Clan Rôle Play de Rykke-Errel
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesCalendrierS'enregistrerConnexion

post haec


Partagez | 
 

 [RP] Sur le Requin Jaune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   15.09.15 10:27

Ifreann éclata d’un rire peu rassurant avant de se calmer et de darder ses yeux rouges sur le second du Requin Jaune. Elle ne savait pas à quoi il jouait, mais il devait bien se rendre compte qu’il n’y avait rien de crédible tant dans ses propos que dans sa voix. Il lui mentait ouvertement. Et ça, ça ne plaisait pas du tout à la Mutsou. Vraiment pas.

- Arrêtez donc d’me prendre pour une conne,
cracha-t-elle en approchant de deux pas de Chi Sygni, les griffes sorties. Puisqu’vous voulez pas m’croire, v’z’allez m’suivre et vous v’rend’rez compte par vous-même.

Le ton qu’avait employé Ifreann sous-entendait qu’elle ne lui laissait pas vraiment le choix. Sinon... Sinon quoi d’ailleurs ? Cela lui rappela soudainement qu’elle avait rudement faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chi Sygni
PNJ
PNJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 39
Messages Messages : 26

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   16.09.15 9:06

Curieusement, le Second, probablement intimidé par la forme animale de l'aventurière, se laissa faire, et se mit à suivre Ifreann là où elle voulait l'emmener, sans trop la ramener.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   17.09.15 12:10

Ifreann guidait silencieusement Chi Sygni à travers la forêt. De temps à autres, elle jetait des coups d’œil derrière elle pour vérifier que le second la suivait toujours, mais il ne semblait visiblement pas vouloir désobéir à la Mutsou. Tant mieux. Ses propres traces étaient encore fraîches et lui permit de suivre très aisément le chemin jusqu’au village. Lorsqu’elle atteint le périmètre dangereux, elle conseilla à Sygni de se faire discret. Elle s’avança prudemment jusqu’à la bute sur laquelle elle était parvenue à voir ce qu’il se passait dans le village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chi Sygni
PNJ
PNJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 39
Messages Messages : 26

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   17.09.15 14:00

Le Second avait la boule au ventre, comme un bambin le premier jour de rentrée. Il soupira longuement lorsqu'Ifreann se tapit sur sa butte. Il avait quelque chose à se reprocher, un poids sur la conscience, c'était visible.

« Écoutez... je n'ai pas été tout à fait honnête avec vous. »

Il déglutit difficilement. On suppose que cela ne doit pas être évident pour un Second, normalement si estimé, forte tête, et gradé, de s'abaisser ainsi à avoir des remords.

« Je connais ce village. Je sais également que Régulus, et peut-être même Bétel y sont en train de m'attendre. Pour tout vous dire, vous m'avez surpris alors que je m'y dirigeais. C'est triste à dire mais... je ne peux rien faire pour sauver vos amis qui sont actuellement sous leur emprise. Il faut se faire à l'idée qu'ils sont perdus. Des pertes regrettables, je ne peux que le déplorer, mais nécessaires. »

Il affichait une moue partagée entre la déception et le dégoût.

« Nous ne pouvons rien faire pour eux, mais vous, vous pouvez avoir la vie sauve. Rien ne vous empêche d'assister à ce spectacle tragique. Je m'avance, mais ce ne sont des gens que vous connaissez depuis si peu de temps... Valent-ils vraiment la peine que vous risquiez votre vie pour eux ? Vous ne leur devez rien. C'est le triste sort qui s'acharne, voilà tout. »

Il prit une respiration qui trahit un frisson pulmonaire, et poursuivit.

« Écoutez. Si vous regagnez le Requin Jaune, nous serons repartis d'ici demain, direction l'île de Moon. Là-bas, vous recevrez une... compensation exemplaire, qui ferait pâlir n'importe quel matelot. Vous n'entendrez plus jamais parler de nous. Vous vivrez votre vie, sereinement, et tout se passera comme dans le meilleur des mondes. Je me chargerai personnellement de l'indemnisation des familles de ces pauvres victimes. Soyez-en assurée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom

avatar


Féminin Divinité Enutrof
Âge Âge : Septuagénaire
Origines Origines : Terra Amakna - Cidrerie du Rêve de Dragon
Compétences Compétences : Scribe, amatrice de thé et de tisane, hâbleuse
Messages Messages : 375

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   18.09.15 18:07

Pendant ce temps, sur ce qui tenait lieu de place centrale au village indigène, le petit bout de bonne femme qu'était Narhuitlalashishtom se sentait bien seul.

La vieillarde avait beau se dévisser le cou, frôlant le torticolis, c'était à devenir dingue : l'endroit qui grouillait de monde, peu de temps auparavant, était désormais plus vide que la boîte crânienne d'un adepte du Roi des Epées.

Le silence était assourdissant, prégnant et oppressant.

Quelques outils se balançaient au gré du vent, ici et là, suspendus le long des cases, accrochés par quelques invisibles filins aux paillotes plus ou moins défraîchies selon l'entretien que les habitants de l'île leur apportaient.

Peut-être son nez pourrait-il renseigner la septuagénaire ? Son odorat n'était certes plus le même qu'il y a quelques années, mais il lui faudrait s'en contenter. Aussi inspira-t-elle à pleines narines les quelques fragrances de l'endroit. Elle faillit s'en décrocher les sinus.
Après quoi, elle tendit l'oreille, escomptant saisir ce que pouvaient bien se dire les deux marins du Requin Jaune qui avaient décidé de révéler leur véritable visage, bien loin d'être agréable au vu de la situation présente.

Et Tsanas qui dormait...
L'adepte de Celui Qui Murmure à l'Oreille des Cailloux avait renoncé à l'apostropher dans le but de le faire émerger de sa torpeur depuis plusieurs poignées de minutes.
Tout comme elle avait décidé de cesser de s'écorcher les poignets en tentant de défaire les liens qui la maintenaient fermement aux montants de bambou.

Tout cela sentait mauvais. Ça puait, même.
N'hésitons pas à employer les mots adéquats : la grand-place empestait.
Il s'agissait d'une odeur discrète bien qu'affreusement prenante : c'était l'odeur de la détresse, du vide, de la désillusion et du renoncement.
L'odeur de ce qui n'avait pas été alors qu'on l'avait espéré. L'odeur des espoirs déçus, des questions sans réponses et du malaise.  

La paupière droite de Narhuitlalashishtom tremblota, sous l'influence d'un tic nerveux.
Elle était un petit peu...
Comment dire ?
Désappointée.

Et s'il y avait bien une chose que Narhuitlalashishtom n'aimait pas, c'était d'être... désappointée.

« Excuse-moi, Ôm' : ça n'arrivera plus jamais. »
____________________________________
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   18.09.15 23:16

Les oreilles d’Ifreann se redressèrent brusquement lorsque Chi Sygni prononça sa première phrase. Alors qu’elle observait le village – trop calme à son goût –, elle détourna soudainement son attention sur le second, ses yeux rouges braqués sur lui.

« Je connais ce village. Je sais également que Régulus, et peut-être même Bétel y sont en train de m'attendre. Pour tout vous dire, vous m'avez surpris alors que je m'y dirigeais. C'est triste à dire mais... je ne peux rien faire pour sauver vos amis qui sont actuellement sous leur emprise. Il faut se faire à l'idée qu'ils sont perdus. Des pertes regrettables, je ne peux que le déplorer, mais nécessaires. »

Au fur et à mesure que Sygni se confiait, le regard d’Ifreann devenait à la fois plus sombre et plus rouge vif. Une de ses oreilles était restée levée, mais l’autre se plaquait progressivement sur son crâne.

