Clan Rôle Play de Rykke-Errel
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesCalendrierS'enregistrerConnexion

post haec


Partagez | 
 

 [RP] Sur le Requin Jaune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   20.12.14 21:27

Avant même d’être rentrée dans la cabine qui leur était réservée, à elle et aux autres aventuriers, Ifreann espéra un instant que Zoha, celle qui n’avait pas encore daigné se montrer, dormait. Elle avait besoin de calme et de solitude, ne serait-ce que l’espace de quelques minutes. La Mutsou poussa la porte en silence et constata que son souhait était réalisé : la demoiselle dormait confortablement dans un des lits de fortune de la petite cabine. Estimant qu’elle était la seconde personne à se rendre ici, If’ estima qu’elle avait le droit de choisir sa place et se dirigea donc vers un des matelas au fond de la pièce. Sans qu’elle ne parvienne à l’expliquer, elle aimait dormir dans les coins et si possible, le plus loin possible des portes et des fenêtres. Il n’y avait pas même un traumatisme qui pouvait l’expliquer ; elle était simplement comme ça.

Dans un soupir, la jeune femme se laissa tomber sur le dos. Ses yeux, à défaut de trouver quelque chose d’intéressant à regarder, se mirent à fixer le sombre plafond. Le roulis constant du bateau la secoua soudainement et à présent qu’elle était seule et enfermée dans cette pièce, rien ne pouvait lui faire oublier cette sensation. Elle baissa les paupières, tenta de penser à autre chose. Au soleil, à sa maison, à sa famille. Aux projets qu’elle avait laissés derrière elle, sur un coup de tête. La Mutsou se sentit tout à coup estropiée. Elle était livrée à elle-même, elle s’était offerte à un monde qu’elle ne connaissait pas. Elle naviguait sur l’eau, l’élément qu’elle détestait le plus au monde, et devait enquêter sur un fait qui ne suivait à priori aucune logique. Et pire que tout, ce n’était que le début.
___

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom

avatar


Féminin Divinité Enutrof
Âge Âge : Septuagénaire
Origines Origines : Terra Amakna - Cidrerie du Rêve de Dragon
Compétences Compétences : Scribe, amatrice de thé et de tisane, hâbleuse
Messages Messages : 375

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   26.12.14 17:54

Sa sibylline entreprise menée à bien, Narhuitlalashishtom remonta à l’air libre. Enfilant les coursives, son pas tranquille était ponctué de quintes d’un rire gras et de remarques formulées sur un ton hilare :

« Quand même… Huk huk huk ! En pleine mer, hâr hâr hâr ! »

Un sourire léger sur les lèvres, la vieillarde maintenait son cap et elle finit, plus tard que tôt, par gagner le quatrième pont du Requin Jaune.

L’horizon ne pâlissait guère et le navire ne bruissait que des corvées des hommes de quart.
Ses comparses avaient certainement dû rejoindre leur cabine collective, se dit la petite femme. Aussi emprunta-t-elle le chemin qui la conduirait à la petite pièce où elle tâcherait de se reposer.

Se fiant à son orientation ainsi qu’à leurs précédents repérages, elle parvint sans peine à destination.

Se faisant encore plus petite qu’elle ne l’était déjà, elle pénétra dans la cabine après en avoir ouvert la porte. Le panneau tourna sur ses gonds, sans autre bruit que celui de son corps qui se faufilait par l’ouverture.
A partir de la lumière émise par les lanternes éparses que l’on promenait sur le pont, elle entrevit deux de ses comparses, déjà alitées : Zoha remuait sur sa couchette, couverte d’une fine pellicule de sueur. La pauvre, ce voyage en pleine mer ne lui réussissait vraiment pas.
Ifreann, elle, avait les yeux clos. Dormait-elle ? Difficile d’en juger.

Narhuitlalashishtom referma la porte, plongeant la pièce exigüe dans l’obscurité et c’est à tâtons qu’elle rejoignit ce qui lui tiendrait lieu de lit. Se mettant autant à l’aise que la petitesse des lieux le lui permettait, elle se dévêtit rapidement et glissa sa sacoche sous sa tête, en guise d’oreiller.

Bercée par le roulis du navire, elle ferma les yeux et sombra rapidement dans un sommeil réparateur.

_______________________________________________
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibelius
MJ
MJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 35
Origines Origines : Peuple Lenald
Compétences Compétences : Cuisine, bâton, susciter de la pitié
Messages Messages : 1083

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   30.12.14 11:50

Ainsi, notre brochette d'aventuriers regagnait sa couche, sagement. La nuit quant à elle, ne fut pas des plus clémentes. Il semblerait que si Al Débaran ait voulu éviter de passer au cœur d'une tempête, le Requin Jaune a quand même dégusté quelques embruns, et pas des moindres. On parle bien ici de creux d'au moins 3 toises, et d'une pluie aussi lourde que froide. Autant dire que pour les novices de mer, ça n'a pas dû être du gâteau.

La matinée a pourtant l'air plus encline à laisser un peu de répit à nos aventuriers. La cloche du petit-déjeuner retentit, mais sûrement pas assez fort pour que les téméraires du dimanche puissent l'entendre de leur cabine.

Après tout, ils ont maintenant quartier libre pour mener leur enquête sur cette mystérieuse 23e corde, alors qu'importe s'ils ne se lèvent pas aux aurores et qu'il traînassent jusqu'à midi, non ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaylena

avatar


Divinité Steamer
Âge Âge : 21
Origines Origines : Sufokia
Compétences Compétences : Ingénierie, dékrokilliseuse
Messages Messages : 40

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   09.01.15 1:05


Un faible bruit émanant de l’extérieur semblait avoir réveillé Shaylena. Elle se levait lentement en se frottant longuement les yeux. Une fois une certaine lucidité retrouvée, elle enfila ses lunettes qu’elle avait pris le soin d’ôter la veille. Avec la pénombre qui régnait dans la cabine, il lui était difficile de distinguer si ses compagnons dormaient encore ou s’ils étaient pour certains, déjà sur les ponts. Elle s’extirpa silencieusement de son lit et pris la direction l’halo de lumière rectangulaire qui passait par le contour de la porte.

Après avoir soigneusement refermée la porte derrière elle, Shaylena parcourait les ponts pour sentir la brise matinale. Le regard évasif s’accrochant au Hauban , elle contemplait le ciel partiellement dégagé. A mesure qu’elle avançait, l’activité sur le pont ce faisait grandissante. L’équipage venait de quitter les tables, et entamait les taches nécessaires au bon fonctionnement du navire. D’un rapide coup d’œil la steameuse ne repéra aucun des aventuriers, s’ils étaient encore dans la couchette, elle les attendrait en écoutant ce qui se disait entre les matelots. Une nouvelle attaque avait-elle eu lieu pendant la nuit ?


______________________________
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom

avatar


Féminin Divinité Enutrof
Âge Âge : Septuagénaire
Origines Origines : Terra Amakna - Cidrerie du Rêve de Dragon
Compétences Compétences : Scribe, amatrice de thé et de tisane, hâbleuse
Messages Messages : 375

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   10.01.15 22:18

L’abondance de lumière toute relative résultant de l’ouverture de la porte de la cabine des mercenaires mit fin aux activités oniriques d’une Narhuitlalashishtom passablement reposée.

