
Origines Origines : Peuple Lenald
Compétences Compétences : Cuisine, bâton, susciter de la pitié
Messages Messages : 1083

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   05.09.15 9:47

Le garçon se montrait plus curieux que craintif à l'égard d'Ifreann. Il fallait le comprendre, il n'avait jamais rien vu de tel, une créature si exotique sur son petit village perdu, cela le mettait en émoi. Il s'approcha de la mutsou pour lui tâter les oreilles, le visage et bien d'autres choses que la décence se refuse à décrire. Son inspection terminée, il resta à reluquer Ifreann qui provoquait en lui une sorte d'hébétement.

Il en fut sorti par un rire gras que les gens d'ici semblaient bien connaître. Le rire qui pourrait s'assimiler sans mal à celui d'un porcos que l'on égorge. Pas de doute, c'était Bétel Jeuse le cuisinier. Notre adolescent, qui aurait pu être boutonneux mais que la nature de l'île semble avoir épargné ce passage désobligé de la puberté, oublia bien vite la mutsou pour se diriger vers la « place » du village d'où provenait les gloussements.

Toute la troupe de bambins qui précédemment s'extasiaient devant les rondeurs de Narhuitlalashishtom se greffèrent au bidon redondant de Bétel, qui riait toujours allègrement. Tout le monde semblait respirer la joie et la bonne humeur, comme un jour de fête. Il offrit quelques viandes boucanées aux crapoussins qui se les arrachaient affectueusement, en prenant soin de ne pas les laisser tomber à terre, puis ils les dévoraient de leurs petites dents, en mâchant bien. Ils se mirent ensuite à chanter quelques paroles tribales que Bétel essaya de leur renvoyer, tout pataud dans ce langage qu'il était. Lui aussi avait l'air heureux, finalement. Les notes de quelques instruments de musique rudimentaires s'enroulèrent dans les courants d'air, des sortes de harpes, mêlées à quelques flûtes courtes, et de légères percussions en peau de bête.

Régulus qui observait tranquillement la scène, adossé contre une case, se laissait aussi échapper un sourire ni vicieux ni malicieux, simplement heureux.

« Bétel. »


« Régulus. Tiens, mais où est la poilue aux grandes oreilles ? »


« Justement. Est-ce que tu es passé devant le camp ? » demanda Régulus, non sans un soupçon d'inquiétude.


« Ben oui, comme d'hab. Tiens t'avais oublié le carnet d'ailleurs. »


« Et pas de trace de la fouineuse ? »


« Bhe non j'ai rien vu. Par contre y'avait un macchabée près du piège. Il vient d'où lui ? » S'interrogea Bétel d'un air presque benêt.


« Un pauvre gus avec lequel ils se sont amusés, apparemment. »


« Merde. Et ils l'ont prise ou pas ? »


« Non. Et elle était pourrie, elle ne vaut plus rien. »


« Morte-couille, les cons. » Jura le cuisinier.


« Ça fait chier, comme tu dis. J'étais remonté, mais bon, tu sais bien qu'on n'y peut rien. Ce sont eux qui ont les manettes. Ça ne tiendrait qu'à moi que je l'aurai rasé depuis longtemps leur village à la con. »


« Chi est trop sentimental, je crois. »


« Ouais, c'est probablement ce qui nous mènera à notre perte. » Soupira le quartier-maître.


« Qu'est-ce que t'entends par là ? »


« Entre nous... pas sûr qu'il libère la gonzesse une fois que tout ce merdier sera fini. »


« Là je pense qu'il sera en rogne le père Sygni, et on sortira l'artillerie lourde, tant-pis pour ces cocos là. »


« Ouais, bon en attendant, on a une fouineuse en liberté. » Conclut Régulus.


« Bon je vais tenter d'expliquer ça au gros lard. »


« Ouais et Bétel, attends, tu as les bocaux ? »


« Ben oui, tu m'prends pour qui... »

Le cuisinier montra rapidement deux bocaux qui étaient entassés dans son sac et qui semblaient contenir du liquide. Puis il se dirigea vers une case qui semblait être plus imposante que celle des autres, afin de parlementer avec quelqu'un. Bétel semblait en effet comprendre plus ou moins ce langage, pourtant, ce n'est pas sur lui qu'on aurait parié en tant qu'interprète. Peu après, plusieurs petits groupes fourmillèrent dans le village avant de partir aux quatre vents, probablement à la recherche de la mutsou. Bétel et Régulus s'étaient installés dans une case non loin de l'endroit où Narhuitlalashishtom et Tsanas étaient ligotés. D'après les quelques bruits qu'on entendait, ils étaient en train de manger un morceau.