« Nous ne pouvons rien faire pour eux, mais vous, vous pouvez avoir la vie sauve. Rien ne vous empêche d'assister à ce spectacle tragique. Je m'avance, mais ce ne sont des gens que vous connaissez depuis si peu de temps... Valent-ils vraiment la peine que vous risquiez votre vie pour eux ? Vous ne leur devez rien. C'est le triste sort qui s'acharne, voilà tout. »

Cette fois-ci, la Mutsou s’était carrément tournée vers le second. Toutes griffes sorties, elle n’avait pas un instant détaché son regard de son visage. Elle était toute ouïe. Peut-être même un peu trop. Elle aurait, pour cette fois-ci, apprécié mal entendre.

« Écoutez. Si vous regagnez le Requin Jaune, nous serons repartis d'ici demain, direction l'île de Moon. Là-bas, vous recevrez une... compensation exemplaire, qui ferait pâlir n'importe quel matelot. Vous n'entendrez plus jamais parler de nous. Vous vivrez votre vie, sereinement, et tout se passera comme dans le meilleur des mondes. Je me chargerai personnellement de l'indemnisation des familles de ces pauvres victimes. Soyez-en assurée. »

Ifreann emmagasina les informations sans prononcer ne serait-ce qu’un mot. Son état, presque léthargique, ne montrait qu’une infime partie de la haine qui bouillonnait en elle, faisant fumer son cerveau, crisper ses doigts dans la terre ferme et hérisser les poils de son cou et de son dos. Constatant que Chi Sygni avait fini ses aveux, son autre oreille se rabaissa brutalement, trouvant une position similaire à l’autre. Contre toute attente, la femme devenue animal esquissa un sourire, dévoilant une fois de plus une nouvelle rangée de crocs irréguliers. Elle fut soudain prise d’un rire très court, une sorte de spasme, avant d’adopter un air des plus sombres.

Elle ne put s’empêcher de penser à tout ce qu’elle avait affronté autrefois. Elle songea à ces gens qu’elle ne connaissait pas et qu’elle avait tout de même aidés, voire sauvés. Elle pensait particulièrement à ce petit garçon qu’elle avait secouru in extremis lors d’un incendie pour le rendre à sa mère. Elle ne connaissait absolument pas ces deux personnes, mais les larmes de soulagement et les innombrables merci de la femme avaient suffi à l’émouvoir et à réchauffer son cœur. Elle n’avait fait que son devoir. Depuis quand Ifreann était devenue une lâche ? Depuis quand la richesse primait sur des vies humaines ? Et surtout, depuis quand pouvait-elle vivre avec cela sur la conscience ? Depuis jamais.

En effet, elle ne connaissait pas Narhuitlalashishtom et encore moins Tsanas. Mais ils avaient fait l’allée avec elle et ils feraient le retour à ses côtés. Parce qu’elle n’était pas une couarde sourde et aveugle. Elle ne le pouvait pas. Ils avaient perdu suffisamment de monde durant ces pérégrinations.

Avant de se concentrer de nouveau sur le second, les dernières pensées d’Ifreann se dirigèrent vers sa famille, le cœur serré. Elle espérait revenir et tous les retrouver, mais elle ignorait si elle s’en sortirait vivante. La pardonneraient-ils si elle venait à disparaître ? Comme soudainement revigorée, If’ laissa un grognement sourd s’échapper de sa gueule, si puissant que le village l’avait probablement entendu.

- Vivre ma vie ? Serein’ment ? En laissant des vies s’éteindre ? Vous l’pouvez, vous ? V'z'êtes un homme d’ce genre ? Naaan, naaan, v’z’êtes pas un homme vous, z’êtes un monstre. V’voyez, un peu comme moi. Mais à l’intérieur.

Ifreann avança d’un pas et fit claquer ses mâchoires, les babines retroussées. La haine avait soudainement éclaté au grand jour, si bien qu’elle en tremblait.

- J’me fiche bien d’vot’ compensation. V'nous avez bernés jusqu’au bout. Croyez-vous qu’j’vous f'rai confiance ? J’ai plus rien à perdre. Vraiment, Sygni. V'voulez voir des vies s’éteindre ? Oooh, ça tombe plutôt bien.
J’ai faim...
____

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chi Sygni
PNJ
PNJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 39
Messages Messages : 26

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   19.09.15 9:12

« Vivre ma vie ? Serein’ment ? En laissant des vies s’éteindre ? Vous l’pouvez, vous ? V'z'êtes un homme d’ce genre ? Naaan, naaan, v’z’êtes pas un homme vous, z’êtes un monstre. V’voyez, un peu comme moi. Mais à l’intérieur. »


« J’me fiche bien d’vot’ compensation. V'nous avez bernés jusqu’au bout. Croyez-vous qu’j’vous f'rai confiance ? J’ai plus rien à perdre. Vraiment, Sygni. V'voulez voir des vies s’éteindre ? Oooh, ça tombe plutôt bien.
J’ai faim...
»

Le Second exécuta un petit sursaut en arrière, comprenant qu'Ifreann n'avait visiblement pas saisit la perche qu'il venait de lui tendre. Il sembla tiquer lorsque cette dernière le désigna en tant que monstre.

« Oui je suis un salopard ! Vous avez droit de le dire, je suis un petit enculé, un monstre sans âme ! Vous savez combien de personnes sont mortes à cause de moi ? Vous le savez hein ? Un bon paquet, je vous épargne la donnée chiffrée ! Je suis devenu une belle ordure, pour le compte de ces sauvageons, et pour toutes leurs conneries, j'en suis pas fier madame, non j'en suis pas fier voyez, je me serai volontiers passé de tous ces massacres, de tous ces gens qui vous ont précédé sur le Requin Jaune, de tous ces mensonges proférés par ma bouche impie dans la noble cabine du tout aussi noble Capitaine. J'aimais mon métier moi, je l'adorais c'était ma vie ! J'aurai moi-même été Capitaine un jour, si j'avais continué vers le bon cap. »

Chi Sygni respira brièvement avant de continuer tout d'une traite véloce et un brin furieuse.

« Mais voilà, les choses sont devenues ce qu'elles sont, je suis tenu par les couilles et tout ce que je peux faire c'est émettre des petits cris d'enfants et faire ce que l'on veut que je fasse. Ces gonzes-là, ils ont ma femme voyez, ils ont le petit bout de chair que j'ai chéri toute ma vie, dans ses bras, ou en pleine mer, redécouvrant les gravures que je m'en étais fait dans mon esprit. Oui c'est dur ! C'est dur d'aimer quand on passe sa vie sur les flots agités et lointains, mais cela vous donne une raison plus profonde encore que la plus profonde des failles de ce putain d'océan ! Une raison de continuer et de faire en sorte que TOUT le monde continue sur ce foutu bateau ! Ces suceurs de nœuds ils me l'ont prise ma petite femme, ma chère épouse, entre leurs griffes malsaine, ce sont peut-être des tocards mais ils ont bien compris comment marche l'amour. »

C'est maintenant un flot de larme au débit irrégulier qui se mit à sinuer sur les rides naissantes du Second.