S’étirant de tout son court, puisque le terme « long » serait inapproprié, la vieillarde se redressa sur sa couchette, repoussant ses couvertures, et porta machinalement ses mains sur le haut de son crâne.
En quelques instants, elle redonna vie à son improbable chignon cendré et, tâtonnant dans la pénombre, s’empara de ses vêtements qu’elle enfila sans autre forme de procès. L’obscurité n’était pas totale, peu s’en fallait, mais elle ne distinguait de ses camarades d’infortune que des formes recroquevillées sur les couchettes voisines.

Après s’être frotté les paupières et s'être mordu l'intérieur des joues, la vieillarde saisit le sac qui lui faisait office d’oreiller et suivit le même chemin que la débrouillarde Shaylena.
Plissant les yeux sous le soleil matinal une fois parvenue sur le cinquième pont, le petit bout de femme entreprit de se diriger vers les cuisines, descendant d'un pont pour cela.
Une fois rendue sur les lieux, elle sortit de son bagage une outre et une théière. Transvasant le contenu de la première dans la seconde, elle demanda au cuisinier esseulé s’il était possible de lui emprunter son feu.

L’homme ronchonna, mais accéda à sa requête lorsqu’elle lui proposa de partager une partie de ses provisions personnelles. Lorsque l’infusion fut prête et servie aux deux occupants de la pièce, Narhuitlalashishtom questionna son hôte au sujet de ses habitudes sur le navire. Souriante, comme à l’accoutumée, elle l’écoutait marmonner, la garde du maître queux s’abaissant au fil des gorgées de liquide brûlant. La vieillarde orienta la conversation sur les tragiques évènements qui avaient frappé le navire. Qu’en pensait le cuistot ? Avait-il une théorie là-dessus ? De par son rôle crucial au sein de l’équipage, avait-il vu, entendu ou remarqué quoi que ce soit d’intrigant ?

Loin de se braquer, le chef s’épancha, ravi qu’on lui prête autant d’attention.
Une fois les tasses vidées, la fervente du Grand Avaricieux prit congé du maître des lieux et s’en alla déambuler le long des ponts. Interrogeant les matelots de quart au moment du drame, elle obtint leur témoignage en échange d’un bol de rhum chacun. L’alcool déliait les langues, en plus de les rendre pâteuses, et Narhuitlalashishtom s’en félicita, veillant toutefois à ce que ses petites tractations ne s’ébruitent pas.

Errant de-ci de-là, elle s’entretint avec les différents membres d'équipage qu’elle croisa. Renonçant à s’aventurer une nouvelle fois dans la soute à biscuits, elle décida de faire part de ses récentes découvertes à ses coéquipiers.
Les heures s’étaient succédé depuis son réveil, ils devaient être levés depuis belle lurette !

_____________________________________________
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Io-Plait

avatar


Masculin Divinité Iop
Âge Âge : 34
Origines Origines : inconnues
Compétences Compétences : Fauteur de trouble professionnel, combat a distance à l'arc, combat de mélée avec exclusivement l'épée, mais y répugne.
Messages Messages : 57

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   11.01.15 20:48

Il s'était levé peu avant l'aube, et s'était éclipsé en silence, il se dirigeait désormais sur le pont, ou il espérait assister au levé du soleil, c'était son petit rituel chaque matin, et il ne le manquerait pour rien au monde. Ce jour-là le spectacle n'était pas au rendez-vous, mais il aimait à oublier ses soucis le temps d'admirer la vue.

Le pont commençait à s'animer, il décida donc de chercher un endroit tranquille ou attendre ses compagnons tout en observant les alentours. Il s'attendait à voir arriver Shaylena, à qui il devait enseigné l'art du combat à l'épée mais ne la vit pas, il se doutait qu'elle serait une fine lame uniquement quand les pichons auront une tête, mais ne pensait pas qu'elle abandonnerait avant même d'avoir commencé. Il la vit finalement sortir d'un air distrait, et elle s'approcha de lui sans même s'en rendre compte. 


« Tu es en retard ! »

HRP:
 


Trop fatigué pour être fatigué.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   12.01.15 22:59

Certains s’étaient levés tôt pour profiter de la journée, d’autres pour pouvoir profiter du peu de calme dont ils pouvaient disposer sur ce navire. La cohabitation n’avait rien de facile : sur terre ferme, il était possible d’avoir un petit moment pour soi-même, un moment où l’on pourrait se rendre dans un lieu que personne ne connaissait juste pour pouvoir être seul un moment. Mais sur ce bateau... Comment pouvait-on trouver un peu de calme ?

Ifreann, elle, avait trouvé la solution : elle flemmardait simplement dans son lit, comme à ses habitudes à vrai dire. La couchette s’était avérée être trop petite pour elle, mais cela ne l’avait pas pour autant empêchée de dormir. Elle avait connu pire situation ! Ainsi, les pieds sortant du lit et accessoirement de sous la couette et un bras pendu dans le vide, la Mutsou prolongeait sa nuit de sommeil, la bouche ouverte, exposant à qui voulait le voir ses crocs, sa langue, sa glotte et en bonus sa bave qu’elle ravalait de justesse quand elle sentait que celle-ci se préparait à s’évader de sa bouche.

Ce fut finalement un mauvais rêve qui la tira de ses pensées. Un rêve sans queue ni tête où elle voyait des chiffres de dessiner en blanc sur le sol avant de prendre vie pour danser et finalement lui lacérer la peau. Il lui semblait aussi avoir vu sa famille, ou tout du moins certains membres de celle-ci. Mais dans son cauchemar, ils s’étaient soudainement mis à fondre pour provoquer un raz-de-marée. Quelque chose de bien étrange... Passant ses doigts sur les commissures de ses lèvres pour parer à une éventuelle présence de bave séchée, Ifreann, assise sur son lit, regarda autour d’elle. Elle ignorait totalement l’heure qu’il était et à vrai dire, elle n’avait pas envie de le savoir. Mais à en voir la plupart des couchages vides – mis à part celui de Zoha –, la matinée devait déjà bien être avancée.

If’ profita de l’absence de ses compatriotes pour se hisser hors du lit et enfiler rapidement ses vêtements qu’elle avait posés dans le coin de la pièce, c’est-à-dire entre son oreiller et le mur. Elle poussa un soupir à l’idée de passer une nouvelle journée à bord d’un bateau hanté et prit la direction de la porte pour remonter à la surface. Qui sait, peut-être qu’ils allaient bientôt atteindre l’île de Moon où on les relâcherait tranquillement.

Son principal objectif aurait été, en temps normal, de se rendre à la cuisine pour y déjeuner avant toute autre chose, mais elle n’avait étonnement pas faim. Elle préférait pour l’heure se nourrir de la fraîcheur du temps et du vent qui l’apaisait et elle s’assit contre le bastingage contre lequel elle laissa reposer sa tête. Dans son analyse passive, elle vit défiler de nombreuses personnes et s’amusa à les détailler du regard. Certains, trop concentrés sur leurs tâches, n’avaient même pas daigné poser les yeux sur elle – pourtant son visage pouvait en interpeller quelques uns... D’autres, qui semblaient moins sûrs d’eux, regardaient furtivement les alentours, comme s’ils s’attendaient presque à ce que quelque chose leur tombe dessus. Progressivement, Ifreann délaissa les matelots pour se laisser aller à ses pensées qui les menèrent à sa famille, au parchemin qu’elle devait lui envoyer. Alors qu’elle s’apprêtait à s’appuyer sur sa main pour se relever et réaliser ce à quoi elle songeait, une ombre s’abattit sur elle. Surprise, elle s’arrêta dans son mouvement et releva les yeux : un petit marin, court sur patte et dont le ventre, trop gros, ne pouvait être totalement dissimulé par son haut, se balançait très lentement d’un pied à l’autre en la dévisageant. Ses yeux, presque globuleux, lui rappelèrent une soupe qu’elle avait du goûter durant l’un de ses nombreux voyages et elle faillit inaugurer cette journée par une nouvelle offrande à la mer. Cependant, elle se ressaisit, ravala sa salive et se contenta de lui sourire, bien qu’elle soit mal à l’aise.