Le village était devenu très calme, tout à coup.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   07.09.15 21:07

Ifreann jugula comme elle le put son envie d’heurter poliment le visage du jeune homme avec ses poings. Elle était passée de la créature qu’il faut craindre au phénomène de foire à qui l’on ne devait aucun respect. S’il s’était contenté de la reluquer, ça encore ça passait... Mais il l’avait touchée ! Et pas qu’un peu ! Et pas qu’à des endroits socialement corrects ! Pour sûr que si sa compagne avait été là, elle n’aurait fait qu’une bouchée du garçon. Quelque part, l’image de Thyrvia en train de s’en prendre au pauvre sauvage lui permit de conserver son calme et mieux, de braver ce qui allait arriver pour retrouver sa maison. Désormais, c’était son unique objectif, payée ou pas payée pour ces pérégrinations cauchemardesques.

Le garçon disparut aussi rapidement qu’il fut arrivé, la délaissant pour une toute autre activité qui inquiétait Ifreann : elle avait sans mal reconnu le rire du cuisinier du Requin Jaune. Ses doutes se confirmaient donc : Bétel Jeuse coopérait avec Régulus. La musique qui monta du centre du village l’empêcha de saisir le flot, très léger, de paroles qui émanait des deux hommes. Elle ne pourrait rien faire ici : le clan des « sauvages » comptait bien trop de personnes, ses deux principaux acolytes étaient hors-jeu et elle... Elle ?

Une idée farfelue lui passa par la tête. Farfelue oui, mais c’était pour l’heure la seule solution qui lui semblait viable. Parviendrait-elle à contrecarrer les plans de Régulus et de son immonde bras droit ? Il n’y avait qu’une manière de le savoir. La mutsou fit un bond ; alors que ses mains s’apprêtaient à rencontrer le sol, ce furent deux pattes qui les remplacèrent. Elle était devenue ce qu’elle était : mutsou, et ce, en un clin d’œil. Un avantage auquel elle n’avait pas pensé en posant les pieds sur terre ferme et qui lui serait peut-être d’une grande utilité pour sauver ses compagnons. Beaucoup plus rapide, la créature s’élança à toute vitesse dans les bois : il n’était pas difficile de repérer à l’odeur comme à la vue le passage de Bétel qu’elle suivit jusqu’à son point de départ.
___

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chi Sygni
PNJ
PNJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 39
Messages Messages : 26

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   08.09.15 8:50

Le Second du Requin Jaune marchait tranquillement sur une sorte de chemin en pleine jungle, quand il vit fondre devant lui un bolide sur patte, tout touffue et peinturluré. Au bord de la crise cardiaque, Chi Sygni se tint le cœur et laissa s'échapper de ses traits une crispation acide. Haletant, il s'accouda à un arbre moussu.

« Quoique vous soyez... Arrière ! »

Sur cette sortie plus pétocharde que courageuse, il sortit de son beau fourreau un espadon brillant qui tinta légèrement par-dessus les bruits de la jungle environnante. Ses bottines s'enfoncèrent un peu dans la boue avant qu'il ne se décide à faire honneur à son grade, et d'avancer d'un pas vers l'étrange créature qui n'avait rien d'endémique à l'île. Il attendait la moindre réaction de la chose pour savoir s'il devait tenter un coup d'estoc, ou se retirer plus sagement de cette situation délicate.

Pour sûr, le Second était moins à l'aise seul en pleine cambrousse que sur son pont lustré par quelques mousses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   09.09.15 21:14

En déboulant sur le chemin, Ifreann tomba nez à nez avec Chi Sygni qui faillit faire un arrêt cardiaque. La situation l’amusa tellement qu’elle décida de rester encore un peu anonyme, et ce malgré le cure-dent dirigé en sa direction. Sans se reculer, mais attentive au moindre mouvement, la mutsou lui adressa un grand sourire, dévoilant une dentition parfaite.