« J'vous jure, putain j'vous jure que je leur aurait fait la peau à ces enculés, depuis longtemps, si j'avais pu ! Je leur aurait fait bouffer leur rate au court-bouillons croyez-moi. Mais ils sont tenaces les bronzés. Cette île de malheur, ils savent où se trouve le moindre caillou et remarquent quand une branche a été déplacée. Vous ne pouvez rien faire sans qu'ils ne le sachent, vous ne pouvez rien contre eux sur leur domaine. Alors oui, MOI je me suis fait à l'idée de voir des vies s'éteindre, pour qu'une en particulier reste illuminée le plus longtemps possible, et avec la promesse de la revoir un jour ! Mais bordel, je suis pas un mosntre, vous ne savez pas ce que cela fait d'envoyer des innocents se faire triturer les entrailles, je ne suis pas un maniaque qui se branle sur des cadavres, merde ! Quand je repars de l'île, j'ai la gerbe pendant une semaine, je peux rien avaler. Bordel vous imaginez, un Second d'avoir la gerbe sur son navire ?! J'ai pas signé pour disséquer des benêts, pas plus que pour m'agenouiller devant ces crevards des îles ; mais bordel de merde, je m'adapte. J'ai fais un choix, et je dois vivre avec désormais. Je vous y verrais bien moi, si votre moitié y était à la place de la mienne, et vous dans mes bottes, hein, qu'auriez-vous fait ? Vous l'auriez laissé se faire ouvrir le bide ? Ou vous auriez tout tenté ? Hein ? »

Chi Sygni semblait avoir fini, mais il poursuivit sur un ton plus sombre.

« Vous savez, j'ai plusieurs fois songé à en finir avec toute cette histoire. Ça me bouffe, ça me ronge de l'intérieur. Je me disais que, même quand je pourrai récupérer mon éclat d'amour, ni moi ni elle ne serions les amants que nous avons put être autrefois. Tout aura changé. Je me suis posé sur la poupe, j'avais une bonne longueur de corde entre les doigts ; le nœud je le connaissais bien, je le fis coulisser, j'attachais l'extrémité au garde-corps, et je n'avais plus qu'à sauter pour que tout soit fini ! Ouais j'aurais pu le faire, mais dans ce cas-là, j'aurais été le monstre dont vous parlez, j'aurais été celui qui, à défaut de tout faire pour sauver son amour, aurait en plus sacrifié des dizaines d'innocents pour essayer, avant de se rendre compte que c'était trop dur ! Là ouais, j'aurais été un bel enfant de salaud, une raclure immonde et mollassonne qui ne mérite que de croupir dans les pires endroits de ce monde, réservés aux violeurs d'enfants et aux sodomites. Mais putain, j'ai résisté, j'ai rongé mon frein croyez-moi, j'ai passé toutes ces nuits à me torturer l'esprit, à lutter pour ne pas devenir fou. Et c'est clairement pas maintenant que je vais abandonner, et tout laisser derrière moi. J'y suis presque arrivé au bout de leur connerie. Il n'en manque presque plus. »

Soulagé d'avoir livré sa conscience à quelqu'un, le Second s'adossa contre la roche, presque abattu par les événements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibelius
MJ
MJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 35
Origines Origines : Peuple Lenald
Compétences Compétences : Cuisine, bâton, susciter de la pitié
Messages Messages : 1083

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   19.09.15 10:04

En forçant sur son appareil olfactif, Narhuitlalashishtom eut surtout l'occasion de percevoir de manière plus intense l'odeur de décomposition qui semblait enfumer le village depuis que Bétel Jeuse était arrivé. De manière plus légère, les fragrances habituelles de la jungle, qu'elle avait pu remarquer depuis qu'elle avait posé le pied sur l'île.

Le village était plongé dans le calme depuis que les chasseurs étaient partis. Elle n'eut pas de mal à saisir quelques bribes de conversation entre Régulus et le cuisinier, dans une hutte à proximité.

Régulus semblait plus subir les blagues et les histoires goguenardes de Bétel qu'autre chose. Ils n'étaient pas du même milieu, c'était certain. Elle entendit ensuite une conversation d'un contenu de meilleure qualité.

Bétel : « Pauv' Chi quand même... j'ai pas de gonzesse régulière moi, mais j'imagine, ouais j'imagine bien l'tracas qu'ça doit lui foutre cette sombre histoire de rate. »

Régulus : « Il n'avait pas la même mine auparavant. Avant cette histoire, peut-être que tu t'en souviens, il avait ce petit panache dans le regard, cette classe naturelle qui faisait vibrer les planches du pont, et les cœurs des matelots. Il inspirait tout du respect, et se faisait le bras d'Al Débaran. Aujourd'hui, on voit qu'il a pris cher, il a beaucoup payé. Nous on n'est que des petits exécutants tu vois, on est dans notre devoir d'honneur mais lui... Lui c'est celui qui prend toute la responsabilité de l'affaire, c'est lui qui porte tout ça sur les épaules. Non, même si je considère toute cette boucherie dégradante, je trouve qu'il s'en sort plutôt bien notre Second. »

Bétel : « Ça tu l'as dit... une p'tite rasade pour faire passer ça ? »

Régulus : « Aller, envoie la liqueur des Dieux Bétel. D'ailleurs il se fait attendre notre ami. C'est encore cet idiot de charpentier qui doit pas savoir quoi foutre de tous ces bras. N'y a pas à dire, le commandement, ça ne s'invente pas, c'est inné ou t'en as pas. »

Bétel : « Ouais... moi j'n'en n'ai mais qu'derrière mes fourneaux ahah ! »

Régulus : « Attends, ferme-la. »

Silence.

Régulus : « Tu as entendu ? »

Bétel : « Heu... ouais c'doit être mon bide qui se tourne les pouces, désolé... »

En réalité, Narhuitlalashishtom, qui est en plein air, avait plus clairement entendu ce fameux "bruit". Il s'agissait d'un grognement sourd et animal. Il dirigea instinctivement son attention vers un point précis à l'écart du village, vers le Sud. En mirant bien, elle vit quelque chose bouger. Peut-être si elle attendait suffisamment longtemps, elle verrait quelque bête en sortir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   20.09.15 0:31

La haine d’Ifreann s’était soudainement enterrée sous les propos et les larmes du second. Son air enragé disparut totalement de son visage pour laisser place à la surprise puis à l’hébétude. Elle s’était attendue à tout. Elle avait imaginé toutes les hypothèses, mais celle-là lui avait échappée. La Mutsou rentra les griffes, ses babines recouvrirent ses crocs qu’elle dissimula sous sa gueule fermée. Ses yeux jusque là menaçants s’écarquillèrent. Si la situation n’était pas si dramatique, elle en aurait ri, mais l’heure n’était pas aux rires. Elle sentit le besoin de s’assoir, ce qu’elle fit, laissant tomber son postérieur à même le sol, sa queue fouettant la terre ferme. Elle n’avait jamais vu Chi Sygni dans cet état, mais quelque part elle s’en serait volontiers passé. Cependant, les propos du second lui permirent de faire le point sur tout ce qu’il s’était passé, sur tout ce qu’il se passait et ce qui allait venir. Il restait malgré tout des zones d’ombre qu’elle voulait, avant toute autre chose, élucider. Ifreann jeta un coup d’œil vers le village qu’elle trouvait toujours d’un silence trop bruyant et s’adressa à son interlocuteur d’une voix beaucoup plus maîtrisée :

- Voyons si ces sauvages connaissent si bien leur île.