- Oui ? demanda-t-elle finalement, remarquant que l’homme ne semblait pas vouloir déclarer quelque chose. T’voulais m’demander que’qu’chose ? compléta-t-elle en remarquant qu’il ne décrochait toujours pas de mots.
- Au port. Au port. Auport auport auport, fit-il alors tandis que la surprise d’Ifreann ne faisait que croître.
- Quoi au port ? On mange du porkass c’midi c’ça ? T’veux rentrer chez toi ? Ouais moi aussi.
- Au port, au port, continua l’homme en faisant des gestes de bras.

Bloquée par cet étrange énergumène et ne sachant pas comment y échapper, la Mutsou chercha quelque chose du regard qui pourrait l’aider à se sortir de cette malencontreuse situation. Un seau, non... Un tonneau, non... Un balais ? A moins de lui frapper dessus avec, non... C’est alors qu’elle vit passer la petite Narhuit et qu’elle se souvint qu’elle n’avait pas encore eu l’occasion de lui parler de la chose qu’avait glissé le disciple d’Ecaflip dans son sac.

- Eh Narhuit’ ! lança-t-elle en faisant un grand mouvement de bras. Viens par ici deux s’condes !
_____

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom

avatar


Féminin Divinité Enutrof
Âge Âge : Septuagénaire
Origines Origines : Terra Amakna - Cidrerie du Rêve de Dragon
Compétences Compétences : Scribe, amatrice de thé et de tisane, hâbleuse
Messages Messages : 375

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   13.01.15 20:27

« Eh Narhuit’ ! lança Ifreann en faisant un grand mouvement de bras. Viens par ici deux s’condes !

Ah, ça ! Comment la septuagénaire avait-elle pu louper sa compagne démesurée ? Celle-ci semblait s’être fait un nouvel ami : un p’tit gros qui hochait la tête et postillonnait en scandant les deux seuls mots dont devait être constitué son vocabulaire.

Narhuitlalashishtom répondit à l’appel par un sourire et se dirigea vers la Mutsou. Ifreann en profita pour fausser compagnie à son « interlocuteur » et couvrit le reste de la distance qui les séparait encore.

« Justement, je vous cherchais, vous et les autres ! »

S’assurant que le matelot adipeux ne l’avait pas suivie, la tatouée s’apprêta à ouvrir la bouche, mais la vieillarde fut plus vive.

« J’ai fait un petit tour des lieux, ce matin, et, à travers le charabia des uns et le galimatias des autres, j’ai pu apprendre quelques menus informations qui sont loin d’être tout à fait inintéressantes...

Remontant le fil de ses souvenirs, la septuagénaire poursuivit :

« J’ai commencé par boire une tisane avec Bétel Jeuse, le cuistot, et j'en ai profité pour lui demander des  détails sur la nuit dernière. Le bougre s'est montré assez évasif. Sa théorie reprenait l'idée d’une « malédiction surnaturelle », ce qui ne nous avance guère. Selon lui, le nombre 23 est une chose dont on ne doit pas rire. La belle affaire ! Toutefois, il semblait prendre les évènements avec un soupçon de… de légèreté, disons. Un peu dans la veine du dicton « On n'a qu'une vie », si l’image est assez parlante. Il affirme n’avoir rien vu ou entendu de particulier lors de la fameuse soirée, puisqu'il était, toujours selon ses dires, affairé à « nettoyer ses cuisines comme à son habitude » lors du dîner. »

Le petit bout de femme s’interrompit, mais pas assez longtemps pour permettre à sa compagne de placer un mot.

« Pourtant… Pourtant… C’est étrange, il faut croire que je n’étais pas suffisamment réveillée, mais… Je viens de me rendre compte que les cuisines exhalaient encore cette odeur pestilentielle qui nous a soulevé le coeur, je ne crois pas prendre trop de risques en affirmant ceci, lors de notre visite guidée. Soit ce Bétel Jeuse a une conception toute personnelle du nettoyage, soit ses déclarations sont sujettes à caution. Les remugles qui s'échappent de son antre ne peuvent, en aucun cas, émaner des restes brûlés des mets qui ont été servis à table. »

Narhuitalashishtom pensait tout haut, revivant les évènements au fur et à mesure. Si cela pouvait s’avérer déstabilisant, Ifreann donnait l’air de suivre sans aucune difficulté.

« Ah, tant que j’y songe ! Il ressort des racontars des matelots que la plupart des membres de l’équipage sont nouveaux à bord, comme nous le savons déjà, et passablement intimidés par la tournure que notre traversée vient de prendre. Les hommes du bord coopèrent facilement. Oui, ils sont vraiment enclins à aiguiller les enquêteurs que nous sommes devenus... par la force des choses. Ils avaient presque l'air « libérés », voire carrément délivrés, de pouvoir se confier. C'est dire ! Pragmatiques dans l’ensemble, une remarque est régulièrement revenue dans leurs commentaires et leurs déclarations : « Quelle est la chose qui a pu mettre un corps dans un tel état et, surtout, où est-il passé… ce fichu cadavre ? »

Sur cette question se tarit enfin le flot de paroles tout droit sorti de la gorge de l’adoratrice d’Enutrof. Narhuitlalashishtom, avide, guettait la moindre réaction sur le visage de la Mutsou. Se tordant le cou, par la même occasion.

« Mais je parle, je parle... Vous vouliez me dire quelque chose, ma chère petite ? »
______________________________________________________________
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Io-Plait

avatar


Masculin Divinité Iop
Âge Âge : 34
Origines Origines : inconnues
Compétences Compétences : Fauteur de trouble professionnel, combat a distance à l'arc, combat de mélée avec exclusivement l'épée, mais y répugne.
Messages Messages : 57

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   14.01.15 22:33

« Maintenant que tu es la, nous pouvons commencer. »


Sur ces mots, il banda son arc, et, sans avertissement préalable, la tint en joue. La jeune femme prise au dépourvu n'eu que le temps de prendre une expression à mi-chemin entre l'étonnement et la peur. Après quelques secondes il détourna son tir vers le haut du mât. Puis lui tendant des poids, il lui dit :


« Pour commencer, décroche la flèche ! Et mets en un à chaque bras. » 



Marmonnant quelque chose qu'il ne comprit pas, elle commença son ascension.. et retomba magistralement sans même être monté de deux mètres. Il la fit recommencer plusieurs fois de suite, et sombra finalement dans ses souvenirs de la nuit passée, alors que tout le monde avait rejoins sa cabine. Quel était ce mauvais pressentiment, et surtout, quels étaient ces bruits de pas sur le pont, alors qu'il était censé être seul? Après un long moment de réflexion inutile, il lança :


« Dégaines ton épée ! tu continueras tes tentatives plus tard, il ne s'agirait pas de t'épuiser dès le début. Attaques moi comme tu l'entends. Mais prends quand même garde à ne pas te blesser. »


il ramassa quand à lui un balai qui traînait sur le pont et le cassa pour donner la longueur d'une épée. Comme il s'y attendait, le niveau de son "apprentie" était ridicule, il commença donc par lui inculquer les bases.

