Clan Rôle Play de Rykke-Errel
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesCalendrierS'enregistrerConnexion

post haec


Partagez | 
 

 La farce qui allait trop loin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sibelius
MJ
MJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 35
Origines Origines : Peuple Lenald
Compétences Compétences : Cuisine, bâton, susciter de la pitié
Messages Messages : 1083

MessageSujet: La farce qui allait trop loin...   23.02.13 17:47

23 Flovor 643

Cette après midi, Sibelius et Coussin se sont retrouvés dans la salle de réunion secrète située en dessous d'une maison de la place de la fontaine au village d'Amakna pour auditionner un candidat prénomé Claymant Darine. Et quelle ne fut pas leur surprise lorsqu'ils découvrirent un personnage dépravé, fortement alcoolisé, titubant et vociférant nombre d'inepties... Ce dernier alla même jusqu'à lâcher d'immondes gaz puants au nez de Coussin qui s'était endormis pour des raisons inconnues. Le jeune osamodas s'en alla se débarbouiller dans la fontaine plus haut pendant que Sibelius tentait de contenir la folie de l'écaflip Claymant Darine.
Ce dernier s'agitait de plus en plus, et Sibelius le conduit à la place de la fontaine ; où il découvrit avec stupéfaction Coussin se lavant nu et sans gênes directement dans la fontaine... Après s'être rhabillé, les deux membres du Chant de Guerre durent faire face à un écaflip de plus en plus dangereux, lequel les provoqua en duel !

Hélas, après un combat vaillant les deux osamodas se résolurent à capituler. Mais soudainement, et contre toute attente, Claymant Darine, probablement à cause de la fatigue causée par le duel, tomba à terre, inerte. Se demandant d'abord ce qui lui était arrivé, Sibelius et Coussin se sont ensuite mis d'accord pour le balancer dans la fontaine, dans le but de le réanimer... bien évidemment... Mais juste avant la chute, l'écaflip se réveilla ! Déclinant une tout autre identité, beaucoup plus sobre que la précédente. Les deux osamodas se concertèrent et décidèrent tout de même de ramener cette personne bien étrange au château.

Sur la route, l'écaflip montra quelques signes de réticences à traverser la rivière Kawaï ! Alors Sibelius lui proposa de grimper avec lui sur Kalevala, sa monture. Mais ça ne suffisait toujours pas, et pendant qu'ils traversaient le pont, Claymant Darine se réfugia sur les épaules de Sibelius, paniquant et empêchant ce dernier de voir correctement la route. Mais ils s'en sortirent tout de même, et rejoignirent le château à pied.

Arrivés dans la petite pièce secrète du château, et après avoir essayé de contacter Lead-démon en vain, nos deux osamodas se retrouvèrent face à un écaflip qui disait se souvenir de certaines choses à propos de cet endroit et du château mais... ce dernier s'évapora de la pièce en laissant nos deux amis pantois. Et c'est seulement quelques heures plutard, lorsque ces derniers décidèrent de nettoyer la pièce de fond en comble à l'aide de balais et de serpillères que l'écaflip pseudo amnésique refit son apparition !

Et quelle apparition... il avoua avoir joué un rôle et monté un canular, étant en fait un journaliste célèbre de Bonta : Jaune Staiwarte ! Il affirma également avoir pris des tofugraphies des deux osamodas dans de grotesques situations, notamment Coussin lorsqu'il se baignait nu comme un ver, et Sibelius, avec un écaflip sur la tête... Les deux compères se regardèrent, et sans dire un mot, essayèrent de bayonner le pauvre fou de journaliste, mais ce dernier pris une potion de Bonta au dernier moment... Et qui sait ce qu'il va suivre...

À suivre !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asahy

avatar


Féminin Divinité Roublard
Âge Âge : 34
Origines Origines : Bonta
Compétences Compétences : Styliste
Messages Messages : 299

MessageSujet: Re: La farce qui allait trop loin...   28.02.13 17:26

24 Flovor 643

Alors que le journaliste avait pris la fuite grâce à une fiole bleu qui l'emmenait à Bonta, Sibelius et Coussin décidèrent de se rendre à Bonta pour récupérer les tofugraphies. A leur arrivée à la cité, ils coururent vers la bibliothèque dans le but de savoir où résidait cet écaflip. Une fois arrivée, ils commencèrent à questionner un Hibou. Ce dernier leur fit savoir que Jaune Staiwarte était très célèbre à Bonta, mais qu'il ne savait pas où il vivait. Par contre, le bibliothécaire connaissait où habitait un des amis du journaliste. Il les dirigea donc près de l'hôtel de ventes des paysans. Les deux osamodas, cherchèrent donc. Les minutes passaient et Sibelius trouva un marchand. Coussin arrivée, les deux héros le questionnaient. Ce marchand, leur fit comprendre que l'hibou avait menti car il n'était point un ami de Jaune Staiwarte mais un ennemi. Lui non plus, ne savait pas où il résidait mais il savait où Jaune travaillait. Il voulut bien les emmener au lieu de travail mais avant il devait récupérer quelques fioles [...]


Une fois devant le lieu, le marchand les laissa et s'en alla. Sibelius et Coussin réfléchirent à un plan d'embuscade. Ils décidèrent après quelques minutes de réflexion, de se déguiser! Leur petit déguisement chacun enfilés, ils pénétrèrent dans le bâtiment.
A l'intérieur, ils y trouvèrent une femme et lui demandèrent où se tenait le bureau de Jaune. Elle leur dit, qu'il travaillait à l'étage. Les deux compagnons montèrent et virent le journaliste ! Ils essayaient de le faire parler mais l'écaflip ne disait rien et se défendait. Un combat éclata, où nos deux héros remportèrent la victoire. L'écaflip ne s'avouant pas vaincu, prit une fiole et s'échappa à la milice.

Sibelius et Coussin le poursuivirent. Ils le perdirent de vue, mais après multes recherches, ils virent une personne suspecte qui était notre fraudeur qui fuyait vers la salle du ring de combat. L'écaflip menaçait de se faire sauter si ils avaient! Mais en réalité, ses explosifs n'étaient que des fées d'artifices ! Le journaliste à terre et bloqué leur avoua que les tofugraphies étaient déjà chez l'imprimeur...

A suivre !

[HRP] Je ne suis pas à l’abri des fautes d'orthographes, ni de conjugaison. Pour la révélation de l'écaflip fraudeur vu que je ne savais plus où cela avait été dit, j'ai préféré le mettre à la fin. Voili, voilou, j'espère que vous avez eu une bonne lecture ! [HRP]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La farce qui allait trop loin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» America - Louis Vuitton's Cup : AC 72 : trop loin ? trop fort ? trop vite ?
» Napo : black powder : Une bière trop loin...
» [Bolt Action] Un pont trop loin !
» Une section trop loin (Parachutistes britanniques)
» Adoption femelle schnauzer géant 3 ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie des Zindes - Rykke-Errel :: Le salon du phoenix-