D’un signe de tête, la Mutsou invita Chi Sygni à monter sur son dos. Il avait probablement du monter à dos de dragodinde, de Hurledent ou de Dragouf... Mais elle doutait qu’il eut un jour l’occasion de chevaucher une Mutsou ! Elle n’avait pas encore de plan en tête, c’est pourquoi elle préférait momentanément s’éloigner du village. Puisque Bétel et Régulus l’y attendaient, le rite ne devrait pas débuter avant son arrivée...
___

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chi Sygni
PNJ
PNJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 39
Messages Messages : 26

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   24.09.15 9:24

L'invitation de la mutsou ne fut pas sans provoquer de surprise chez le Second du Requin Jaune. Il sourit d'un seul coin, avant d'ajouter, malgré un nez renâclant encore encombré par le chagrin.

« J'en ai monté des petites et des jolies dames, mais encore jamais de comme vous ! »

Même dans le champ du grivois, Chi Sygni avait du mal à garder sa façade d'homme fier.

- Voyons si ces sauvages connaissent si bien leur île.


« Je ne voudrais pas vous contrarier, mais il semblerait que nous ayons été repérés depuis quelques temps déjà. Ils ne parlent pas notre langue toutefois, et ne comprennent donc pas ce que nous sommes en train de nous dire. Toutefois, ils ne connaissent que trois visages étrangers « amis » : Régulus, Bétel, et moi-même. À ce titre, voyant que vous m'avez menacé tout le long du chemin, je crains qu'ils vous prennent par nature pour... une cible à neutraliser. Je ne doute pas qu'ils se décideront d'ici peu à agir. Peut-être attendent-ils l'arrivée de troupes supplémentaires. »

Chi Sygni soupira lourdement.

« Écoutez, je ne prends aucun plaisir dans cette entreprise, et chaque victime me largue un peu plus loin au large de la raison, mais comprenez que je dois les laisser prendre la vie de ces deux malheureux. Sinon, je ne la reverrai jamais... »

En aiguisant ses sens après l'annonce de Chi Sygni, la mutsou décela pas moins de cinq présences plus ou moins éloignées, en hauteur principalement, et derrière eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom

avatar


Féminin Divinité Enutrof
Âge Âge : Septuagénaire
Origines Origines : Terra Amakna - Cidrerie du Rêve de Dragon
Compétences Compétences : Scribe, amatrice de thé et de tisane, hâbleuse
Messages Messages : 375

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   25.09.15 17:42

Parmi les bruits épars du village de cases, huttes et autres masures, la voix grave de Bétel le cuistot se fit plus pathétique qu'à l'accoutumée :

« Pauv' Chi quand même... j'ai pas de gonzesse régulière moi, mais j'imagine, ouais j'imagine bien l'tracas qu'ça doit lui foutre cette sombre histoire de rate. »

Levant les yeux au ciel, la petite adoratrice d’Enutrof ne put s’empêcher de sourire en surprenant la déclaration du maître queu. De drôles d'idées lui passèrent par la tête et elle se retint de pouffer de rire.

Une régulière ? Le Second serait donc l’homme d’une seule femme ? Bigre, on en apprenait tous les jours ! La vie ne cesse jamais d’étonner… Surtout sur ce qui ressemble un tantinet à la fin.

Et le Quartier-Maître qui ne faisait, en définitive, pas de quartier de rajouter, suite à la déclaration de son partenaire :

« Il n'avait pas la même mine auparavant. Avant cette histoire, peut-être que tu t'en souviens, il avait ce petit panache dans le regard, cette classe naturelle qui faisait vibrer les planches du pont, et les cœurs des matelots. Il inspirait tout du respect, et se faisait le bras d'Al Débaran. Aujourd'hui, on voit qu'il a pris cher, il a beaucoup payé. Nous on n'est que des petits exécutants tu vois, on est dans notre devoir d'honneur mais lui... Lui c'est celui qui prend toute la responsabilité de l'affaire, c'est lui qui porte tout ça sur les épaules. Non, même si je considère toute cette boucherie dégradante, je trouve qu'il s'en sort plutôt bien notre Second. »

L’affaire ? Toute la responsabilité ? Une boucherie ? Alors le Seconcond était bel et bien de mèche avec les deux autres ? Ah, l’art de mener les uns en bateau pour faire avancer sa barque… Elle était belle la « marine » !
« Enquêtez, trouvez une solution, c’est votre rôle, vous aurez notre entière coopération » : que du vent, oui !
Jouer avec des dés pipés… Ah, il fallait vénérer le Grand Taquin pour trouver l’idée séduisante… et encore ! Ordures de bas-étage… Traîtres à leur parole… Et encore, si tant est que « parole » ait un sens à leurs yeux. Le Con-con, la Crapule et le Puant ! Adorable trio de compères, s’il en est ! Unis dans la bassesse, l’entourloupe et l’arnaque… Et Débaran qui ne paraissait se douter de rien, à les entendre. Un comble ! Inutile jusqu’au bout, ce capiston. C’était à se demander comment le Requin Jaune flottait encore avec un tel condensé de vilenie à son bord. Difficile de se dire qu’il y en avait qui pouvaient y dormir les yeux fermés. Mais bon, après tout, les adeptes du secret avaient au moins le mérite de savoir sceller quelque chose. A défaut d’être nantis d’autres qualités…


Le doute, l'interdiction et le mécontentement avaient fleuri, après avoir germé, mais la voix aigre de Régulus vint mettre fin au monologue intérieur de la septuagénaire :

« Attends, ferme-la. »

Silence soudain. Inattendu et bref. Remontant le fil des révélations des deux hommes, Narhuitlalashishtom tenta de se focaliser sur le contenu de leur discussion. Que s’était-il dit dans la hutte pour que la conversation prenne fin aussi abruptement ?

« Tu as entendu ? » reprit le Mité.

Narhuitlalashishtom tendit l’oreille, aux aguets. Et effectivement, elle entendit. Bien plus de choses que ce balourd de Bétel, à vrai dire.

« Heu... ouais c'doit être mon bide qui se tourne les pouces, désolé... »


Il s'agissait d'un grognement sourd et animal qui dirigea instinctivement l’attention de l’ancêtre vers un point précis situé à l'écart du village, vers le Sud. En forçant sur ses yeux, voilés par l'âge, elle vit quelque chose bouger.

« Ben tiens, v’là aut’ chose… » lâcha-t-elle laconiquement avant d’esquisser un sourire mi-figue mi-raisin.

Que pouvait-elle faire d'autre à part attendre la suite des évènements, ligotée comme elle l'était et à la merci du premier venu ?
Son acolyte dormait toujours du sommeil du juste, quelques spasmes attestant cependant qu'il était toujours de ce monde. Qui prévenir dans l'immédiat, hormis les deux gredins voisins occupés à trinquer en se remémorant leurs méfaits ?

Personne.

Agir ou subir ? Après avoir diligemment pesé le pour et le contre, Narhuitlalashishtom trancha :

« Messieurs, vous devriez venir voir ça ! »
___________________________________
HRP:
 


Dernière édition par Narhuitlalashishtom le 28.09.15 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibelius
MJ
MJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 35
Origines Origines : Peuple Lenald
Compétences Compétences : Cuisine, bâton, susciter de la pitié
Messages Messages : 1083

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   25.09.15 18:22

« Messieurs, vous devriez venir voir ça ! »


Petit silence, le temps que nos deux compères du Requin Jaune se souviennent de la voix de la viellarde, et de sa présence au piquet.


Régulus : « Eh bien, en voilà une de grognasse qu'on avait oublié je crois ahah ! »


Bétel : « D'la vieille carne oui ! »


Régulus : « Bon aller, bouge toi les miches Bétel, et va voir ce qu'elle grogne la pauvrette. »


Bétel sortit de la case dans laquelle il partageait un repas et des conciliabules avec son supérieur, pour se trouver en visu de la septuagénaire ligotée.