« Pour commencer détends-toi, sinon tu ne pourras te battre convenablement, ensuite, ta garde, tu n'es pas obligée de bloquer chaque coup, parer c'est dévier le coup plutôt que de le bloquer, et aussi éviter le coup plutôt que le dévier. Concentre-toi, si j'étais ton ennemi tu serais déjà morte quatre fois. Mais sache que si tu ne sais que parer, cela ne sers à rien, puisque si tu n'attaques pas, tu iras inévitablement vers ta défaite. Mon vieux disait souvent pendant mon entrainement « Sois plus violent que le cours du torrent ! sois plus puissant que les ouragans ! Sois plus ardent que le feu des volcans ! » Tu devrais peut-être suivre son conseil. »

De longues heures passèrent, durant lesquels ils alternèrent entre plusieurs exercices de maniement et de renforcement. Elle se remettait à l’épreuve de la flèche, soit la plus difficile qu'il lui imposait. Il se trouva un petit coin ou se mettre à l'aise pour l'observer, et peu après il entendit plus qu'il ne vit un marin parlant avec.. la grande femme ! Mais ses paroles étaient incompréhensibles, et le iop se réjouit d'être hors de vue de ces deux-la. Puis arriva la vieille femme, il n'entendit pas grand-chose de son monologue, mais il comprit tout de même la dernière phrase « Quelle est la chose qui a pu mettre un corps dans un tel état et, surtout, où est-il passé… ce fichu cadavre ? »


La mutsou répondit quelque chose, mais le iop n'écoutait plus, il expliqua : 


« Pour ce qui est de ce qui a pu mettre ce corps dans cet état, il y a quelques possibilités, mais elle ne sont pas cohérentes sur un bateau, donc je ne m'avancerais pas la dessus, en revanche tout le monde sait que quand un marin meurt en mer, son corps retourne a la mer. Enfin, laissez Shaylena s’entraîner, elle à fait plus de progrès que je ne le pensais, même si c'est infime. »

HRP:
 


Trop fatigué pour être fatigué.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaylena

avatar


Divinité Steamer
Âge Âge : 21
Origines Origines : Sufokia
Compétences Compétences : Ingénierie, dékrokilliseuse
Messages Messages : 40

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   16.01.15 22:16

Voilà maintenant des heures que Shaylena s’appliquait à suivre les conseils de son instructeur.  Elle ne semblait pas progresser,  ce qui pouvait être prévisible, l’habilité physique n’étant pas son fort. En acceptant  l’entrainement à l’épée d’Io-Plait,  elle espérait surtout en apprendre plus sur ce denier. Ce ne fut que très peu le cas, mis à part une citation de son père, il ne dévoila pas grand-chose de lui-même. Ce qui était normale après tout, s’il avait des choses à dévoiler pour l’heure c’était des techniques de maniement d’épées.

Tandis qu’elle essayait une énième fois d’escalader le mât, son professeur semblait s’éloigner pour rejoindre une discussion. Des quelques mètres qu’elle avait réussi à grimper, la steameuse distinguait la mutsou, l’énutrof  et un petit matelot rondelet, cependant elle n’entendit mot de ce qui se disait et décida donc de redescendre  pour aller les rejoindre.  Sa dernière ascension était bien plus réussie que les autres elle. Hélas prise de confiance devant ce nouveau record,  elle  était moins attentive et tomba sans pouvoir totalement amortir sa chute.  De l’addition de hauteur à laquelle elle se trouvait et des poids présent à ses bras, résultait un poignet cassé. Le vacarme causé par la chute ne semblait pas avoir passé inaperçus.

Afin d’assurer ses compagnons, Shaylena feignit avec sourir :

« Sha va, sha va, je n’ai rien ! Je crois en avoir assez  fait pour aujourd’hui. »

Se relevant d’une main et tenant l’autre derrière son dos, elle rejoignit le groupe qui s’était formé, il était temps de s’atteler à leur mission.  Mais la maladroite bricoleuse, n’avait pour l’heure rien exploré, occupé par son entrainement, elle allait donc écouter ce qui se disait.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   22.01.15 13:31

Loin d’elle l’idée de se servir de Narhuit comme échappatoire, Ifreann n’avait pas pu, malgré tout, dissiper son soulagement. L’homme n’avait rien d’effrayant ni de méchant en soi pour le peu dont elle en avait vu, mais il semblait bien assez frappadingue pour éviter d’être en sa compagnie. D’autant plus avec les temps qui couraient...

Après s’être un peu écartées du bastingage, à la recherche d’un endroit un peu plus calme et où il n’y aurait potentiellement pas d’oreilles indiscrètes, la petite vieille commença son discours. Au départ, Ifreann n’osa pas lui annoncer qu’elle venait tout juste de se réveiller, c’est pourquoi elle se contenta de rester silencieuse, bien attentive aux propos de la disciple d’Enutrof. Contrairement à ce qu’elle avait cru lorsqu’elle avait mis les pieds pour la première fois sur ce bateau, Narhuit ne croulait pas sous le poids des années : elle était encore très dynamique, peut-être plus dynamique que ses trois compatriotes réunis. Ifreann ignorait ce qu’avaient fait les autres de leur matinée, mais en tout cas, elle, elle n’avait pas cherché d’indices. Et paradoxalement, elle voulait en finir au plus vite... Il était peut-être temps qu’elle laisse un peu de côté la grâce matinée pour cela.

Du coin de l’oeil, très distraitement, If’ avait perçu la présence de Io’. Elle ne s’en était pas plus souciée que ça, absorbée dans le discours de Narhuit qui prit finalement fin. Sa question, tellement inattendue, la laissa sur le carreau. Elle qui s’apprêtait à lui donner son avis sur la situation, on venait de lui rappeler qu’initialement, c’était elle qui avait interpellée la petite protégée de l’Avaricieux. Que voulait-elle lui dire déjà ?... Ah, oui ! Mais son temps de réflexion trop long, ce fut le disciple du grand barbare qui prit la parole à sa place.

- Pour ce qui est de ce qui a pu mettre ce corps dans cet état, il y a quelques possibilités, mais elle ne sont pas cohérentes sur un bateau, donc je ne m'avancerais pas la dessus, en revanche tout le monde sait que quand un marin meurt en mer, son corps retourne a la mer. Enfin, laissez Shaylena s’entraîner, elle à fait plus de progrès que je ne le pensais, même si c'est infime.

Ifreann cligna des yeux. Elle ne voyait pas ce que Shaylena venait faire dans l’histoire, ça n’avait décidément aucun rapport ! Et puis, elle n’avait jamais eu l’intention de la déranger dans son entraînement... Un bruit sourd, d’ailleurs, lui fit tourner la tête. Elle ne fut qu’à moitié surprise de trouver la promise à Okapodas au sol, deux poids accrochés à ses bras. Elle l’avait échappé laide, pour sûr ! Si elle avait pris ça sur la tête... La Mutsou était d’avis que ce n’était pas le moment pour améliorer ses capacités physiques. Ils avaient déjà à faire, et plus vraiment de temps pour autre chose. Reposant alors les yeux sur la mamie au sac bavard, Ifreann put enfin lui dire ce qu’elle avait à lui dire :

- Le poilu d'la cale a glissé un truc dans ton sac, hier. Tu f’rais mieux d’regarder. Ca nous guid’ra peut-être sur ce qui se trame ici.