- Voyons m’sieur Sygni, on s’en prend pas à ses invités !

Sa voix était identique à celle qu’elle possédait sous forme humaine et de ce fait, elle savait que le second allait la reconnaître. De plus, ses signes devaient également lui parler, maintenant que la frayeur était passée...
___

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chi Sygni
PNJ
PNJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 39
Messages Messages : 26

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   10.09.15 8:10

À l'écoute de la voix de la mutsou, la tension retomba un peu pour notre Second contrarié.

« Morte-couille... c'est vous ? Ifreann ? Qu'est-ce que... cette apparence ? De quelle sorcellerie tout ceci provient-il donc ? »

Il rangea son espadon non sans laisser quelques tremblements trahir son poignet.

« Entre vous et moi... j'ai bien failli casser tout seul ma pipe sur ce coup-là. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   10.09.15 15:05

L’espadon rangé, Ifreann se décida enfin à faire quelques pas vers Chi Sygni.

- D’la sorcell’rie ? Mais naaaan, c’est un don Mutsou. C’est une d’nos aut’ apparences ! Pour quelqu’un qui voyage, v’z’avez l’esprit plutôt fermé... Et pas grand chose dans l’slip !

La déclaration fut suivi d’un rire puissant qui finit par s’estomper. Cette interlude avait presque failli lui faire oublier que ses camarades – et accessoirement elle tant qu’elle n’était pas partie de cette île – étaient dans une mauvaise posture. Sa longue gueule se tourna vers le second et elle lui adressa une grimace.

- Puisqu’on est entre « vous et moi »... J’crois qu’vous avez des choses à m’expliquer, m’sieur Sygni. Et j’vous déconseille plutôt d’me mentir !

___

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chi Sygni
PNJ
PNJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 39
Messages Messages : 26

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   11.09.15 20:06

« Des choses à vous expliquer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   13.09.15 10:24

Ifreann ne fit pas durer le suspense plus longtemps.

- M’voyez, n’est partis visiter avec Narhuit’ et Tsananas, et b’zarr’ment j’suis tombée sur vot’ quartier-maître, Régulus. D’ailleurs il s’baladait à poil. Pis j’ai soudain’ment perdu connaissance avant d’me réveiller, et y’avait plus Régulus. J’quand même r’ssi à suivre s’traces, et j’ai découvert mes compagnons attachés, ‘vec vot’ quartier-maître tranquill’ment assis en face d’eux ! Ils sont r’tenus dans un village d’sauvages, que’qu’chose s’trame. V’z’êtes au courant d’un truc ?

Si Chi Sygni était corrompu, il ne lui dirait sûrement pas la vérité. Mais vu la frayeur qu’il avait eu lorsqu’il l’avait vue apparaître sous ses yeux, Ifreann n’hésiterait pas à le menacer sous sa forme animale : elle n’était peut-être pas très méthodique, mais elle était agile et suffisamment puissante pour le réduire en bouillie si elle le voulait.
__

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chi Sygni
PNJ
PNJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 39
Messages Messages : 26

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   13.09.15 16:54

Chi Sygni fut légèrement troublé par le ton campagnard d'Ifreann. Comme s'il ne l'avait pas entendue ainsi lors de ses précédentes rencontres avec la mutsou. Il l'imaginait peut-être plus raffinée dans ses paroles, à tort. Il recula d'un pas tout en décrétant :

« Régulus ? Des sauvages ? Mais enfin voyons... de quoi êtes-vous donc en train de parler... La chaleur de l'île vous aurait donc donné quelques insolations ? Régulus est régulier... cela se sait. Je le sais. Dénudé ? En plus... Et puis des sauvages... quelle idée. Hein ? Nous les aurions remarqué depuis le temps, non ? »

Il y avait dans la voix du Second un soupçon d'hésitation et de panique, qu'il tentait plus mal que bien de cacher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   

Revenir en haut Aller en bas
 

[RP] Sur le Requin Jaune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

 Sujets similaires

-
» Jaune ?
» "Shark Attack 3", quand l'attaque d'un requin vire au vaudeville!
» Comment travailler le jaune ?
» Désert Jaune Lasure
» tout jaune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie des Zindes - Rykke-Errel :: PARTIE RÔLE PLAY :: Les Pérégrinations Pélagiques-