Bétel : « Alors... qu'est-ce qu'elle veut mamie... »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom

avatar


Féminin Divinité Enutrof
Âge Âge : Septuagénaire
Origines Origines : Terra Amakna - Cidrerie du Rêve de Dragon
Compétences Compétences : Scribe, amatrice de thé et de tisane, hâbleuse
Messages Messages : 375

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   25.09.15 18:33

La vieillarde préféra accueillir la saillie de l'énergumène dont l'embonpoint ne devait même pas lui permettre d'apercevoir le bout de ses orteils, entre autres parties de son anatomie, avec un sourire maternel :

« Un minimum de respect, mais je me doute bien que la chose risque d'être au-dessus de vos forces, mon brave. Tout au plus, daignerez-vous jeter un œil dans la direction que je me dévisse le coup à vous indiquer. Après quoi, vous pourrez toujours retourner à vos ripailles entre confrères, faux-frères ou vrais con…jurés. »

L'horizon se mouvait. Les geôliers le remarqueraient-il ?
_________________________________
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibelius
MJ
MJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 35
Origines Origines : Peuple Lenald
Compétences Compétences : Cuisine, bâton, susciter de la pitié
Messages Messages : 1083

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   27.09.15 8:12

Bétel le Lourd, un peu naïf, et attendu pour le rapport, se pressa à petites foulées essoufflées vers le saucisson de vieille carne qui lui donnait frénétiquement le même cap en agitant sa citrouille. Le cuisinier mira l'horizon en quête d'un signe. Mais rien pour le moment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsanas
4 Clefs
4 Clefs
avatar


Masculin Divinité Pandawa
Âge Âge : 38
Origines Origines : Terrdala
Compétences Compétences : Maître d'armes
Messages Messages : 124

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   28.09.15 18:28

Tout le brouhaha autour du Panda commençait à lui faire s'ouvrir doucement ses paupières. Il clignait des yeux, la lumière du soleil ne lui plaisait guère et en guise de désaccord à ce réveil : il laissa échapper de petits gémissements et grognements.
Il réussit enfin à ouvrir les yeux et tenta de bouger avant de remarquer qu'il avait des liens autour de son corps. Quel réveil ! Ses sens revenaient peu à peu, il senti une douleur au niveau de l'arrière de sa tête et les liens étaient si serrés qu'ils lui coupaient la circulation du sang.

Il tourna la tête de gauche à droite pour voir où il était : il vit un étrange village. Et en tournant la tête de l'autre côté : la vieille était elle aussi accrochée et le regardait avec de grands yeux.

"Mais ! Mais qu'est-ce qu'on fout là ?! Qui nous a fait ça ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom

avatar


Féminin Divinité Enutrof
Âge Âge : Septuagénaire
Origines Origines : Terra Amakna - Cidrerie du Rêve de Dragon
Compétences Compétences : Scribe, amatrice de thé et de tisane, hâbleuse
Messages Messages : 375

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   28.09.15 20:08

Bétel l’infect parti. Il ne restait plus personne en compagnie de la septuagénaire.

Alors qu’elle allait apostropher l’infâme Quartier-Maître, son attention fut attirée par une série de mouvements de tête et autres grimaces témoignant du réveil de son camarade velu.

Tsanas émergeait de son long sommeil, pas très frais et passablement désorienté.
Ecarquillant les yeux, l’air hagard, il se débattit quelques instants avant de comprendre qu’il était vain de tenter de se défaire de ses liens. Reconnaissant Narhuitlalashishtom, il lâcha un prosaïque :

« Mais ! Mais qu'est-ce qu'on fout là ?! Qui nous a fait ça ? »

La vieillarde sourit, ravie de retrouver une présence « amie » sur l’île, et entreprit d’éclairer la lanterne du disciple de la Grande Ourse qui Mousse autant que faire se pouvait.

« Apparemment, cette île n’était pas aussi déserte qu’on aurait souhaité nous le faire croire. Figurez-vous qu’une peuplade méconnue y a élu domicile. Ses représentants ne parlent pas un mot d’amaknéen, mais cela ne les a pas empêchés de se lier à quelques rats des mers de notre connaissance. »

D’une voix aigre, après avoir balayé les environs du regard, elle poursuivit :

« Les sieurs Sygni, Régulus et même cet empoté de Bétel Jeuse sont les membres d’une conspiration visant à accomplir quelque funeste entreprise dont leur très estimé capitaine ne saurait, d’après ce que j’ai cru comprendre, pour ainsi dire pas grand-chose, voire carrément rien… »

Fixant une nouvelle fois son interlocuteur, la petite otage reprit le fil de ses révélations :

« Ce serait le Second le grand responsable. Responsable du soi-disant mystère qui auréole le Requin Jaune, responsable de notre séquestration actuelle et responsable de ce que ces comparses qualifient de… « boucherie ». Je vous laisse imaginer ce dont il peut être question. Nous avons été trompés, cher ami à poils. Depuis le début pour certains, depuis votre sauvetage dans votre cas. Avant même que nous ne posions le pied sur le navire de Débaran, il semble que notre sort ait été scellé. »

Narhuitlalashishtom dévisagea son comparse. Intensément.
Comme s’il était désormais vital pour elle de fixer dans ses souvenirs l’image de celui qui était ligoté à ses côtés.

« Je suis… »

Elle hésita. Son éternel sourire avait déserté son visage et ses yeux se voilèrent brièvement.

« Je suis vraiment navrée, Tsanas. Vous êtes tombés dans un traquenard. Vous n’auriez… Vous n’auriez jamais dû vous trouver là. Pas de pot. C’est la… C’est la faute à pas de chance. Ou celle de Kimbru, si vous aimez les petits dieux… »

Fixant un point quelconque situé à l’orée du village, en direction du bruit qu’elle avait entendu quelques minutes plus tôt, Narhuitlalashishtom durcit son regard.

« C’est injuste. Vous êtes encore jeune, il vous restait… Il vous restait encore tant de choses à vivre. »

Cette dernière phrase eut un effet inattendu sur la vieille femme. Tsanas le remarqua et sursauta lorsque sa voisine redressa la tête et cracha.

« Vous restait ? Vous reste, oui ! Comme s’il fallait baisser les bras une fois que ceux-ci sont liés ! »

Une lueur maligne était revenue dans les prunelles de Narhuitlalashishtom. Sur un ton de conspiratrice, cette dernière s’adressa au Poch’Tronc :

« Dites-voir… J’ai toujours eu beaucoup de mal à employer la Brise Quadramentale, mais… Est-ce votre cas ? Faites-vous partie des Adeptes du Poing Enflammé ? »

Et, en murmurant de telle façon à ce que même Tsanas put se demander si elle lui avait posé une telle question, elle ajouta, avec un sourire malsain sur les lèvres :

« Maîtrisez-vous… le sortilège de la Flamiche ? »
____________________________________________
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   04.10.15 12:15

Les oreilles d’Ifreann s’agitèrent dans tous les sens. Des présences inconnues étaient depuis peu entrées dans le champ de ses sens, lesquels s’étaient mis en alerte. Elle ne doutait pas une seconde qu’il s’agissait des sauvages qui, bien sûr, alertés par leurs bruits, les avaient facilement retrouvés. Compte tenu de leur position, et surtout de la sienne, c’était plutôt fichu pour s’en sortir. Pour rejoindre le bateau, comme lui avait conseillé Chi Sygni un peu plus tôt. Pour survivre. Et pourtant, Ifreann n’avait pas peur. Et pourtant, elle gardait espoir, le fort espoir de pouvoir à la fois sauver ses compagnons de route et de retrouver son foyer. Et pourtant, elle se sentait invincible, capable de trouver une solution et si besoin, de vaincre ces énergumènes. Et pourtant, elle pensait qu’il n’y avait pas qu’une seule façon de récupérer la femme de Chi Sygni, et surtout pas celle du camp des sauvages. Et pourtant, elle pensait qu’elle n’était pas seule ici, pas seule à vouloir s’en sortir et à réfléchir, comme elle, à des moyens de s’échapper de ce merdier. Et pourtant, elle ne baissait pas les bras, encerclée par des sauvages qui connaissaient ces terres par cœur.