Inspirant profondément, elle rajouta :

- J’irai parler au cuistot, entre appréciateurs de bouffe on devrait trouver un accord. J’voudrais savoir c’qu’il cuisine vraiment... Et pour qui.

_____

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom

avatar


Féminin Divinité Enutrof
Âge Âge : Septuagénaire
Origines Origines : Terra Amakna - Cidrerie du Rêve de Dragon
Compétences Compétences : Scribe, amatrice de thé et de tisane, hâbleuse
Messages Messages : 375

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   22.01.15 20:02

« Le poilu d'la cale a glissé un truc dans ton sac, hier. Tu f’rais mieux d’regarder. Ca nous guid’ra peut-être sur ce qui se trame ici. »

Le poilu ? Dans son sac ? Son bagage ? A elle ?
Narhuitlalashishtom n’en croyait pas ses oreilles.

« J’irai parler au cuistot, entre appréciateurs de bouffe on devrait trouver un accord. J’voudrais savoir c’qu’il cuisine vraiment... Et pour qui. »

La petite bonne femme fit glisser sa besace sur le bois du pont et s’affaira sur la boucle de métal qui en empêchait l’ouverture.

« Dans mon sac… Dans mon… Ah ! »

Brandissant triomphalement le feuillet du Quartier-Maître, elle le déplia et le lut d’une traite avant de le faire passer à ses voisins. Les sourcils froncés, elle marmonnait :

« Une fois à terre ? Un fois à terre ? Autant dire que ce n’est pas demain la veille… Cela signifierait-il que nous sommes susceptibles de survivre aux évènements qui se déroulent sur ce vaisseau ? En voilà une bonne nouvelle ! Enfin, ne mettons pas la charrue avant les Tabis... »

Reportant son regard sur la Mutsou, Narhuitlalashishtom sourit et déclara :

« Eh bien, puisque vous comptez cuisiner Bétel Jeuse à votre façon, je m’en vais toucher deux mots à ce fameux Régulus. ‘m’est avis que le greffier en a gros sur le cœur et que vider son sac lui ferait du bien. Toute nouvelle information est la bienvenue, on n’est jamais trop aidé ! »

Après un bref salut en direction de l’archer et de Shaylena, elle lança, tout en s’éloignant :

« Bon entraînement à vous deux, si vous trouvez le courage de vous y remettre ! »

Désormais coutumière des lieux, Narhuitlalashishtom trouva son chemin dans les entrailles du navire. Les odeurs l’assaillaient, l’aération se faisait de plus en plus discrète et ses petits pieds, aussi nus que fripés, la conduisirent à destination. La pénombre des lieux ne lui faciliterait pas la tâche pour retrouver le matou, mais elle comptait sur la faculté du félin à la débusquer, elle.

« Nous y revoici. Et pas d’entourloupes, cette fois, dit-elle en tapotant le fond de son barda. »
___________________________________________
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Io-Plait

avatar


Masculin Divinité Iop
Âge Âge : 34
Origines Origines : inconnues
Compétences Compétences : Fauteur de trouble professionnel, combat a distance à l'arc, combat de mélée avec exclusivement l'épée, mais y répugne.
Messages Messages : 57

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   22.01.15 20:46

Quelques instants après que la disciple de l'Avaricieux se soit éloignée, le iop se détourna d'Ifreann pour s'adresser dans un murmure à Shaylena :

« Tu devrais peut-être aller soigner ton poignet avant que ça n'aggrave, je vais quant à moi poser quelques questions. »


Et il s'éloigna en direction de la barre, il avait quelques questions à poser au vieux Tim' sur les événements de la veille. Il obtint quelques réponses assez intéressantes, puis il déambula un peu partout. Ses pas le ramenèrent devant la cabine sans qu'il ne s'en rende compte, il décida donc d'entrer, après tout si quelqu'un devait être le mieux renseigné sur ce bateau, c'est bien le capitaine, et il n'était pas convaincu de ce qu'il avait dit a ses compagnons quelques dizaines de minutes plus tôt. Il frappa doucement, pas de réponse, il frappa de nouveau et un faible « Entrez ! » lui répondit, il ouvrit la porte, vit le capitaine, alla dans sa direction, et sans se faire prier cracha le morceau.


« Je ne pense pas que vous nous ayez tout dit hier, que cachez-vous? Qu'est-ce que vos marins ne doivent pas entendre? Si vous voulez réellement que nous trouvions la cause de vos soucis, il faudra tout bonnement me faire confiance, la conversation qui a lieu en ce jour n'arrivera jamais aux oreilles de vos moussaillons, Djaul en soit témoin, les seuls personnes qui seront mises au courant sont les personnes dont vous avez louer les services. Une dernière chose, je veux examiner le corps ! »



Pour appuyer ses propos il sorti son arc pour que le capitaine puisse le contempler dans toute sa splendeur. Il ne s'attendait pas à ce qu'il comprenne la signification de ce qu'il voyait, mais il aimait montrer à quel point cet arc était unique.

HRP:
 


Trop fatigué pour être fatigué.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibelius
MJ
MJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 35
Origines Origines : Peuple Lenald
Compétences Compétences : Cuisine, bâton, susciter de la pitié
Messages Messages : 1083

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   22.01.15 21:47

« Nous y revoici. Et pas d’entourloupes, cette fois, dit-elle en tapotant le fond de son barda. »



Les propos de la septuagénaire résonnèrent dans la soute à biscuit avant de se faire absorber par les boiseries vieillies. Le seul répondant auquel elle dut faire face furent quelques grincements pincés, et quelques petits entrechoquements métalliques provenant du fond de la pièce.

A priori, Régulus n'était pas là.

La seule chose d'intéressante que le vieux Timothée apprend à Io-Plait, c'est que même les plus vieux briscards peuvent encore prendre des cuites monumentales dès le 1er soir de navire. Le pauvre roupillait peinard dans sa cabane entre bouteilles à moitié vides, et certaines éclaboussures aux origines douteuses.

Peut-être essayait-il d'oublier quelque-chose... ou bien c'était juste un matelot comme les autres.




Dernière édition par Sibelius le 22.01.15 22:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al Débaran
PNJ
PNJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 48
Messages Messages : 11

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   22.01.15 22:14

Alors que le Capitaine était affairé à corriger son itinéraire en fonction des déviations de la nuit passée causées par la tempête, on toqua à la porte de sa cabine. Naturellement, imaginant Chi Sygni débouler avec quelques mauvaises nouvelles sous le bras, il murmura dans sa barbe un « Entrez » à peine intéressé.



« Je ne pense pas que vous nous ayez tout dit hier, que cachez-vous? Qu'est-ce que vos marins ne doivent pas entendre? Si vous voulez réellement que nous trouvions la cause de vos soucis, il faudra tout bonnement me faire confiance, la conversation qui a lieu en ce jour n'arrivera jamais aux oreilles de vos moussaillons, Djaul en soit témoin, les seuls personnes qui seront mises au courant sont les personnes dont vous avez louer les services. Une dernière chose, je veux examiner le corps ! »


Al Débaran, bien qu'un peu surpris intérieurement par la qualité de son hôte, ne daigna pas relever la tête de sa carte pour lui faire face. Après un silence d'une dizaine de secondes, et quelques calculs savants marmonnés dans une barbe de 2 jours, il prit tout de même la peine de lui répondre.