Elle esquissa un petit sourire carnassier, un sourire à mi-chemin entre la nervosité et le dépit, tandis qu’elle se retournait vers le second du Requin Jaune.

- J’vous comprends pas... Z’êtes prêts à payer des fortunes pour faire embarquer cinq pauv’ kékés qui finiront en bouffe plutôt qu’engager une bonne troupe d’gros bras ou d’assassins capables d’vaincre ces sauvages... Autant on m’reproche souvent d’réfléchir après avoir agi, mais au moins j’le fais, réfléchir... Ils connaissent p’t’êt’ leur île mais ils n’connaissent pas ceux qui y viennent, j’veux dire : vous êtes leurs alliés quelqu’part, vous avez fait un pacte. Si vous emm’nez une bande de gens avec vous et qu’ils n’attaquent pas d’suite et n’semblent pas vouloir l’faire sur l’chemin, ils peuvent encore s’baser sur vot’ confiance. D’autant plus qu’vous aurez peur qu’ils la tuent en vous voyant débarquer, alors s’ils ont un p’tit que’qu’chose dans leur tête...

Ifreann jeta un regard circulaire autour d’elle. Cette prise d’informations lui permit de repérer deux archers situés en hauteur, flèche déjà préparée.

- ‘coutez. J’vous ai pas encore fait d’mal, ils ont du capter qu’j’étais aussi humaine, mais ils savent pas qui j’suis. A leur yeux j’peux être qu’une sorte d’esclave encore sauvage, le vôtre. P’t’êt’ qu’si vous montrez qu’vous avez rien à craindre d’moi, ils m’accept’ront en tant qu’tel. D’toute manière, on a pas trop l’choix. C’tout c’qu’on peut faire pour le moment.

A contrecœur, Ifreann vint caler sa tête contre la jambe de Chi Sygni, puis elle s’assit juste à ses pieds.

- V’savez où ils la r’tiennent prisonnière ?


___

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chi Sygni
PNJ
PNJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 39
Messages Messages : 26

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   04.10.15 18:22

- J’vous comprends pas... Z’êtes prêts à payer des fortunes pour faire embarquer cinq pauv’ kékés qui finiront en bouffe plutôt qu’engager une bonne troupe d’gros bras ou d’assassins capables d’vaincre ces sauvages... Autant on m’reproche souvent d’réfléchir après avoir agi, mais au moins j’le fais, réfléchir... Ils connaissent p’t’êt’ leur île mais ils n’connaissent pas ceux qui y viennent, j’veux dire : vous êtes leurs alliés quelqu’part, vous avez fait un pacte. Si vous emm’nez une bande de gens avec vous et qu’ils n’attaquent pas d’suite et n’semblent pas vouloir l’faire sur l’chemin, ils peuvent encore s’baser sur vot’ confiance. D’autant plus qu’vous aurez peur qu’ils la tuent en vous voyant débarquer, alors s’ils ont un p’tit que’qu’chose dans leur tête...


Chi Sygni tiqua lorsqu'il entendit le mot « bouffe ».

« Vous bouffer ? Ahah elle est bien bonne celle-là ! Ils vont pas vous faire passer à la marmite, pas de panique. Non, ils vont juste vous pratiquer une splénectomie. »

Pas peu fier d'avoir sorti un mot savant, le Second se dandina légèrement avant de poursuivre, savourant l'ignorance de son interlocutrice.


« Une ablation de la rate quoi. Bon ça ne change pas grand-chose au fait que vous allez y passer hein. Quoique certains ont réussi à survivre quelques semaines après ça. C'est leur truc les rates, ils adorent ça... mais pas au court-bouillon hein ? Non c'est encore une bondieuserie à la noix, les rates, le nombre 23, etc. c'est leur dada. »


« Écoutez, je pige bien ce que vous me contez là, et croyez bien que j'y ai pensé, à cette option, de ramener la grande cavalerie et raser leur village de trouduc'. J'en ai rêvé de les décapiter un à un. Mais voilà, avant quoi que ce soit, je repense à ma femme, ce qu'ils peuvent lui faire, prendre le risque de la perdre... Alors j'attends, que le décompte soit enfin arrivé à son terme, j'attends. »

- ‘coutez. J’vous ai pas encore fait d’mal, ils ont du capter qu’j’étais aussi humaine, mais ils savent pas qui j’suis. A leur yeux j’peux être qu’une sorte d’esclave encore sauvage, le vôtre. P’t’êt’ qu’si vous montrez qu’vous avez rien à craindre d’moi, ils m’accept’ront en tant qu’tel. D’toute manière, on a pas trop l’choix. C’tout c’qu’on peut faire pour le moment.


« Je veux bien jouer le jeu mais... ils vont vous ligoter ensuite, et ç'en sera fini pour vous... plus de rate. On y va quand vous êtes prête... mais peut-être devriez-vous reprendre votre... hum, autre forme, pour ne pas les effrayer. »

- V’savez où ils la r’tiennent prisonnière ?


« Elle est dans une fosse près des pics du plateau. Ils me permettent de lui rendre visite à chaque fois que je viens... Après votre "opération". »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   11.10.15 17:09

Ifreann conservait un visage – tout du moins une gueule – sombre et fermée. Ses yeux naviguaient entre Chi Sygni et les archers qu’elle avait repérés un peu plus tôt en hauteur. Elle se trouvait vraiment dans de sales draps. Jusque là, elle avait soigneusement évité de se le dire, mais elle ne pouvait le nier plus longtemps : ses chances de s’en sortir étaient minces. L’idée de fuir jusqu’au Requin Jaune passa dans son esprit mais ne s’arrêta pas. Elle n’était pas de ce genre, ce n’était pas une pochtronne. Elle avait effectivement envie de retourner sur son continent auprès des siens et de continuer à vivre, mais... La fierté passait avant tout. C’était peut-être bête comme façon de penser, mais les Hommes n’étaient-ils pas pour la plupart comme cela ?

- Juste pour savoir, il reste combien d’temps au décompte ?


Elle voulait savoir combien de personnes après elle passeraient l’arme à gauche. Cela lui rappela vaguement quelque chose, une histoire qu’on lui avait conté et dont on ignorait la véracité. Un psychopathe très intelligent qui aurait kidnappé et enfermé plusieurs personnes dans un atelier désaffecté pour les soumettre à une série d’épreuves les menant à leur libération ou à celle d’un être qui leur était cher. Jib’Sau, s’appelait-il selon les rumeurs.

- J’espère qu’ils la libér’ront vot’ femme hein, j’aim’rais pas croire qu'la mienne va perdre la sienne juste pour celle d’un aut’.

Ifreann entendait par là que Chi Sygni, dans son malheur, avait beaucoup de chance : sa femme était toujours en vie, si les sauvages tenaient leur parole. La Mutsou passerait à la casserole quoi qu’il arrive : sa femme ne la reverrait plus jamais.

___

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chi Sygni
PNJ
PNJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 39
Messages Messages : 26

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   13.10.15 17:32

- Juste pour savoir, il reste combien d’temps au décompte ?


Chi Sygni exécuta une moue partagée entre agacement et honte.

« Ce n'est pas tant en terme de temps que de rates qu'il faut raisonner avec ces sauvages-là. Le marché était le suivant : 23 rates fraîches. Sans vous compter, nous avons actuellement ramené 17 rates à ces sieurs insulaires. Si je parle de rates fraîches c'est bien que nous avons essayé d'en ramener du continent... sans succès. Selon leur bondieuseries, elles ne doivent surtout pas avoir été obtenues ailleurs que sur l'île du Kanigrou, ou en mer. Et croyez-moi que ces gus ont l'œil pour reconnaître la légitimité d'une rate... ne me demandez pas comment. »

Voyant que la mutsou scrutait discrètement les environs, le Second rajusta sa belle veste, quoiqu'un peu entachée par des éclats de boue.

- J’espère qu’ils la libér’ront vot’ femme hein, j’aim’rais pas croire qu'la mienne va perdre la sienne juste pour celle d’un aut’.


« S'il ne le font pas... je vous laisse imaginer les conséquences désastreuses que cela pourrait avoir, pour ma vie et la leur. Bon, je crois qu'il est temps d'y aller maintenant. Ravi de vous avoir connu très chère... »

Chi Sygni se leva, et s'apprêta à rejoindre le village en compagnie de la mutsou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   13.10.15 21:12

Ifreann n’aimait pas cette affreuse sensation d’être tombée dans un guet-apens. Comment le pouvait-elle avec ses sens pourtant affûtés ? Elle s’était tout simplement méprise, elle s’était focalisée sur des choses alors qu’elle aurait du le faire sur d’autres. Décidant de rester sous sa forme actuelle, elle suivit Chi Sygni, la tête basse mais le cerveau tournant à cent à l’heure. Elle n’allait pas baisser les bras – euh, les pattes – maintenant ! Elle n’abandonnerait pas tant que sa rate ne serait pas entre les mains de ces sauvages, ça, c’était sûr ! Les oreilles en arrière mais concentrées sur tout ce qu’il se passait autour, elle pénétra dans le village...

En fin de compte, cette histoire de malédiction, c’était du bidon. Oui, elle aurait du s’en douter, comme elle aurait du se douter que Bétel n’était pas tout clair dans l’histoire. Alors, cet homme qui était mort sur le navire... Etait-ce une tentative de la part de l’équipage pour l’offrir aux sauvages ? Etait-ce lui que ces derniers avaient refusé ? Elle ne saurait probablement jamais la vérité, mais elle imaginait que c’était le cas.


Dernière édition par Sibelius le 30.10.15 17:33, édité 2 fois (Raison : Suppression de la partie où Ifreann apperçoit des personnes dans le village.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom

avatar


Féminin Divinité Enutrof
Âge Âge : Septuagénaire
Origines Origines : Terra Amakna - Cidrerie du Rêve de Dragon
Compétences Compétences : Scribe, amatrice de thé et de tisane, hâbleuse
Messages Messages : 375

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   14.10.15 15:28

Un silence suivit la question de la petite otage. Un très long silence.

Et pour cause : déjà, son comparse ne l’écoutait plus ! Son regard devenu vitreux, Tsanas ouvrit la bouche, sur le point de lui répondre quelque chose, mais rien n’en sortit. Son mouvement de la mâchoire demeurant sans suite, son geste restant suspendu dans l'espace et le temps, prisonnier, lui aussi, de l'île du Kanigrou.

Intriguée, Narhuitlalashishtom pensa que sa question venait d'être surprise par un témoin gênant, mais, après s’être plusieurs fois dévissé le cou, elle put constater que tel n’avait pas été le cas. Le disciple de Pandawa était simplement bloqué.

Où ? Nul n’aurait pu le dire.

Pour combien de temps ? Les Douze seuls le savaient… si tant est qu'ils en aient quelque chose à faire.

Les bruits de la jungle constituèrent donc la seule réponse à l’interrogation de la vieillarde.
Le vent, moqueur, joua avec quelques-unes des dernières mèches de cheveux encore retenues dans ce qu’il restait de l'imposant chignon.

« J’ai dû faire des choses horribles dans une existence antérieure pour me retrouver dans cette situation… »

La septuagénaire souffla, du bord des lèvres, sur les crins cendrés baladeurs. En pure perte.

Quelle frustration ! Le Poch’Tronc était là, bien vivant, conscient et, pourtant, si loin…
L’air hagard, l’ahuri fixait le vide, la bouche grande ouverte, attaché aux montants de bambou, offrant les courbes velues de ses membres musculeux à la vue de tous ceux qui n’étaient pas là pour en profiter.

Quelle ironie ! Il y avait fort à parier pour que de pareilles pognes, marquées de cals et de corne, en aient vu des vertes et des pas mûres. Et là, sur les phalanges ? Ne voyait-on pas quelques brûlures cicatrisées ? Le poil y était plus court, moins dense, partiellement absent… A tous les coups, il s’agissait des vestiges d’une utilisation répétée de ce que les initiés nommaient « technique du Poing Enflammé » !

« Que c’est rageant… » soupira sarcastiquement la minuscule Narhuitlalashishtom.

« Il suffirait d’une étincelle… D’un rien, d’un geste… »
 

Ces biceps de lutteur, ces avant-bras de cogneur, ces mains fermes et ces doigts épais… Inutiles !
L’ancêtre secoua la tête en signe de dénégation. Quel gâchis c’était !

Narhuitlalashishtom avait déjà pu admirer un adepte du Poing enflammé en action. Cet évènement était resté gravé au fin fond de sa mémoire. S’en souvenant, elle ne put s’empêcher d’en exprimer le regret à haute voix :

« Il suffirait d’une étincelle... Et d’un mot… »

Rien de plus. Il ne leur aurait vraiment rien fallu de plus pour tourner le temps à l’orage. Pour que Tsanas revienne, quelques secondes, à l’état sauvage… Alors, ils auraient pu forcer n’importe quelle porte, n'importe quel barrage !
Le Mulou libéré de sa cage, on aurait senti le vent se déchaîner, les structures de bambou auraient cédé et les liens les y retenant auraient été réduits en cendres : ç’aurait été un véritable carnage !

« Il suffirait d’une étincelle… » marmonnait la vioque.

Relevant la tête, l’adoratrice du Seigneur des Abîmes s’adressa au rêveur ligoté à quelques pieds de sa petite personne :

« …pour voir grandir la flamme dans vos yeux. »
__________________________________________
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsanas
4 Clefs
4 Clefs
avatar


Masculin Divinité Pandawa
Âge Âge : 38
Origines Origines : Terrdala
Compétences Compétences : Maître d'armes
Messages Messages : 124

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   26.10.15 11:36

« Dites-voir… J’ai toujours eu beaucoup de mal à employer la Brise Quadramentale, mais… Est-ce votre cas ? Faites-vous partie des Adeptes du Poing Enflammé ? »

Une étincelle venait de naître dans les yeux du pandawa. Mais c'est bien sûr, sa mère lui avait apprit cet art ancestral étant petit. Il pourrait bien farfouiller au fond de sa mémoire pour le retrouver ! Il pourrait se libérer et aller casser quelques bouches... Mais soudain, la mémoire lui revint... Il ne suffisait pas de le vouloir pour avoir la chaleur au bout des mains... Le secret était tout simplement une grosse dose de Pandaburg pour enflammer la fièvre de leur corps... C'était peine perdu... Il lui fallait une solution, il se perdit dans ses pensées pour tenter d'en trouver une.