« Bonjour Monsieur Plait. Peut-être ne l'auriez-vous pas remarqué au cours de votre visite du Requin Jaune, mais vous êtes ici dans la cabine du Capitaine. Capitaine à qui les personnes se trouvant à bord doivent un certain respect, cela passe, Monsieur Plait, notamment par les plus élémentaires formules de politesse et de bienséance que même les marins les plus décérébrés de ce monde savent encore prononcer. »


« Quant à vos propos, ils sont aussi confus qu'abscons, permettez-moi de vous demander de vous expliquer clairement, c'est à n'y rien comprendre. »



« Par ailleurs, je vous défendrais, en toute amitié, de jurer par Djaul sur mon navire, et vous conseille vivement de ranger votre arme d'où elle vient, je pourrais, à m'y méprendre, y voir une menace qui n'existe pas. »

Le capitaine transforma son agacement en indifférence, et se remit à ses problématiques de navigation en ignorant le disciple Iop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom

avatar


Féminin Divinité Enutrof
Âge Âge : Septuagénaire
Origines Origines : Terra Amakna - Cidrerie du Rêve de Dragon
Compétences Compétences : Scribe, amatrice de thé et de tisane, hâbleuse
Messages Messages : 375

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   23.01.15 13:13

Se raclant la gorge avant de se balancer d’avant en arrière sur la pointe de ses petons, Narhuitlalashishtom tourna la tête de droite à gauche puis de haut en bas sans parvenir à apercevoir ne serait-ce que la queue d’un Quartier-Maître Ecaflip.
Pour faire bonne mesure, elle entreprit de fouiller les lieux sans que l’amer constat qui était le sien ne soit modifié pour autant.

« A priori, le malotru n’est pas là. »

Qu’à cela ne tienne, la petite vieille remonta vers la surface, laissant s’estomper derrière elle les remugles des entrailles du vaisseau.

Chaque fois qu’elle croisa un membre de l’équipage, l’ancêtre s’enquit de la localisation de ce matou mité de Régulus, allant jusqu’à rallonger son trajet en multipliant les détours.
Glanant quelques réponses, ici et là, elle jugea qu’une visite des cabines réservées aux quartiers-maîtres ne serait pas inutile. L’objet de son intérêt s’y trouvait peut-être…

Ne faisant ni une ni deux, Narhuitlalashishtom mit fin à ses déambulations au niveau de la plateforme de poulaine pour obliquer vers la poupe lointaine et ses cabines encore inconnues.

« C’est r’parti pour un tour… »

______________________________________________
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   25.01.15 15:10

Les cuisines semblaient vides lorsqu’Ifreann y pénétra. L’obscurité y régnait en force, la seule lumière permettant d’y voir un peu clair étant celle du Soleil qui léchait le pont du bateau.

- Hou houuu ?... Y’a quelqu’un ?

Ce n’était pas dans son habitude d’y aller progressivement, avec méfiance, comme semblait le laisser percevoir sa voix. Mais au  vu des événements et de sa délicate situation – condamnée à rester sur ce Trois-Mâts pour une durée indéterminée –, la jeune femme préférait largement couvrir ses arrières. Elle esquissa quelques pas vers l’avant, prenant soin de rester dans le cadre lumineux que formait l’entrée. Visiblement, personne. Ou alors, cette personne, quelle qu’elle soit, ne daignait pas lui répondre pour une raison mystérieuse.

Partant du principe que la pièce était vide, Ifreann eut alors tout le loisir de constater que Narhuit avait raison sur une chose déjà : l’odeur qui se dégageait des cuisines. Elle qui, chez elle, avait pris l’habitude d’apprécier les effluves qui en sortaient, un bon repas cuisiné par l’une de ses filles ou sa compagne, elle n’avait pas cette même envie de déguster quoi que ce soit ici-même, loin de là ! La Mutsou grimaça de dégoût, plissant le nez pour tenter d’atténuer ce qu’elle sentait, mais ne recula pas. Par chance, elle parvint à trouver une lampe à huile posée sur le plan de travail au fond des cuisines. Curieux, d’ailleurs, que cette chose ait été laissée là ; c’était toujours utile, la preuve en était. La deuxième étape, c’était le feu. A tâtons, elle chercha quelque chose qui pourrait ressembler à une boîte d’allumettes ; elle ne la trouva guère plus loin, contre un bocal qui contenait a priori des cuillères en bois. Là, voilà, elle y voyait mieux, beaucoup mieux.

Les cuisines étaient effectivement plutôt sales, à en voir les tâches sur le sol et sur le plan de travail. Un autre point que souleva Ifreann : comment le repas avait-il pu être si délicieux et si bien présenté la veille alors que l’état de cette pièce était loin d’être digne de ce dernier ? Est-ce que ce qu’ils avaient mangé avait réellement été cuisiné dans cet endroit ? Fronçant des sourcils, la femme aux yeux rouges continua, de plus en plus douteuse, ses recherches en ouvrant quelques placards dans lesquels elle ne trouva que des fournitures, des boîtes diverses et variées, des épices et un bocal de sauce au poivre. Rien de très suspect. Mais alors, d’où venait l’odeur ?!  

Se fiant à son odorat – et acceptant à contrecœur de se concentrer sur les effluves nauséabondes des cuisines –, Ifreann tenta de suivre une piste. Peut-être que celle-ci mènerait à une autre cuisine cachée, à un lieu que personne ne connaissait... Elle aurait vraiment préféré discuter avec le maître de ces lieux plutôt que de mener son enquête seule ici. Mais pas le choix, il fallait qu’ils s’activent s’ils voulaient en finir au plus vite avec cette fichue « malédiction ».

_____

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Io-Plait

avatar


Masculin Divinité Iop
Âge Âge : 34
Origines Origines : inconnues
Compétences Compétences : Fauteur de trouble professionnel, combat a distance à l'arc, combat de mélée avec exclusivement l'épée, mais y répugne.
Messages Messages : 57

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   26.01.15 22:19

L'agacement du capitaine eu pour effet d'amuser le disciple de Iop, ce dernier laissant les minutes s'écouler en regardant la maître de bord à ses calculs, sans même prendre la peine de s'excuser ou de ranger son arc. Puis, sans préavis aucun : 

« On peut dire qu'il sait parler hein ! »


Io' devina la surprise du capitaine avant même qu'il ne la laisse percer, il ne lui laissa guère le temps de se remettre en prenant finalement la parole :


« Je vous l'ai dit, je ne ferais jamais dans la subtilité, et je puis vous assurer que je n'ai pas oublier les règles de politesses élémentaires, seulement je n'ai guère l'intention de perdre mon temps en politesses inutiles, le temps est tout simplement précieux. »



« Ceci étant dit, puisque vous trouvez mes propos confus, je vais être plus clair. Voulez-vous réellement que nous trouvions la cause de cette "malédiction" ou la situation n'est pas aussi désavantageuse que vous vouliez vraiment nous le faire croire. Si la réponse est oui, dites tout ce que vous savez, il est presque impossible que vous ayez si peu d'informations en 2 ans. »



« Sachez, mon capitaine, qu'il faut faire plus attention aux personnes que vous laissez monter à bord si vous voulez éviter le désagrément d'entendre quelqu'un jurer par Djaul sur votre navire. Cependant, je ferais un peu plus attention à l'avenir. »


« Il n'y a aucune menace dans le fait que je sorte mon arme en votre présence, si je voulais vous menacer je l'aurais fait bien plus explicitement, et je n'ai aucune raison de le faire. »


Jugeant préférable de s'arrêter ici, et pensant même être aller trop loin, il se tût, guettant la réaction du commandant.