Son corps se laissa pendre comme un vulgaire chiffon. La grand-mère continuait à blablater à côté de lui, mais le Poch'Tronc était seul avec ses pensées. Il revoyait sa mère lui apprendre cet art. Lui donner des conseils, lui enseigner les subtilités des sortilèges. Puis après quelques minutes de longue réflexion, il se réveilla :

"Mais oui c'est ça !"

Il se tourna vers la disciple de l'avaricieux et lui lança :

"Ecoutez, ma mère m'a appris les rudiments du poing enflammé étant petit. Je pense pouvoir en être capable. Mais l'une des subtilités de ce sortilège est qu'il nous faut une grosse dose de pandaburg. Mais je me souviens qu'un soir, mon oncle était venu nous rendre visite. Il habitait Bonta et ne buvait plus que de la bière. Et bien il s'avère que ce sortilège serait plus efficace avec le Pandaburg mais fonctionnerait avec n'importe quel alcool ! Du moins assez suffisamment pour brûler une petite corde. Donc ce qu'il nous faut, c'est de l'alcool... Mais sur ce point, je vous avoue que je n'ai pas trop d'idées... Il nous faudrait une pluie d'alcool, ça tomberait bien..."

Puis il tira une sale mine, pensant que tout était perdu... Avoir les armes en main mais pas les munitions, quel gâchis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom

avatar


Féminin Divinité Enutrof
Âge Âge : Septuagénaire
Origines Origines : Terra Amakna - Cidrerie du Rêve de Dragon
Compétences Compétences : Scribe, amatrice de thé et de tisane, hâbleuse
Messages Messages : 375

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   26.10.15 17:15

« Mais oui c'est ça ! »

Contre toute attente, Tsanas était sorti de sa torpeur et c’est exclamatif qu’il tourna sa tête en direction de Narhuitlalashishtom.
Une étincelle, voilà ce qu’il fallait, et celle qui brillait dans le regard du Pandawa avait tout l’air d’un brasier en devenir.

Sur le ton de la confidence, le Poch’Tronc s’épancha et rasséréna la petite vieille sur ses facultés… magiques. Avant de laisser choir le couperet de la désillusion sur le cou tendu des espérances de la femme au chignon cendré.

« ... ce qu'il nous faut, c'est de l'alcool... Mais sur ce point, je vous avoue que je n'ai pas trop d'idées... Il nous faudrait une pluie d'alcool, ça tomberait bien... »

Après quoi, tous deux se rembrunirent, ruminant de sombres pensées. Quand, d’un seul coup d’un seul, la petite vieille émergea du silence :

« Qui ne tente rien n’a rien, mon cher. Voyons voir si le greffier est toujours dans le coin… »


Gonflant ses poumons autant que faire se pouvait, Narhuitlalashishtom prit une grande inspiration et, usant de son diaphragme, elle appela leur geôlier de tout son coffre :

« AUBERGISTE ! »

Tsanas regretta sans doute de ne pas avoir pu se boucher les oreilles, mais le mal était fait et il regardait sa compagne, intrigué.
Cela ne dura pas longtemps car, à la troisième semonce, ils purent entendre les pas nonchalants d’un Régulus qui se dirigeait vers eux en sortant d’une hutte proche de leurs poteaux.

Avisant le matou m’as-tu-vu, l’ancêtre qui se donnait l’air décati l’apostropha :

« Holà tavernier, il commence à faire soif et nous boirions bien un petit quelque chose. Ce serait remédier à cette légère anadipsie que nous servir quelque chose de relevé, de brut… Quelque chose avec du retour, voyez-vous ? »

Le félin de gouttière ne pipa mot et se contenta de toiser l’impertinente avec dédain.

« Allons, quoi ! Et la dernière rasade des condamnés ? A défaut d’une mort digne, vous pourriez au moins nous accorder une petite timbale pour la route. Ou bien comptez-vous même nous refuser cet ultime plaisir ? »


Se lissant les moustaches, Régulus semblait réfléchir, songeur. Il tapait du pied contre le sol de terre battue, marquant la mesure d’une musique connue de lui seul.
_________________________________
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibelius
MJ
MJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 35
Origines Origines : Peuple Lenald
Compétences Compétences : Cuisine, bâton, susciter de la pitié
Messages Messages : 1083

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   27.10.15 20:06

« AUBERGISTE ! »

« Holà tavernier, il commence à faire soif et nous boirions bien un petit quelque chose. Ce serait remédier à cette légère anadipsie que nous servir quelque chose de relevé, de brut… Quelque chose avec du retour, voyez-vous ? »

Régulus se sentit quelque peu atteint par cette sollicitation qu'il eut aisément pu qualifier de somptuaire dans cette relation qu'il était loin de considérer d'égale à égale. Ni une ni trois, il rétorqua.


« Oh la vieille ! Tu veux quelque chose avec du retour hein ?! J'vais en lui coller deux trois aller-retours dans sa face défraîchie, oh oui tiens, ça va lui tendre les joues qu'on lui donnerait vingt ans de moins la damoiselle, et ça lui redonnera des couleurs tiens, qu'on la confonde un peu moins avec le macchabée qu'elle est sur le point de devenir ! Merde ! »

Bétel, tout compère qu'il fut, interposa son bedon dans la conversation.


« Reg'... doucement tu vas affoler les autres... »


« Oh ben ils me font chier les autres, tout le monde me fait chier ici c'est un putain d'enfer ! J'en peu plus de leurs tronches de bananagrume et de cette foutue jungle. Ça m'fout les nerfs... j'te jure, j'te jure que j'pourrais en étriper dix à la douzaine en moins de deux, et qu'ils auraient plus de quoi être assimilables à aucun putain de fruit. »


« Et nos deux zouaves-là, tu crois pas qu'on pourrait... je sais pas, rendre leur départ moins difficile ? »


« Ah bordel, voilà que tu t'y mets... j'en ai plus rien à branler, fait donc ce que tu veux avec eux, c'est toi l'cuistot après tout... si t'as envie de prendre sur tes rations, fais-toi plaisir l'ami. Moi j'rentre m'isoler un peu, j'vais faire un meurtre sinon. »


Bétel, resté seul devant notre brochette composée de deux morceaux, inégaux en tendreté, afficha une mine un peu déconfite, puis fila chercher un vieux spiritueux dans une case adjacente. Une fois n'est pas coutume, il s'encombra de quelques convenances hygiéniques en essuyant le goulot du tord-boyaux — dont le degré d'alcool avait pourtant déjà dû éradiquer tout vecteur malvenu — puis il tendit ce dernier directement aux lèvres sèches de la petite ancêtre avant de passer à celles du grand consommateur.

C'est presqu'un peu de culpabilité qui troubla son regard lorsqu'il s'éloigna rejoindre le tempétueux quartier-maître dans sa loge de fortune.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   

Revenir en haut Aller en bas
 

[RP] Sur le Requin Jaune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

 Sujets similaires

-
» Jaune ?
» "Shark Attack 3", quand l'attaque d'un requin vire au vaudeville!
» Comment travailler le jaune ?
» Désert Jaune Lasure
» tout jaune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie des Zindes - Rykke-Errel :: PARTIE RÔLE PLAY :: Les Pérégrinations Pélagiques-