HRP:
 


Trop fatigué pour être fatigué.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al Débaran
PNJ
PNJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 48
Messages Messages : 11

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   27.01.15 15:42

« Ceci étant dit, puisque vous trouvez mes propos confus, je vais être plus clair. Voulez-vous réellement que nous trouvions la cause de cette "malédiction" ou la situation n'est pas aussi désavantageuse que vous vouliez vraiment nous le faire croire. Si la réponse est oui, dites tout ce que vous savez, il est presque impossible que vous ayez si peu d'informations en 2 ans. »


Al Débaran se cala dans le fond de son fauteuil et jaugea le disciple Iop en se peignant les sourcils.



« Sachez que vous ne travaillez pas bénévolement, et que la prime qui vous serez reversée proviendra de ma main. Pensez-vous donc que j'aurai suffisamment de temps à perdre pour ne pas vous révéler avec exactitude tous les éléments en ma possession ? Non Monsieur Plait, je n'ai pas de temps à perdre. Moi, et l'équipage du Requin Jaune, sommes victimes de faits réels et vérifiables. Je vous demande de trouver puis d'éradiquer leur cause. Rapidement. »


Al Débaran se saisit d'une fourchette qui reposait non loin de son bureau.


« Sur ce. J'ai à faire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom

avatar


Féminin Divinité Enutrof
Âge Âge : Septuagénaire
Origines Origines : Terra Amakna - Cidrerie du Rêve de Dragon
Compétences Compétences : Scribe, amatrice de thé et de tisane, hâbleuse
Messages Messages : 375

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   27.01.15 16:44

Parvenue devant la cabine de Régulus, Narhuitalashishtom se heurta à un nouvel obstacle : la porte. Celle-ci était vraisemblablement fermée à clef. A croire que c'était une véritable manie sur ce bâtiment !

Collant une oreille contre le panneau de bois verni, elle tâcha de distinguer d'hypothétiques bruits venus de l'autre côté, mais elle en fut pour ses frais... Chou blanc pour sa feuille de chou !

Qu'à cela ne tienne, elle regarda par la serrure. Par chance, aucune clef n'y était logée et la petite bonne femme put distinguer le Quartier-Maître félin allongé sur sa couchette, tout bonnement en train de piquer un somme.

« Il ne serait pas déjà rond comme une queue de pelle, tout de même ? » soupira la septuagénaire.

Décidée, elle frappa contre l'huis, modulant la force de ses coups tout en allant crescendo. Le bougre se réveillerait bien à un moment donné... S'il ne dormait pas d'un sommeil éternel.
____________________________________
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhuitlalashishtom

avatar


Féminin Divinité Enutrof
Âge Âge : Septuagénaire
Origines Origines : Terra Amakna - Cidrerie du Rêve de Dragon
Compétences Compétences : Scribe, amatrice de thé et de tisane, hâbleuse
Messages Messages : 375

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   28.01.15 20:05

En réalité, il s'avéra que la porte n'était pas fermée à clef, mais simplement difficile à ouvrir. A force d’en frapper le panneau, Narhuitlalashishtom finit par la faire brusquement tourner sur ses gonds. Pour autant, Régulus ne bougea pas d'un poil.
A ceci près que le félin respirait bel et bien. Toutefois, le matou ne semblait pas en très grande forme.

Préférant s’enquérir de l’état du Quartier-Maître, la petite femme renonça à fouiller les effets du greffier au préalable. Elle pourrait toujours y revenir plus tard, après tout, il ne s'agissait que d'une caisse posée près du couchage de Régulus.

S'étant penchée sur le disciple d’Ecaflip, la septuagénaire put remarquer que celui-ci était fiévreux.

« Allons bon, un malade de plus à bord… »

En le secouant un peu, l’indisposé revint à lui. Narhuitlalashishtom lui sourit et déclara d’une voix rassurante :

« La porte n’était pas fermée, tranquillisez-vous. Là… Là, c'est Narhuitlalashishtom… Vous n’avez pas l’air en forme, je serai donc brève. A quoi faisiez-vous allusion dans le message que vous avez glissé dans mon… sac ? Expliquez-moi... Expliquez-vous. Doucement, restez sous votre couverture. »

Tirant une serviette de son sac, Narhuitlalashishtom en humidifia le tissu et plia le tout avant de le déposer sur le front du matou et d'en nettoyer la sueur qui y perlait.

Avant la fin de la réponse du Quartier-Maître, le petit bout de femme avait secoué l'oreiller et la couverture de celui-ci avant d’aérer la petite cabine. Ses bonnes actions effectuées, elle revint se placer au chevet du malade, lui proposant une décoction sortie, elle aussi, des tréfonds de son bagage.

Attendant que ses plantes fassent effet, elle chantonna d’une voix douce :

« Fais dodo, mon petit chaton,
Fais dodo, tu f’ras des ronrons.
Sygni est en haut,
I'guette la grande eau,
L’cap’taine est en bas,
I'veille sur ses gars.
Fais dodo, Régu’ mon chaton,
Fais dodo, tu f’ras des… ronrons.
»

____________________________________________
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar


Féminin Divinité Féca
Âge Âge : Plus de dix mille ans, mais une trentaine d'années physiquement.
Origines Origines : Création du dieu mineur Talhian. Vue à Gisgoul pour la première fois.
Compétences Compétences : Forgeuse - possède une bonne force physique mal utilisée - maîtrise moyennement la magie Mutsou
Messages Messages : 176

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   29.01.15 13:19

Ifreann tourna en rond pendant un bon moment, reniflant bruyamment. Les odeurs, nombreuses et puissantes, la mettaient en déroute. Impossible de trouver une piste, impossible de savoir sur quelle odeur elle devait davantage se concentrer, laquelle la mènerait à un indice concret. Dans un soupir, la femme s’empara de la lampe à huile et se déplaça un peu plus loin.

Un « sploutch » et une sensation étrange sous le pied droit l’obligea à river son regard au sol, dirigeant la lumière vers celui-ci pour mieux voir : elle venait de marcher dans une étrange bouillasse dont elle ne voulait connaître l’origine et elle s’apprêtait à relever les yeux pour refréner son envie de vomir lorsqu’une autre tache, plus petite mais de couleur plus vive, attira son attention. Prudemment, comme si celle-ci pouvait à tout moment lui bondir dessus, Ifreann esquissa quelques pas – trainant du pied droit pour tenter de se débarrasser de la texture accrochée à sa bottine – et se pencha légèrement. Elle cligna des yeux. Elle ne voulait pas faire de conclusions hâtives, mais cela ressemblait fortement à du sang. A du sang qui était loin d’être coagulé. C’était donc tout frais.

Vérifiant les alentours – chose à laquelle elle n’avait pas pensé depuis plusieurs minutes –, la Mutsou s’accroupit et s’inclina en avant pour prendre connaissance de l’odeur de la trace. Elle se focalisa dessus et se redressa. Elle hésita un instant, dut plusieurs fois faire de son mieux pour ignorer les autres effluves qui se dégageaient de l’insalubrité de la cuisine et finalement, elle parvint à trouver quelque chose. Et ce quelque chose... La menait hors de la cuisine. Visiblement, le problème n’était pas que là.

Ifreann délaissa la pièce et l’odeur lui apparut soudain comme une révélation. L’air marin l’aidait à y voir plus clair... Au sens figuré, bien entendu. En plus de son odorat, certaines traces de sang encore à peine visibles l’aidèrent dans son enquête. Cependant, elles ne la menèrent pas plus loin : les nombreux passages avaient effacé toute piste supplémentaire. Elle ne pouvait plus que compter sur un seul de ses sens et rester concentrée sur l’odeur faiblissant du sang.

Arrivée devant un des trois mâts du bateau – le plus grand, d’après elle –, elle perdit toute piste. Elle ravala un grognement et leva la tête avant d’écarquiller les yeux, une hypothèse fusant dans son esprit. Et si l’odeur s’arrêtait là parce que... C’était justement là, son point final ? Elle fit plusieurs fois le tour du mât mais n’osa pas pour autant y monter. Non seulement, elle n’avait pas envie de faire une chute qui la rendrait invalide pour le reste de la mission, mais elle était aussi épiée par des matelots qui devaient probablement se demander ce que fichait ce grand truc à moitié animal, en train de tourner autour d’un pilier en bois. Aucune trace de sang, aucune odeur. Rien à signaler. Mais pourquoi alors, pourquoi ici, pourquoi...

Le vent lui apporta une nouvelle piste ; non, pas une nouvelle. La même que précédemment, l’odeur du sang. Comme recentrée sur celle-ci, les pupilles de la Mutsou devinrent plus petites et elle se mit à courir à travers le pont, l’air de pourchasser une entité invisible. Sa course fortuite la mena à l’intérieur du bateau, délaissant une nouvelle fois le pont pour se diriger vers les cabines de ceux qui avaient sollicité leurs services. Au fur et à mesure qu’elle approchait, le doute la saisissait : comment cette odeur pouvait-elle la mener là alors que... Ils n’étaient quand même pas dans le coup ? Ifreann secoua la tête et ralentit le pas en entendant des voix provenant de la cabine du capitaine. Elle reconnut immédiatement celle de Io’. Il devait encore faire des siennes.

Inutile de se montrer pour l’instant. L’odeur persistait, mais elle ne pourrait pas aller plus loin. Elle devait attendre que le capitaine débarrasse le plancher de sa pièce pour pouvoir approfondir ses pistes. Pour l’heure, écouter ce que s’échangeaient les deux hommes pouvait l’aider.
_____

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibelius
MJ
MJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 35
Origines Origines : Peuple Lenald
Compétences Compétences : Cuisine, bâton, susciter de la pitié
Messages Messages : 1083

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   01.02.15 20:50

« Fais dodo, mon petit chaton,
Fais dodo, tu f’ras des ronrons.
Sygni est en haut,
I'guette la grande eau,
L’cap’taine est en bas,
I'veille sur ses gars.
Fais dodo, Régu’ mon chaton,
Fais dodo, tu f’ras des… ronrons.
»


Les traits de Régulus étaient tendus. Des gouttes troubles perlaient, puis roulaient sur entre les fins poils blancs de son visage, qui cachaient une peau rougie par la fièvre. Pour autant, les brailleries de le septuagénaires parvinrent à le crisper davantage encore, alors même qu'on eût cru cela impossible.

« Mais quel est donc cet horrible chant... Qu'on balance son géniteur par dessus-bord... pitié... »

L'infortuné se roula dans son berceau désordonné, avant de se rendre plus au fait de sa situation. Il remarqua la vieille chouette disposée à moins d'une coudée de sa truffe, touillant d'absconses mixtures, et le regardant d'un air presque inquiet. 

« Vous... ici... La vieille de la fine équipe c'est ça hein ? »

« La porte n’était pas fermée, tranquillisez-vous. Là… Là, c'est Narhuitlalashishtom… Vous n’avez pas l’air en forme, je serai donc brève. A quoi faisiez-vous allusion dans le message que vous avez glissé dans mon… sac ? Expliquez-moi... Expliquez-vous. Doucement, restez sous votre couverture. »


Les petons du disciple Écaflip se raffermirent. 

« Écoutez... kof. Des choses, vraiment, horribles se passent sur ce navire kof. »

Le regard perdu entre les mirettes innocentes de Narhuitlalashishtom et le plafond mouvant de sa cabine, Régulus commençait à tourner de l'œil.

« Si... ils apprennent que c'est moi... je vais passer un sale quakof. d'heure. Ne dites pas mon nom... rien »

Chaque quinte de toux rendait son teint plus livide encore.

« ...pitaine. »

Harassé par tant d'efforts, le bougre retomba dans un sommeil qu'il valait mieux récupérateur. Quelques bruits de pas à proximité se firent entendre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chi Sygni
PNJ
PNJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 39
Messages Messages : 26

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   01.02.15 21:01

Le Second du Requin Jaune cherchait initialement les services d'un quartier-maître, mais fut surpris en voyant la porte entrouverte de la cabine de Régulus. Ce dernier étant censé être malade, sa porte n'aurait aucune raison d'être ainsi battante.

Chi Sygni fut comme qui dirait surpris de voir la vieille chouette au chevet du félin morbide, toute attentionnée qu'elle était.

« Par tous les seins ! Rassurez-moi l'ancêtre, dites-moi que vous n'êtes pas en train de profiter de l'état de mon quartier-maître pour le cajoler d'un peu trop près ! Dites-moi que vous ne faisiez rien qui ne redéfinisse à jamais ce que les rapports charnels ont pu un jour signifier ! Rassurez-moi non d'une pipe ! »

Cette tirade transforma le teint du second en rouge vermillon, et le fit oublier de respirer afin d'éviter de bouillir. Il tapa de la botte pour espérer sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al Débaran
PNJ
PNJ
avatar


Masculin Divinité Athée
Âge Âge : 48
Messages Messages : 11

MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   01.02.15 21:12

Alors qu'un bruit sec attira l'attention du Capitaine sur le plancher du dessus, il se recala dans son fauteuil molletonné, et détourna son attention du plafond pour se concentrer sur l'énergumène à l'arc en train de quitter son office. Sa dégaine fit grimacer Al Débaran, qui au fond, n'aimait pas trop les gens de cette sorte, tout en feignant de le montrer trop ouvertement.

Alors que le disciple Iop disparu du paysage, l'attention du Capitaine du Requin Jaune fut attirée par une silhouette svelte et androgyne qui demeurait assez loin de toute prétention à vouloir entrer dans sa cabine. Il la reconnu.

« Mademoiselle ! »

Le temps qu'elle se sente concernée par le semi-cri d'Al Débaran, il poursuivit :

« Venez-donc, venez-donc par ici mon petit. »

Il s'était levé derrière son bureau, et avait déposé son couvre-chef sur celui-ci. La vision qu'avait la mutsou de la scène possédait quelque chose de beau : le corps bien proportionné du Capitaine qui n'était plus qu'une tâche sombre, devant une somptueuse mer quasi turquoise qui reflétait les rayons chaleureux du soleil de midi à travers les carreaux des fenêtres irrégulières du fond de la cabine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Sur le Requin Jaune   

Revenir en haut Aller en bas
 

[RP] Sur le Requin Jaune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

 Sujets similaires

-
» Jaune ?
» "Shark Attack 3", quand l'attaque d'un requin vire au vaudeville!
» Comment travailler le jaune ?
» Désert Jaune Lasure
» tout jaune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie des Zindes - Rykke-Errel :: PARTIE RÔLE PLAY :: Les Pérégrinations Pélagiques-